Magazine Culture

LE NOM DU VENT de Patrick Rothfuss

Par Phooka @Phooka_Book

CHRONIQUE DU TUEUR DE ROIPremière journée
LE NOM DU VENT de Patrick Rothfuss
Bragelonne782 pages25 euros
Synopsis :
J'ai libéré des princesses. J'ai incendié la ville de Trebon. J'ai suivi les pistes au clair de lune que personne n'ose évoquer durant le jour. J'ai conversé avec les dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J'ai été exclu de l'Université à un âge où l'on est encore trop jeune pour y entrer. J'y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent. Mon nom est Kvothe.Vous avez dû entendre parler de moi.
Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance, dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d'audace, dans une prestigieuse école de magie où l'attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets...Découvrez l'extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d'exception... infâme assassin.Découvrez la vérité qui a créé la légende.

L'avis de Dup :
Je ne sais par quel bout aborder la chronique de ce roman, que dis-je, de ce monument, et pourtant, qu'est-ce-que je l'ai aimé ! J'ai été embarquée par ce pavé, pendant trois jours je n'avais la tête qu'à ce récit.Lors de sa sortie en France en 2009, édité par Bragelonne, il paraît qu'il a fait un buzz. Buzz qui m'est passé largement au dessus de la tête à cette époque, ne connaissant pas la blogosphère et commençant tout juste à apprécier la Fantasy... En revanche, une fois bien ferrée par ce type de littérature, c'est la couverture sublime de Marc Simonetti qui m'a attirée et me l'a fait acheter ! Et pourtant ce livre est resté dans ma PAL pendant plus d'un an. Quelle erreur !On découvre dès les premières pages le personnage principal, Kote, vieil aubergiste dans un petit village paumé au milieu de nulle part et son jeune aide Bast. Mais de suite on sent une puissance, des non-dits qui laissent présager qu'ils sont bien plus que ça tous les deux. Leur routine va être perturbée par quelques évènements euh... bizarres, surnaturels dirons-nous. Mais aussi par la venue au village de Chroniqueur, un scribe réputé dans tout le royaume. Celui-ci reconnait en Kote le célèbre Kvothe, une légende, un mythe... Il décide de rester pour recueillir le récit de sa vie, Kvothe lui-même annonçant que cela prendrait trois jours pleins.Et nous allons ainsi, tout comme Chroniqueur et Bast, découvrir de façon chronologique la vie et les épreuves que va devoir affronter ce "gamin" hors-norme. Je dis gamin parce qu'on le quitte au terme de ces 800 pages alors qu'il n'a pas 20 ans.Par la voix de Kvothe, Patrick Rothfuss nous dévoile un talent de conteur époustouflant. Il nous embarque dans ce récit qui prend aux tripes et dont on devient très vite accro. Je peux vous dire que les yeux m'ont piqués plus d'une fois !L'autre chose que j'ai particulièrement apprécié, c'est la magie mise en place par l'auteur. Celle-ci est amenée, expliquée de manière très scientifique* et du coup, elle devient plus que crédible. Une université entière se consacre à l'enseigner, la tronçonnant en différentes matières qui se rapprochent fortement des matières classiques d'un enseignement général, et les élèves qui en sont dignes doivent beaucoup travailler pour progresser. * enfin, presque toute la magie, car la magie des noms elle, reste encore un mystère. Dispensée par un seul professeur qui semble fou à lier d'ailleurs. Kvothe veut découvrir le nom du vent, il l'a déjà palpé, ressenti une fois ou deux, mais toujours par hasard. C'est, entre-autre, un des moteurs de sa vie.Ce qui est très surprenant également, lorsque je relis le synopsis de la 4ème de couv, c'est qu'on ne découvre absolument rien de tout ce qui y est annoncé ! Point de princesses, point d'incendie ni de pistes au clair de lune. Point de dieux, une femme et non des femmes, et au terme de ce récit qui aura duré une journée entière, nous abandonnons un jeune Kvothe encore à l'université ! Ceci-dit ce n'est en rien génant, on se dit que cela viendra avec la suite, et que cette suite va être géante.Voilà, c'est un immense coup de cœur pour moi, si vous ne l'avez pas encore lu, vous savez ce qu'il vous reste à faire ! Voilà un livre que je sais que j'aurai autant de plaisir à le relire plus tard, ce qui est rare.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines