Magazine Culture

Le démon et la lumière

Publié le 03 septembre 2012 par Aiglebleu

 

HBOU-A-LUNETTES-copie-1.jpg
On se trouve aujourd'hui confronté avec 2 obstacles importants dans notre développement d'être que nous n'avions pas à gérer à l'origine ou du moins très peu relativement à notre condition actuelle. 1e l'emprise du système sur le monde qui limite nos possibilités d'avoir accès à des communautés écologiques de vie et à nos domaines familiaux au sein de la nature, et 2e , les conditionnements et programmations, l'éducation et la personnalité que nous avons développées au contact de ce système qui nous gère depuis la naissance (et même avant la naissance). La plupart des êtres qui cherchent à se libérer et à vivre selon leurs consciences n'ont pas pleinement pris la mesure de l'influence intérieure et extérieure de la bête (système ou civilisation technocratique mondiale) sur leurs vies. Ils sont ainsi victimes inconscientes des forces de l'ombre, de leur propre ignorance et des dégradations mentales, émotionnelles et cellulaires qui en résultent. Même ceux qui en prennent conscience n'échappent pas à ces dégradations. Il n'est pas évident de comprendre les rouages internes et externes de la bête et il est souvent très déprimant de s'y pencher. La plupart des êtres vont fuir dans les distractions, la pratique spirituelle, les dépendances, le travail ou autres activités épuisantes pour éviter de regarder en face le visage démoniaque de la bête. Cela est difficile surtout qu'une partie de ce faciès morbide est en nous!

Comment faire pour évoluer malgré ces obstacles et transformer ce monde pour que les enfants des générations futures aient un monde sain ? Chacun à sa propre voie à marcher, son propre sentier de beauté à parcourir et mes mots ne seront que des balises sur ce chemin. Mais j'ai eu des aides et des circonstances qui ont facilité ma compréhension et je chemine allégrement depuis toujours sur ce sentier de libération. Je vous partage donc mes réflexions qui ont été sollicitées par vos commentaires et vos demandes.

La première conscientisation qui importe de faire ou d'avoir, est celle que la société technocratique, la technologie, ses machines et ses outils, ne sont absolument pas nécessaire à notre vie, à nos besoins, à notre confort ou à notre développement. Cela est très difficile à comprendre puisqu’aujourd'hui nous ne savons plus vivre en harmonie avec la nature sans ces outils. Comment concevoir une vie en harmonie avec la nature si nous ne l'avons jamais vue jamais ressentie? On ne connaît plus la nature, on va chercher notre nourriture au magasin et notre corps ne sait plus nous réchauffer on doit chauffer les maisons qui nous abritent contre ce que nous appelons maintenant les intempéries. Aille, aille, quel foutoir absurde! J'ai toujours compris cela et j'ai à quelques occasions été témoin de personnes qui ont subitement réalisé que ces technologies que nous utilisons tous les jours sont en fait la source de tous nos problèmes. Cette réalisation dans tous les cas fut une libération incroyable donnant à ces êtres une vision éclairée du monde actuel qui leur a insufflé une force incroyable. Alors, c'est le premier pas…

Le deuxième est celui d'accepter que nous n'avons pas ce qu'il faut pour vivre en harmonie avec la nature, mais que c'est notre responsabilité, notre devoir, notre mission, notre rôle d'y travailler pour 1e développer le plus possible nos capacités à vivre avec la nature et 2e préparé un monde qui saura transmettre ces capacités aux générations futures. Sur ce sentier il est légitime et nécessaire d'utiliser les outils du système. Anastasia le dit également ainsi que Sun Bear ce grand chaman qui fût précurseur de la nouvelle terre. C'est une évidence de toute manière, on ne sait pas vivre sans ces outils aujourd'hui, ainsi il faut les utiliser. Mais notre vision, notre compréhension doivent être que c'est un mal nécessaire et temporaire. Les béquilles et les prothèses que sont toutes les technologies sont adaptées à nos handicaps vis-à-vis la nature, mais on doit être en processus de guérison, de rétablissement, de retour vers la santé parfaite de celui qui vît dans l'harmonie naturelle au sein de la terre-mère. Notre nature divine fait que le monde a été créé pour nous et que nous en sommes les dieux et les déesses. Celui qui comprend cela sait qu'il est contre nature de devoir travailler. Travailler pour gagner sa vie est un conditionnement abject et faux! Tout pousse et devient mure au moment où nous en avons besoin, toute la nature est à notre service, alors, travailler ? C'est notre condition d'esclaves du système, obligés de payer des taxes et des impôts à la bête afin de bénéficier de ses technologies et ses avantages qui détruisent le monde naturel de plus en plus rapidement. Alors, il faut assumer et retourner ses outils vers la construction de la nouvelle terre. C'est l'intention avec laquelle nous utilisons le système qui en valide la légitimité. Et pour cela il faut comprendre que la bête est condamnée à mourir s'étant elle-même bouffé les entrailles en voulant réduire en esclavage ce qui est divin, l'Homme, l'héritier de la terre et de mère Nature.

Paix et lumière

Aigle Bleu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aiglebleu 25351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte