Magazine Animaux

Rétrospective : Loups en France 2012

Par Baudouindementen @BuvetteAlpages

2 janvier - Un arrêté permet le tir de 2 loups pour la période 2011-2012 dans le cadre de tirs de défense. Ces droits seront « imputés » du plafond 2012 qui doit encore être décidé. (NDLB : 9+2=11)

26 janvier - La plainte qui a suivi la découverte du cadavre d’une jeune louve sur la commune de Prads (Alpes-de-Haute-Provence) en septembre 2011 est classée sans suite.

30 janvier - Le cadavre d'un loup braconné, tué de deux balles avait été découvert par un promeneur, dans la forêt communale de Bedoin, dans le mont Ventoux (Vaucluse). (1er loup /11 loups "à prélever")

6 mars  - François Hollande parle du loup au salon de l'agriculture en des termes qui montrent une piètre connaissance du dossier : " Il a proliféré le loup, et avec le temps qu'il a fait... ".

16 mars - Un arrêté assouplit les conditions de mise en œuvre des « tirs de défense ». Cet arrêté autorise la réalisation de tirs pour des troupeaux situés « à proximité d’un troupeau ayant subi une attaque ». De plus, l’Etat évoque à nouveau dans cet arrêté la notion de « troupeau reconnu comme ne pouvant être protégé », permettant dans certaines zones le tir de loups en cas d’attaque sur des troupeaux laissés sans protection.

26 mars - Le braconnage d'un loup en Isère en décembre 2010 classé sans suite.

3 avril - Des loups photographiés en Haute-Savoie et dans le département du Jura.

12 avril - L’Etat français décide d’organiser la mise en place d’un réseau de personnes spécialisées dans la destruction de loups, personnes issues notamment du monde agricole et du monde de la chasse.

26 avril - Deux projets d’arrêtés concernant les modalités d’intervention sur le loup (tirs de destruction) sont proposés à la consultation du public sur le site du ministère de l’Ecologie et ce jusqu’au 7 mai 2012.

30 avril - Collision avec un loup en Clarée. L'analyse toxicologique revèle que l’animal avait été préalablement empoisonné. (2ème loup /11)

Tirs de prélèvement : Onze loups pourront être tués en 2012-2013
10 mai - Deux arrêtés sont publiés au journal officiel. Ils fixent les prélèvements de loups à venir :

  1. Le premier arrêté fixe à 11 le nombre de loups pouvant été tués en 2012-2013 Le protocole d’intervention 2012-2013.
  2. Le deuxième arrêté, fixe les douze départements dans lesquels cette réglementation s’applique : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Drôme, Isère, Pyrénées-Orientales, Savoie, Haut-Rhin, Haute-Saône, Haute-Savoie, Vosges et Var.

22 mai - Le loup de retour en Haute-Saône.

3 juin - Un loup photographié en Lozère.

4 juin - Un éleveur condamné, son patou avait mordu un cycliste.

5 juin - Trois loups en Lorraine.

6 juin - Tir de
 prélèvement du 6 juin 2012 à Utelle (Alpes-Maritimes). (3ème loup / 11)

19 juin - L'ASPAS dépose plainte contre la France auprès de la Commission Européenne.

10 juillet - Confirmation de la présence d'un couple de loups dans les Vosges et officialisation d'une nouvelle ZPP.

17 juillet - En Lozère, José Bové déclare : « Si le loup risque d’attaquer un troupeau, la meilleure façon de faire c’est de prendre le fusil et de tirer ! ». L'ASPAS poursuit José Bové pour incitation au braconnage. La plainte sera classée sans suite le 10 septembre.

2 août - Parution du Bulletin du réseau loup n°27 (01/01/2012 au 31/07/2012)

8 août - Un éleveur agresse deux agents du Parc National du Mercantour.

10 août - Autorisation de tirs de défense dans les Hautes-Alpes à Saint-Etienne-en-Dévoluy, Saint-Disdier-en-Dévoluy, Nevache et Val des Prés.

15 août - Le Ministère de l'Ecologie publie un bilan provisoire des prédations dues au loup en 2012 : 30% de victimes en moins!

16 août 2012 - Autorisation de tirs de prélèvement d'un loup dans le Var (camp militaire de Canjuers, communes d’Aiguines, Châteaudouble, Comps-sur-Artuby, La Roque-Esclapon, Montferrat, Mons et Seillans. Cette opération est valable durant 1 mois (du 19 août au 19 septembre).

17 août - EELV réagit aux propos de José Bové : "Ce n'est donc pas le loup ou le berger, comme le dit José Bové, c'est le loup ET le berger", écrit encore ce parti, qui assure "de son total soutien le réseau Loup (ONCFS, ONF, Associations et Administrations) et les bergers et éleveurs engagés positivement dans la cohabitation avec le loup".

17 août - La présence du loup en Ardèche est jugée "fortement probable".

23 août - L'estimation des effectifs de la population de loups en France est mise à jour. Eric Marboutin ONCFS : "On dénombre aujourd'hui 250 loups, répartis sur une dizaine de départements, contre seulement deux spécimens il y a vingt ans. "Grâce aux protections dont ils font l'objet et au développement des forêts, les effectifs de loups augmentent de 15 % par an en moyenne."

24 août -  Autorisation de tirs de prélèvement d’un loup dans les Hautes-Alpes (Communes de Agnières-en-Dévoluy, Saint-Etienne-en-Dévoluy et Saint Disdier-en-Dévoluy).

30 août - Autorisation de tirs de prélèvement d'un loup dans les Alpes-de-Haute-provence.

6 septembre - Autorisation de tirs de défense en Lozère.

7 septembre - Autorisation de tirs de prélèvement d'un loup en Haute-Savoie (Massif de Bornes-Aravis-Tournette).

7 septembre - Tir de prélèvement d'une louve le 7 septembre 2012 à Bayons (Alpes de Haute-Provence) (4ème loup / 11).

à compléter...

Rappel 2011/2012

En 2011/2012, le quota de six loups détruits, "sans nuire à l'état de conservation de l'espèce", a été atteint du fait de l'abattage volontaire et autorisé de trois loups et du braconnage de trois autres bêtes.

En novembre 2011, Le ministère a proposé que l'on puisse réintroduire la possibilité de tir de défense pour deux loups en anticipation du plafond maximum autorisé de l'année prochaine qui restait encore à fixer. Cela, afin de permettre des tirs de défense, même quand le quota de loup annuel était atteint.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Baudouindementen 13860 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte