Magazine Bd

Terry Moore – Echo, Le dernier Jour

Par Yvantilleuil

La conclusion d’une excellente saga !

Terry Moore – Echo, Le dernier JourJ’attendais la conclusion de ce road-movie à l’ancrage SF (le projet top secret de l’armée qui dérape et vient perturber le quotidien d’une inconnue) et pourvu d’une touche super-héroïque (une jeune femme qui, suite à l’incident militaro-industriel, est recouverte d’un étrange alliage qui lui confère de dangereux pouvoirs) avec grande impatience.

Reprenant les épisodes US #26 à #30, ce sixième et dernier volume met donc fin au voyage de Ivy Raven (la redoutable enquêtrice travaillant pour le compte du Centre de Recherches Nucléaires Heitzer), de Julie Martin (le témoin involontaire de cette expérience militaire qui a mal tournée et qui est depuis recouverte d’une étrange couche de métal provenant de l’explosion en vol d’un prototype d’arme créé par le CERENH) et de Dillon (le petit ami de la femme qui servait de prototype) à travers les Etats-Unis. Terry Moore (“Strangers in Paradise”) fait converger tous les personnages vers la frontière avec l’Alaska, afin d’éviter que le mystérieux alliage 618 soit introduit dans un accélérateur de particules dissimulé sous terre, dans un complexe militaro-industriel top secret. En engageant un compte à rebours ayant pour enjeu l’avenir de la Terre, l’auteur parvient à entretenir le suspense malgré l’absence de Caïn (un sans-abri dont la main est également recouverte de cette mystérieuse substance et qui a poursuivi nos héros durant cinq tomes).

Alors que le récit se dirige vers sa conclusion, l’auteur continue de soigner la psychologie de ses personnages et de prendre tout le temps de s’attarder sur les relations humaines. Du rajeunissement d’Ivy à la croissance de Julie, en passant par la présence d’Annie à travers l’alliage et les sentiments perturbés de Dillon, l’auteur continue de s’en donner à cœur joie et n’oublie pas d’ajouter une touche d’humour à son récit. Si certaines conversations/blagues deviennent redondantes, l’auteur livre malheureusement également une fin légèrement précipitée à son intrigue, alors que quelques explications supplémentaires auraient été les bienvenues.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yvantilleuil 3439 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines