Magazine Bd

Nostalgie 80′s #6 : Rémi sans famille

Par Mo
Nostalgie 80's

Nostalgie 80′s

Le Pitch

« Rémi Sans Famille est sans doute l’un des dessins animés les plus tristes que la télévision nous ait proposé. Il faut dire que ce programme est adapté du roman d’Hector Malot, sorte de Dickens à la française, sorti en 1878.

L’histoire débute en plein Massif central, dans le village de Chavanon, où Rémi vit paisiblement, choyé par sa mère. Le problème est que son père devient aigri suite à un accident du travail et lui apprend un jour qu’il a été trouvé, qu’il n’est pas leur vrai fils, et qu’ils doivent se séparer de lui par manque d’argent. Les parents ont en effet vendu le jeune Rémi à Vitalis, un vieux comédien qui va de ville en ville avec ses chiens Capi, Zerbino et Dolce, ainsi que son singe savant Joli Cœur.

Vitalis, sous ses airs bourrus, cache un cœur d’or et va devenir un vrai père pour Rémi. Il lui apprend la lecture, l’écriture et la musique. Rémi saura jouer de la harpe et du violon. Hélas, un jour, Vitalis est jeté en prison après une querelle qui a dégénéré. Rémi doit désormais se débrouiller seul. Heureusement, le hasard lui fait rencontrer Madame Milligan, maman d’un fils paralysé, Arthur, qui remonte le canal du midi sur une péniche. Elle prend le jeune Rémi sous son aile jusqu’à ce que Vitalis sorte de prison (…) ».

(Source : Croque-vacances)

Première diffusion en février 1982 sur TFI.
51 épisodes
Série japonaise

Nostalgie 80′s #6 : Rémi sans famille

Liens & Infos diverses

Fiche Wikipedia.

Site de fan consacré à la série.

Rémi sans famille est une adaptation du roman Sans famille d’Hector Malot.

La série est sortie en coffret DVD chez Declic : les références.

Sans famille est l’adaptation en bande dessinée de Yann Dégruel (publié chez Delcourt). Série débutée en 2004 / en cours, 6 tomes parus à ce jour : accès à la fiche éditeur.

Fiche technique consacrée à la série sur La Cinq émotions !

Les Chroniques

1. Tommy sur Eighties.fr (critique très complète !).

2. Cosmoclems sur Sens Critique.

L’univers

éé

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le générique

Parmi les bonus :

Un fil de discussion est consacré à la série sur le site Absolument Dorothée.

A voir aussi les produits dérivés et notamment les figurines des personnages.

Connaissez-vous la série ? Jouez au quizz proposé par quizz.biz. Je dois revoir mes bases car j’ai fait un score de 60% ^^

La chanson interprétée par Cyrille [2’28’’] :

Je suis sans famille
Je m’appelle Rémi
Et je me ballade
Avec tous mes amis.
Vitalis et Dolce,
Joli-Cœur, Zerbino,
Cathy et Rémi vont faire leur numéro.

Dans les grandes villes ou les petits villages
Devant nous défilent de jolis paysages.
Ma famille à moi c’est celle que j’ai choisie
Car on a besoin d’affection dans la vie.

Venez avec nous
Dans nos aventures
Plus on est de fous
Et moins la vie est dure.
Je suis sans famille
Et je m’appelle Rémi
Et je me ballade dans la vie.

Je suis sans famille
Et je m’appelle Rémi
Et je me ballade
Avec tous mes amis.
Ma famille à moi c’est celle que j’ai choisie
Car on a besoin d’affection dans la vie.

Venez avec nous
Dans nos aventures
Plus on est de fous
Et moins la vie est dure.
Je suis sans famille
Et je m’appelle Rémi
Et je me ballade dans la vie.

Je suis sans famille
Et je m’appelle Rémi
Et je me ballade
Avec tous mes amis.
Ma famille à moi c’est celle que j’ai choisie
Car on a besoin d’affection dans la vie.

Je suis sans famille
Et je m’appelle Rémi
Et je me ballade
Avec tous mes amis.
Ma famille à moi c’est celle que j’ai choisie
Car on a besoin d’affection dans la vie

Nanana nana na nana nana nana…

Paroles : Charles LEVEL
Musique : J. RENARD

Mon avis

J’aimais regarder cette série malgré les larmes que je versais à chaque épisode.

Je me rappelle d’un voyage permanent aux quatre vents, d’amitiés fortes, de rencontres et de lettres. Un fort sentiment de liberté domine. Ce n’est qu’ensuite je me repense aux décès successifs de ses amis et des conditions de vie hostiles. En revanche, excepté la bande de “sans famille” (Rémi et ses amis proches), les noms des personnages m’échappent.

A l’époque de sa diffusion, plusieurs chaines TV proposaient des émissions jeunesse. La télécommande fumait pour zigzaguer entre les différentes chaînes et se faire SA programmation idéale. Mis en concurrence avec un Cats’Eye ou d’un Capitaine Flam, Rémi sans famille ne pesait pas bien lourd. Mais je me rappelle l’atmosphère particulière dégagée par l’univers ainsi que de quelques scènes.

Sur le sujet ” D.A. des années 80 “, c’est une série que je cite facilement.

Pour la semaine prochaine, j’ai choisi le plus beau d’entre tous !

;)

Nostalgie 80′s #6 : Rémi sans famille

Hope to see you there et @ mardi prochain !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mo 788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines