Magazine Culture

Le livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness

Par Nathaniella @NathAlindra
Le livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness
  Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clairmont. Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au coeur de la tourmente.
 UN GRAND MERCI AUX ÉDITIONS LE LIVRE DE POCHE POUR CE PARTENARIAT ET CETTE DÉCOUVERTE.

L'avis de Nathaniella
Le livre perdu des sortilèges a fait énormément parler de lui depuis sa sortie en grand format, il y a maintenant plus d'un an. Des chroniques positives en veut tu en voila, des coups de cœur distribué a la pelle par les blogueurs et plus important encore des louanges dans la presse. Une réputation impressionnante, qui met tous les lecteurs d'accord. Voila avec quel aprioris je suis partie sur ce roman. Autant dire que la barre était haute, très haute. Mais le Livre perdu des sortilèges a fait honneur a sa réputation et bien plus encore. 
Malgré ces quelques 900 pages ( il vous faudra être bien accroché pour entamer ce pavé ), le roman ce lit avec facilité et rapidité. Impossible une fois plongé dans l'univers de s'en décrocher. On avale les pages a une vitesse impressionnante, complétement pris dans cette histoire de sorcellerie particulière. L'intrigue, est bien menée ( meme plus que cela d'ailleurs ) avancant avec justesse, et mêlant réalité et fiction. L'auteur a fait énormément de recherche pour écrire ce roman, et cela se sent tout au long de notre lecture. Elle sait ou elle veut nous mener, et elle y réussit avec une facilité qui en laissera plus d'un perplexe. Elle nous berne et nous promène totalement au gré des pages, insufflant un suspens et une certaine surprise dans chacune des pages que nous tournons.
Le livre perdu des sortilèges, Deborah HarknessMalgré quelques zones d'ombres qui reste encore incomprise autant pour les personnages que le lecteur, l'univers est étonnamment clair. A aucun moment le lecteur ne se sent perdu, ou inondé sous les informations. Le monde ou évolue Diana, est pourtant complexe et extrêmement travaillé. Tant au niveau des relations entre les différentes créatures, que dans les tenants et les aboutissants de l'Ashmole 782. Chaque type de créature a son histoire, ses règles et ses soucis, les rendant d'autant plus intéressant et donnant l'envie au lecteur de creuser dans cette direction. L'auteur, a également fait preuve d'une imagination incroyable. Donnant vie a des objets du quotidien ou faisant de fantômes des personnages a part entière. Pour moi c'est du jamais vu - enfin lu en l’occurrence -
Les personnages principaux, Diana et Matthew, sont chacun a leur façon très complexe. L'une refuse d'utiliser ses pouvoirs et tente par tous les moyens de se détacher du monde des sorciers et des créatures en général. L'autre est craint par de nombreuses créatures, a un pouvoir dépassant ce que le lecteur peut imaginer et est fier de sa condition de vampire. Leur histoire commune avance progressivement, sans précipitation, la rendant touchante mais aussi évitant au lecteur de s'en lasser trop rapidement. Mais aussi bien plus proche de l'évolution d'une histoire d'amour normale. 
En quelques mots je dirais que c'est un roman sombre et poignant, étrangement prenant et qui est a coup sur le meilleur roman que j'ai pu lire cette année. Bien plus qu'un coup de coeur.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathaniella 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines