Magazine Animaux

Pourra-t-on bientôt identifier les cerfs uniquement en les entendant brâmer?

Par Baudouindementen @BuvetteAlpages

Brame
C’est la question que l’on peut se poser suite aux grandes avancées dans le domaine de la bioacoustique. Relativement peu connue, cette technique permet d’analyser les sons émis par des espèces animales dans le but d’étudier certaines de leurs particularités. Cette discipline scientifique permet par exemple de dénombrer précisément des coqs faisans chanteurs car ils ont chacun une signature sonore bien individualisée.

Les signaux acoustiques émis par les cerfs lors du brame ont permis aux chercheurs d’établir un lien entre certains paramètres acoustiques et les conditions physiologiques de l’animal. De cette manière, la fréquence des sons les plus graves, obtenue lorsque le larynx est le plus rentré vers le sternum, montre une forte corrélation avec le poids, l’âge et le succès reproducteur de l’individu. Des indices acoustiques peuvent mettre en évidence certaines caractéristiques physiologiques des animaux. Les portes sont donc ouvertes à de nombreuses études futures dans ce domaine : sur la rivalité, le choix du partenaire sexuel, des analyses démographiques plus poussées ou, qui sait, une identification précise des cerfs sans aucun dérangement.
[B. de P.]

Sebe F. [2012]. La bioacoustique : un outil d’avenir pour le suivi et la gestion des espèces animales. Faune Sauvage 295 : 4-7 (4 p., 3 fig., 9 réf.).

Source : Forêt Wallonne


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Baudouindementen 13860 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte