Magazine Humeur

Onu et Syrie: Fallait il intervenir ?

Publié le 09 septembre 2012 par Parolededemocrate
Au vu du bilan catastrophique des massacres perpétrés depuis mars 2011 et qui n'ont fait que s'amplifier, la question de savoir si l'Onu n'a pas commis une lourde erreur en n'intervenant pas en Syrie ?
Je réponds oui, oui et 3 fois oui. Russes et Chinois ont dès le début des tentatives d'interventions armées en Syrie par l'Onu afin de protéger les civils des massacres perpétrés par le régime dictatorial de Bashar El Assad mis leur véto.

 Ils ne se justifiaient pas parce que cela allait causer de lourdes pertes civiles comme ont cru le croire naïvement certains esprits mal tournés complètement manipulés par une propagande nauséabonde pro bashar et essentiellement anti occidentale mais parce que Russes et Chinois considéraient que ce n'était pas à l'Onu de décider de la nature du régime syrien au nom du respect de la souveraineté.
Il est évident que les russes et les chinois se contentant de singer les russes, ne voulaient pas voir le régime syrien chuter.
La Syrie de Bashar est le seul véritable allié de la Russie au Moyen Orient et son meilleur client pour l'achat d'armements et aussi du fait qu'il lui offre le port de Tartous comme lieu d'ancrage pour sa flotte.
Le nombre de victimes n'a jamais été un motif,  hors la protestation contre l'intervention de l'Onu par le biais de l'Otan ou de toute autre force avait été argumentée par les supposées importantes pertes dues aux bombardements de l'Otan.
Même ceux qui ne supportaient pas le régime de Bashar ne voulaient pas d'une intervention occidentale qui signifiait des milliers de morts et des destructions massives. Le problème, c'est que ces derniers s'appuyaient sur un énorme mensonge émis par des sites propagandistes et surtout mensongers qui avaient sans la moindre preuve , pas le moindre début de commencement de preuves concrètes indiqués qu'il y avait eu plus de 40 000 pertes humaines dues à l'intervention de l'Otan. Un énorme mensonge qui a portant fait son chemin et même parmi de nombreux syriens totalement opposés à Bashar. Aujourd'hui , on découvre une réalité sinistre en Syrie et une Libye qui en moins d'un an s'est débarrassé de son tyran.
Pendant que la Syrie se démène dans des massacres quotidiens, la Libye se reconstruit sans présence de forces occidentales.
Le pire, c'est que malgré cette sauvagerie dans la tuerie, les Russes ne veulent pas du départ de Bashar.
Mais comment réconcilier un dictateur imposteur avec un peuple qu'il a martyrisé. Il y a trop de haine, le fossé n'est plus possible à combler. Pourquoi les russes s'acharnent à maintenir ce maudit bashar. On a vraiment l'impression que la Syrie n'est qu'une colonie russe pour expliquer cela.
Mais qu'en est il du réel bilan en Libye. Les chiffres n'ont pas tardé à tomber mais bien sûr touts ceux qui ont propagé des mensonges tels Meyssan, soral, collon, silvia Cattori et bien d'autres à travers les sites qui se distinguent par leur anti américanisme ou leur anti islamisme, n'ont jamais voulu publier les vrais chiffres.
Ils continuent à parler de 40 000 morts dus aux bombardements de l'Otan.
Moi je leur dis: "où sont vos preuves à part des mots stériles et inutiles".
Je dis à Michel collon, le supposé et fameux spécialiste en média mensonges que je considère comme un vil imposteur que certains imaginent comme défenseur de la cause palestinienne alors que son seul combat, c'est sa personne, sa vérité, " où sont vos preuves".
Michel collon a fait le voyage de Tripoli et s'est fait prendre en photo devant un lieu bombardé par erreur par les forces de l'Otan sous la responsabilité de l'Onu. Oui, il y a eu des morts civils, très regrettables. Mais Monsieur vérité a t-il une seule fois parlé des mercenaires libyens qui tuaient et violaient à Misrata, "jamais!"
A t-il parlé  des bombardements effectués sur des zones d'habitations pendant les bombardements de l'otan pour faire croire que c'était l'otan qui s'attaquait aux cibles civiles?, "jamais"
A t-il parlé de ces cadavres qu'on déplaçait des morgues vers les zones de bombardement pour simuler des morts collatéraux. "non, encore jamais". ça ne l'intéresse parce que monsieur Michel Collon en dehors de faire croire qu'il est monsieur vérité est surtout connu pour ne pas supporter les occidentaux même s'il vit en Belgique.
Et en guise de vérité, il n'avait pas trouvé de mieux à faire que de diffuser des photos prises par une délégation internationale de soi-disant observateurs de la paix qui en guise de neutralité se prenaient en photo avec le porte parole de khadafi, profitaient des largesses du pouvoir khadifien et nous ramenaient en guise de preuve, accrochez vous bien des photos d'un vieux chantier de construction navale abandonné pour faire croire à un bombardement de l'otan. C'étaient les belles vérités de Monsieur Michel Collon que j'avais abordé dans cet article http://parolededemocrate.blogspot.fr/2011/08/verite-ou-mega-mensonge-michel-collon.html
Ce monsieur Collon quand il parlait de la guerre de Yougoslavie étalait là aussi sa théorie conspirationniste pour presque justifier les massacres  des Serbes à l'encontre des bosniaques en allant jusqu'à déconsidérer le massacre de Srebreninca. C'est aussi le même Michel Collon qui dans ses ouvrages  donne raison aux russes dans leur répression à l'encontre des Tchèchenes .
Alors comme il est important et même si certains sites continueront à se ridiculiser  en émettant des non vérités intéressons nous au bilan de l'intervention de l'Onu en Libye.

 Il est clair que l'Otan va chercher à minimiser son rôle et même en s'appuyant sur Human Watch, on est très loin des chiffres de la propagande pro bashar
http://www.france24.com/fr/20120514-libye-hrw-otan-minimise-dommages-collateraux-pertes-civiles-raids-aeriens-mouammar-kadhafi-guerre
http://www.rfi.fr/afrique/20120514-otan-aurait-tue-72-civils-libye-selon-human-rights-watch

Dans un rapport publié, l'ONG de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch accuse l'Otan d'avoir tué 72 civils - dont 20 femmes et 24 enfants - dans des raids aériens menés contre les forces de Mouammar Kadhafi en Libye l'an dernier.

HRW reconnaît que l’Otan a pris soin de minimiser les pertes civiles et ajoute que des pays comme la Russie qui ont évoqué de très nombreuses pertes civiles ne l’ont fait que « pour marquer des points politiques ».

  Mais Abrahams, le principal rédacteur du rapport, souligne que le soin apporté par l’Otan a été « miné par son refus d’examiner les dizaines de morts civils ». L’ONG, qui s’appuie sur des enquêtes menées pendant et après le conflit sur les sites bombardés, évoque notamment l’attaque du village de Majer, 160 km à l’est de Tripoli, le 8 août, qui a coûté la vie à 34 civils.  Vous trouverez le rapport de l'Ong Human Watch ici : http://www.hrw.org/fr/news/2012/05/14/otan-les-op-rations-ayant-entra-n-la-mort-de-civils-en-libye-doivent-faire-lobjet-de Que dit l'Otan, 
L’Otan estime que sa campagne de bombardements en Libye débutée à la fin mars 2011 a été un succès. L’Alliance a effectué environ 26.000 sorties dont 9.600 raids et détruit 5.900 cibles jusqu’à la fin de ses opérations le 31 octobre. L’organisation affirme avoir mené sa campagne avec « un soin et une précision sans précédent » en respectant les conventions humanitaires internationales ». « L’Otan a fait tout son possible pour minimiser les risques pour les civils mais dans une campagne militaire complexe, le risque zéro n’existe pas », a déclaré la porte-parole de l’Otan Oana Lungescu dans un communiqué. « Nous regrettons profondément tout cas de victimes civiles pour lesquelles la responsabilité de l’Otan pourrait être engagée », a-t-elle dit.

Voici le détail des opérations menées par l'Otan qui ont facilité la chute du régime de Khadafi.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Intervention_militaire_de_2011_en_Libye
Elles furent nécessaires, décisives mais pas suffisantes. elles ont surtout éviter  une prolongation du conflit et les massacres auxquels on assiste aujourd'hui en Syrie. Fallait il intervenir en Syrie, il le fallait et ceux qui continuent à évoquer la Libye, ils ont les bilans exactes. Les autres qui évoquent l'Irak, ils ne savent pas sans savoir que les usa et leurs alliés ont envahi l'Irak sans aucun feu vert de l'Onu et sans que cette évasion ne soit la conséquence d'une demande de la population.  Comparaison n'est pas raison mais le prétexte de la Libye pour ne pas intervenir en Syrie ne tient pas sauf si on était un supporter de Khadafi.

Pointons du doigt les crimes de l'Otan inacceptables  et méritant plus qu'une condamnation mais un jugement. 
http://www.france24.com/fr/20120329-otan-accusee-negligence-lampedusa-mort-refugies-libyens

 Ce qu'était le régime de Khadafi si adoré par ceux qui appelaient le dictateur le guide, un zèle serviteur de l'impérialisme américain. 

http://www.hrw.org/fr/node/109962

Extrait de l'article: " Le gouvernement des États-Unis, sous l'administration Bush, a torturé des opposants au régime de Mouammar Kadhafi, avant de les extrader vers la Libye où ils ont été par la suite maltraités, selon les témoignages d'anciens détenus et des documents de la CIA et des services secrets britanniques récemment découverts, a affirmé Human Rights Watch "

  Aujourd'hui si on s'intéresse de près à la situation syrienne avec sa moyenne de plus de 150 morts par jour, je serai curieux d'entendre les arguments de ceux qui ne veulent aucune intervention, ceux qui sont pour le statut quo et ceux qui soutiennent Bachar El Assad. Un homme de religion très connu à Lyon m'avait dit en février 2012, il est délicat d'intervenir parce qu'on ne sait pas ce qu'on peut avoir. Un autre m'avait dit qu'il ne fallait surtout pas intervenir parce que ça serait encore pire. C'est à ce moment que j'ai découvert le pire du pire.
Nous avions eu une Eglise lâche qui préférait ne pas dénoncer à Bashar pensant qu'il était leur allié contre les Musulmans sunnites. Voulant faire de ce conflit militaire une affaire de religion, la communauté chrétienne mondiale a fait une grosse erreur.
Le Monde a laissé la bête immonde agir au lieu de l'étrangler et la bête continue à tuer.
Une intervention efficace aurait permis de ne pas faire durer

Onu et Syrie: Fallait il intervenir ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Parolededemocrate 2305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte