Magazine Culture

Les invisibles - Martin WINCKLER

Par Wakinasimba

invisibles

Fleuve noir, 12 mai 2011, 277 pages

Résumé de l'éditeur :

Charly Lhombre, médecin légiste en congé sabbatique, arrive au Québec pour occuper un poste à l'université de Montréal.

Alors qu'il pensait vivre une année d'étude tranquille dans le monde policé des professeurs d'université, les choses prennent une tournure particulière à la suite d'événements violents, échos d'un sombre passé. Conflits de pouvoir, réapparition d'anciens secrets que certains avaient cru pouvoir enterrer, et agression de plusieurs SDF sans défense.

Ces histoires ont-elles un rapport et sont-elles liées au meurtre non élucidé de la belle Kathleen Cheechoo, épouse du fondateur du centre de Recherches pour lequel travaille Charly ? La complicité de la surprenante Réjane Lalumière, collègue - et plus encore - de Charly, ainsi qu'une initiation à la culture des Indiens Cris ne seront pas de trop pour aider ce dernier à élucider le triple mystère.

Mon avis :

J'avais adoré "La maladie de Sachs" (le film puis le livre) - J'avais abandonné "Les trois médecins" - Il me restait à découvrir l'écrivain-médecin en auteur de polar.

Bon, même si je suis allée au bout du roman, je ne suis pas convaincue par le côté "polar". Certe, il y a un meurtre et une enquête, mais c'est d'abord et avant tout de relations humaines dont il est question dans ce roman. C'est pour cela que le personnage principal s'appelle l'homme....

Car Charly est un vrai médecin de famille comme on n'en fait plus. Un de ceux qui a la vocation et qui sait écouter. D'ailleurs, l'enquête avance par les confessions qu'il recueille.

Il est également beaucoup question d'ethique (mais c'est un peu normal car Charly travaille au CRIE : le centre de recherches interdisciplinaires en éthique).

Il est également question des "invisibles", ces itinérants, comme on les appelle dans la Belle Province. (Terme beaucoup plus joli que SDF, qui me fait toujours penser au Stade de France, grandeur et décadence, enfin bref....)

L'image que je retiendrai n'a rien à voir avec le roman :

Il s'agit du Webzine de l'auteur dans lequel il parle d'écriture et de médecine. Très riche.

Winckler's Webzine

...ou appelée aussi idiotie amaurotique familiale, est une maladie génétique lysosomale du groupe des lipidoses. C'est une maladie neurodégénérative secondaire due à l'absence de l'enzyme hexosaminase A, ce qui entraîne une accumulation de ganglioside GM2 dans les lysosomes des neurones.

Bisous et tout bon lundi


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wakinasimba 2312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines