Magazine Info Locale

La rentrée frémit aussi sur les planches

Publié le 03 septembre 2012 par Bordeaux7

La rentrée frémit aussi sur les planchesCertes, ce n’est pas encore tout à fait le coup de feu du lancement de saison, mais quelques-unes des scènes de théâtre bordelaises ont d’ores et déjà lancé les «hostilités». D’ici à la mi-septembre, on verra peu à peu reverdir le paysage théâtral bordelais et, après un été sous le signe des reprises, les nouveautés faire surface.

S’il fallait donner une légère tonalité à cette rentrée, ce pourrait être celle de la musique, très présente. Ainsi, dès à présent, le Petit Théâtre donne à voir – et à entendre – un duo hors-norme pour du music-hall théâtralisé avec «33 d-tours». Un duo voix/violoncelle et clavier/voix/percussions racontant l’histoire d’une femme qui plonge dans les vinyles pour s’évader et oublier ses amours. Vêtue d’une robe écaillée de 33 tours, Anna Jouan souffle ses chansons jazzy accompagnée par son compagnon de route Raphaël Bancou, balayant un large répertoire, de Bach à Camille & Gonzales.
Du mercredi au samedi jusqu’au 28 septembre à 20h30, 8-10, rue du Faubourg-des-Arts, 10-14€. Tél. 05 56 51 04 73.
Dans la même veine, mais en bien plus rigolo, on pourra voir ou revoir l’ébouriffant Thierry Margot déclarer sa flamme au groupe Queen dans son grand succès du mois de juin, «Je dors avec Freddie Mercury» (photo). Simple tour de chant jubilatoire ? Pas seulement, puisque le personnage de Jean-François, boucher en grande surface la journée et star le reste du temps, n’épargne pas les confidences et les séquences émotion.
Du mercredi au samedi du 12 au 28 septembre à 20h30, au Café-théâtre des Chartrons, 15-18€. Tél. 05 56 37 63 44.
En attendant, la pièce «L’Emmerdeuse» du même Thierry Margot court encore cette semaine, de demain à samedi, aux Chartrons également.

Dans un registre tout aussi atypique, on verra revenir en cette fin de semaine Eddy Radburn et les élèves de son English Com’Eddy Theatre à l’Onyx, avec une pièce de son cru qui avait bien fonctionné à la fin de la saison dernière : «To Ebb or not to Ebb». Une de ces fantaisies dont il a le secret – mais attention ! Comme toujours, c’est en anglais...
Les 7 et 8 à 20h33, 11-13, rue Fernand-Philippart, 5€. Tél. 05 56 44 26 12 ou 06 60 43 17 23.
Enfin, au rayon «blockbusters», en attendant que les Salinières et le Trianon tirent leurs premières cartouches de la saison, c’est le Théâtre Victoire qui dégaine le premier avec une pièce très attendue sur la place de Bordeaux : «Ma colocataire est encore une garce», la suite du méga-succès de Fabrice Blind et Michel Delgado, épaulés pour cette fois par la plume de Nelly Marre. Créé en 2007, ce troisième opus des «Colocataires» n’a toujours pas été donné à Bordeaux. C’est donc avec un grand plaisir que l’on retrouvera les nouvelles aventures du naïf Hubert Chataigneau, toujours aussi mal loti à la roulette de la cohabitation...
Du jeudi au samedi, à partir du vendredi 7 septembre et jusqu’au 27 octobre, 18, rue des Augustins, 12-19€. Tél. 05 56 20 13 20.

Sébastien Le jeune

éé

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine