Magazine Culture

Autobiographie d’une Courgette de Gilles Paris

Par Emidreamsup @Emidreamsup

Autobiographie d’une Courgette de Gilles Paris

Pas facile de s’appeler Icare de ne pas connaître son père et d’avoir une mère alcoolique. De toutes façons tout le monde l’appelle Courgette quant à sa mère il va la tuer, accidentellement, d’un coup de revolver, mais retrouver le goût de la vie dans l’institution où il est placé.
Un livre drôle et émouvant qui parle sans apitoiement de l’enfance malheureuse.

C’est en lisant le blog de l’Insatiable et surtout le Et si on parlait écriture avec Gilles Paris que j’ai eu très envie de lire ses oeuvres.

J’ai donc décidé de commencer par Autobiographie d’une courgette.

J’ai tout simplement adoré ce roman.

On y découvre l’histoire d’Icare aka La Courgette qui accidentellement se retrouve orphelin et placé dans une institution. C’est à partir de là que la vie commence vraiment pour lui. Il y fera la connaissance de sa nouvelle “famille”.

Ce que j’ai adoré, c’est le choix de raconter cette histoire du point de vu du héros avec le vocabulaire et la grammaire d’un enfant de 8 ans qui n’a jamais été très doué à l’école et s’est construit son propre univers.

Le style nous permet de nous plonger pleinement dans ce récit, ce qui rend le tout encore plus touchant. Je me suis attachée à chacun des personnages et même si j’ai vu venir la fin bien en amont, je suis ravie de ce “happy end”.

Une chose est sûre c’est que je vais continuer à découvrir les écrits de Gilles Paris.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emidreamsup 951 partages Voir son profil
Voir son blog