Magazine Beauté

London calling…

Par Biotista @biotista

London calling…

Etant donné le bel Union Jack illustrant cette chronique, je pense que vous avez tous et toutes déjà compris son sujet…

Non, ce ne sont pas les jeux olympiques, ni une étude de la célèbre chanson de The Clash… mais tout simplement l’ouverture de notre semaine consacrée à Londres.

Et oui, nous revenons en fanfare et Anne me laisse gentiment les commandes afin que je vous fasse partager l’une de mes destinations favorites en Europe : la capitale anglaise.

Londres, je l’ai découverte pour la première fois (comme beaucoup d’écoliers français) lors d’un voyage scolaire en sixième. Je n’avais alors que 12 ans et le côté linguistique m’avait alors quelque peu échappé… Des années après, mes souvenirs les plus palpables ne sont que… culinaires… enfin, ils se limitent à la découverte des chips au vinaigre, de l’ajout de gélatine dans mon sandwich du midi, de la viande bouillie ou du ketchup aux spaghettis (l’inversion est volontaire : imaginez une casserole remplie de ketchup où surnagent des pates…) aux dîners. Vous l’aurez compris, ils ne sont pas mémorables et pourtant…

Deux ans après, j’y suis retournée ! Là, mon anglais avait déjà progressé, je ne me souviens de rien au niveau « gastronomique » et j’ai commencé à m’intéresser à la culture anglaise.

J’ai passé mon été avant d’entrer au lycée en Angleterre et mes quelques jours à Londres ont définitivement piqué ma curiosité pour cette ville.

Ma première épargne de job d’étudiante a été intégralement dépensée dans un séjour avec mes copines à… Londres… Concert de Madness, shopping, initiation à la cuisine indienne et apprentissage de la débrouillardise grandeur nature. J’avais alors 19 ans.

J’y suis depuis retournée régulièrement, quelques jours par ci, un week end par là. Je baigne également dans la culture anglaise avec mon boulot. Alors, je pourrais vous en raconter encore beaucoup sur les différences entre les « roastbeefs » et les « cuisses de grenouilles » ou sur mon amour du fish and chips (mais pas de la bière), sur la campagne anglaise et ses petits villages du Kent que j’affectionne tant, sur le pourquoi du comment Benny Hill me fait toujours sourire tant d’années après sa disparition et je ne vous parle même de mon addiction à la musique anglo saxonne (John, Paul, Ringo et Georges si vous me lisez…).

J’ai donc eu envie de vous faire partager un peu de mon voyage de l’été, qui vient déjà de s’écouler…

Je me suis rendue à Londres quelques jours à peine avant le début des JO. L’ambiance y était effervescente, évidemment il pleuvait, évidemment j’ai eu froid, mais qu’importe, je me suis amusée, j’ai profité, j’ai partagé des moments inoubliables, j’ai beaucoup marché, déniché de belles chaussures (…), dévoré les rayons de Liberty, craqué sur ceux de Selfrigdes, me suis abstenue d’aller chez Harrods, ai dû me faire violence pour ne passer que quelques heures chez Topshop (vous saviez qu’ils avaient installé un corner cupcakes à l’intérieur de leur flagship store ?), ai dégusté le meilleur goûter du monde au dernier étage d’Harvey Nichols (accompagné d’un Bellini…), me suis baladée en taxi noir, ai abusé des transports en commun afin de zigzaguer dans la métropole pour rapporter les bonnes adresses, indispensables aux Biotista’s !

Au final, j’ai sélectionné pour vous quelques lieux « organics » qui méritent le détour et que vous découvrirez tout au long de cette semaine.

Alors, vous venez ? L’Eurostar est en gare…

Avant de partir outre Manche, je tenais quand-même à souhaiter à ceux qui reprennent le chemin de leur quotidien, une belle rentrée et à ceux qui prennent la poudre d’escampette (j’en connais!) de bonnes vacances !

Vous nous avez manqué et nous sommes bel et bien de retour…

« London calling, yes, I was there too… » (The Clash)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Biotista 203 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte