Magazine Cinéma

Théâtre Tristan Bernard64, rue du Rocher75008 ParisTel&nb..;.

Par Gjouin @GilbertJouin

Théâtre Tristan Bernard64, rue du Rocher75008 ParisTel&nb...Théâtre Tristan Bernard64, rue du Rocher75008 ParisTel : 01 45 22 08 40Métro : Villiers / Saint-Lazare
Une pièce écrite et mise en scène par Marc FayetDécors d’Edouard LaugCostumes de Brigitte Faur-PerdigouLumières de Laurent BéalAvec Philippe Magnan (Pierre), Frédérique Tirmont (Claire), Frédéric Van Den Driessche (Dupire), Guillaume Durieux (Grégory), Aurore Soudieux (Julie)
L’histoire : Qu’y a-t-il de commun entre un Grand Reporter de légende, une star du JT et un jeune journaliste débutant ?Est-ce l’envie de témoigner ? La recherche du scoop ? Ou seulement l’envie de garder sa place ?C’est bien souvent les trois à la fois, guidés par un seul principe : « Mieux vaut être le premier à se tromper plutôt qu’être le deuxième à dire la vérité »… Dans cette recherche effrénée de l’exclusivité, trois générations de journalistes s’affrontent dans un combat où admirations, jalousies et règlements de compte personnels composent un véritable scénario à rebondissements.
Mon avis : Et bien je peux dire que, avec Le Scoop, ma rentrée théâtrale 2012/2013 démarre sous les meilleurs auspices. En effet, pendant une heure et demie, j’ai été captivé et tenu en haleine par cette pièce remarquablement écrite et tout aussi remarquablement interprétée.
Déjà, lorsque le nom de Philippe Magnan apparaît au générique d’un spectacle, je suis assuré de découvrir une pièce d’une extrême qualité. J’ai toujours été emballé par chacune de ses prestations. Il n’y avait donc aucune raison pour que cela change. Et, effectivement, une fois encore, ce formidable comédien nous offre une composition de très haute tenue. Il est fait pour ce rôle autant que ce rôle est construit pour lui. Il s’y révèle si naturel, si authentique, qu’on en oublie l’acteur.Le Scoop est une pièce très complète contenant plusieurs niveaux de lecture, ce qui la rend à la fois dense et riche. C’est d’abord une analyse en profondeur du métier de journaliste et de la façon qu’a chacun de le pratiquer. Ah cette fameuse « déontologie », mise à toutes les sauces ! Bouclier dérisoire, parapluie hypocrite, valeur totalement abstraite que l’on brandit quand on cherche à se dédouaner ou à se hausser du col… Journaliste moi-même, je me suis senti d’autant plus concerné et intéressé. Des types comme Pierre, comme Dupire et comme Grégory, j’en ai rencontrés. Et encore, je n’ai sévi que dans les sphères de l’audiovisuel, du spectacle et du showbiz. J’imagine que ces archétypes sont bien plus exacerbés dans les milieux de la politique, et chez les grands reporters…Ensuite, il y a une grande finesse dans le traitement psychologique des cinq protagonistes de ce thriller, car c’en est un ; et un bon ! Chacun agit et réagit avec sa mentalité propre, et même pas toujours propre. Chacun d’entre eux est guidé par ses objectifs ou tenu par son sens moral. L’âme humaine est, par essence, complexe. Ici, nous avons cinq profils, cinq caractères, cinq comportements complètement différents et parfaitement dessinés. Donc cinq beaux rôles.
Théâtre Tristan Bernard64, rue du Rocher75008 ParisTel&nb...Pierre (Philippe Magnan) campe à merveille un ancien correspondant de guerre qui a bourlingué à travers le monde en y couvrant les principaux conflits de la deuxième moitié du 20è siècle. C’est un vieux lion désabusé et misanthrope, dupe de rien. Il est porteur de lourds secrets qu’il tient à garder précieusement enfouis dans sa mémoire. Il est redoutablement intelligent, se complaît à jouer les bougons. Il semble revenu de tout et, pourtant, ainsi que le lui fait remarquer son épouse, il a toujours en lui cette étincelle qui s’appelle la faculté d’émerveillement ou d’indignation. Pierre est le personnage central de la pièce. Il détient la Vérité que les deux autres hommes croient connaître et qu’ils veulent lui faire dire. Situation qui ouvre à une palpitante partie de poker menteur.Claire (Frédérique Tirmont) est l’épouse de Pierre. C’est une ex-photoreporter de guerre. Elle aussi elle sait beaucoup de choses. Mais elle est une femme. Moins encombrée par son égo que les deux mâles dominants qui se combattent à distance, elle fait preuve d’une grande sagesse et d’une grande tolérance. Elle a un rôle-clé dans cette histoire.Le rival de Pierre, Dupire, est tout entier sous l’emprise de sa jalousie. Il est prêt à utiliser tous les moyens pour arriver à ses fins et faire enfin éclater la (sa ?) fameuse vérité. Frédéric Van Den Driessche apporte à ce personnage cynique et sans scrupules son pouvoir de séduction. Il possède le charme et la pugnacité des grands manipulateurs.Et puis il y a le petit jeune, Grégory. C’est lui qui mène l’enquête avec autant de fougue que de maladresse. Son comportement vis-à-vis de Pierre, tour-à-tour conciliant et vindicatif nous trouble. Quel jeu joue-t-il ? Quelles sont ses intérêts dans cette histoire ?... J’ai été emballé par le jeu simple et naturel et par la formidable présence de Guillaume Durieux. Il est impeccable.Quant à Julie (Aurore Soudieux), si son rôle est plus ténu, il a son importance car elle est en quelque sorte notre regard à nous. Découvrant l’évolution de l’intrigue et des comportements en même temps qu’elle, on se pose les mêmes questions. Comme Claire, mais en plus jeune, elle est idéaliste et honnête. Les deux femmes, plus humaines, sont bien moins retorses. Et, quelque part, plus courageuses aussi…
Le Scoop est une remarquable pièce à tiroirs, un puzzle qui se reconstruit peu à peu devant nous. On est véritablement tenu en haleine jusqu’à son dénouement… Tous publics, il ne fait nul doute qu’elle sera un des plus gros succès de cette rentrée. Elle le mérite. Il suffit de voir par quel tonnerre d’applaudissements les saluts sont accueillis à la fin pour en être convaincu.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gjouin 18712 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines