Magazine Culture

Souvenirs des vieilles charrues 2012

Publié le 25 septembre 2012 par Acrossthedays @AcrossTheDays

600067 10150959627325679 1023419843 n SOUVENIRS DES VIEILLES CHARRUES 2012

Voilà maintenant plus d’un mois que j’ai foulé le sol de cette charmante région qu’est la Bretagne pour assister à mon premier gros festival. Que de bon souvenirs qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire. De retour dans ma prépa chérie, c’est avec nostalgie que je vous fais part de mes coups de cœur et déceptions du plus important rendez-vous musical de l’hexagone.

Pour la 21ème édition des Vieilles Charrues, la programmation était alléchante, de Justice à Rodrigo & Gabriela, d’Orelsan à Metronomy : il y en avait pour tous les goûts. Et c’est ce qui fait la force de ce festival : une tête d’affiche éclectique qui attire désormais plus de 200 000 festivaliers. Mais c’est aussi grâce à une organisation bien rodée, et malgré une météo souvent déplorable, que les festivaliers gardent la pêche et les concerts se déroulent dans la joie et la bonne humeur. Vous êtes perdus sur le site ? Pas de soucis, il existe une application pour cela ! Vous n’avez plus de batterie sur votre smartphone ? Ne vous inquiétez pas, les bornes de recharge écolo sont là ! Bref, autant de petits détails qui sont là pour vous faire profiter un maximum de votre petit séjour en terres musicales.

RODRIGO Y GABRIELA (& CUBA): Coup de cœur !

ERIC POLLET RODRIGO Y GABRIELA 7 SOUVENIRS DES VIEILLES CHARRUES 2012

Pas besoin de jouer des coudes pour se rendre devant la scène Kerouac et admirer la dextérité du duo espagnol. Les ayants découvert dès le début de leur succès avec leur album éponyme sorti en 2006, j’attendais beaucoup de la prestation des « rois de la gratte » comme on les surnomme. Je n’ai pas été déçu : tout leur génie s’exprime sur scène et leur flamenco aux mélodies rock ne vous laisse pas longtemps sur place. Car le refrain de Tamacun, leur titre phare, vous arrache les pieds du sol et vous fais sautiller comme Gabriela sur scène. Un plaisir ! La formation cubaine qui les accompagne apporte un petit plus à la paire de guitaristes et vient pimenter les morceaux déjà plein d’énergie.

Se produisant pour la première fois aux Charrues, les espagnols ont fait forte impression auprès des festivaliers qui semblaient s’attendre à quelque chose de plus fade. Leur jeu de scène n’a laissé personne indifférent.

STING: le « Magic Show »

ERIC POLLET STING 28 SOUVENIRS DES VIEILLES CHARRUES 2012

Pour son premier passage aux Vieilles Charrues l’icone et chanteur de The Police était attendu par près de 50 000 personnes. Un public déchainé pour un concert mémorable ! Chauffés à bloc dès le début par une holà géante, les fans de la star étaient bien au rendez vous ! Un set qui a démarré avec trois tubes: « If I Ever Lose my Faith in You », « Every Little Thing She Does Is Magic » et « English Man in New-York ». Les spectateurs sont déjà conquis et fredonnent les paroles de ces chansons qui ont marqué leur jeunesse. A bientôt 61 ans, le patron est bien conservé et ses lives toujours aussi énergiques.

Dans un excellent français, il a exprimé sa joie d’être là :

« Je suis très heureux d’être ici en Bretagne, le pays d’Astérix ».

JUSTICE: un set propre et à la hauteur

IMG 9980 SOUVENIRS DES VIEILLES CHARRUES 2012

La paire Xavier de Rosnay et Gaspard Augé était la tête d’affiche la plus attendue des jeunes festivaliers. Pour leur deuxième apparition aux Vieilles Charrues, il y avait une foule conséquente.

Tandis que le chanteur de The Rapture quitte inopinément la scène avant la fin de « How Deep Is Your Love », on se dirige, le coeur vaillant, vers la scène. Une scène désormais célèbre: un rideau de diodes luminescentes en fond et les deux tours d’enceintes Marshall prêtent à vous en mettre plein la vue;sans oublier la fameuse croix surplombant la table de mixage.

C’est Xavier qui arrive le premier aux platines, sous les cris du public hurlant son nom rejoint aussitôt par Gaspard : le fabuleux « Genesis » peut commencer. Puis les morceaux s’enchainent et se déchainent, s’entremêlant les uns aux autres : « D.A.N.C.E » et « Civilization » se superposent, une version de « Stress » nous fait froid dans le dos; « New Lands » renoue avec l’électro dans un remix parfait. A la sauce de Cross, le le set de Audio, Video, Disco prend toute son ampleur. 

Et puis il y a leur jeu de scène, parfaitement rodé, entre leur passage tour à tour au piano et le désormais culte mode « off » de Xavier, immobile sur le devant de la scène, la cigarette se consumant entre ses doigts pendant une longue minute de silence (certains disent que c’est un hommage rendu à DJ Mehdi, leur collègue et ami d’Ed Banger décédé l’an dernier…). Puisc comme réveillé par les paroles de l’interlude: « We Are Your Friends » il regagne les platines.

BOB DYLAN: Un roi pas très divertissant…

367669 le chanteur bob dylan en concert au festival des vieilles charrues a carhaix le 22 juillet 2012 SOUVENIRS DES VIEILLES CHARRUES 2012

C’est Dimanche, dernier jour de festival et ça se sent : le public breton à légèrement changé de couleur, les perruques flashys et autres déguisements de super héros ont laissé place aux cranes dégarnis et aux chevelures argentées. Ce soir c’est Dylan qui débarque ! Attendu depuis dix ans aux Charrues, le roi de la folk vient avec ses exigences: aucun photographe, pas de gros plans sur les écrans géant, il tolère juste un plan fixe de la scène et bien sûr, pas d’interview.

C’est avec impatience qu’on l’attend sur la grande scène Glenmor, assis gentiment dans l’herbe (ou du moins ce qu’il en reste) alors qu’on admire le magnifique coucher de soleil. La légende arrive avec du retard, comme toute star qui se respecte, mais c’est sans saluer son public qu’il commence ses premiers morceaux…

Pas de doute l’homme a vieillit, la voix est fatiguée mais le public écoute religieusement. C’est seulement après trois titres qu’il manifeste son mécontentement. Dylan enchaine les classiques qui ont fait son succès sans souffler mot aux festivaliers parfois venus exclusivement pour le voir. Résultat, et à regret, les sifflets se font entendre. On espérait beaucoup du bon vieux Dylan, avec la sortie de son dernier album « Tempest ». Mais même ses classiques plus rock comme « Like a Rolling Stone » peinent à satisfaire le public.Le patrimoine musical qu’il laisse derrière lui et son âge avancé peuvent expliquer son attitude sur scène,. Émouvant dans le fond, mais décevant dans la forme, c’est donc un rendez vous raté pour le père de la chanson engagée. Cependant, on ne va pas cracher dans la soupe, chaque festivalier sera fier d’annoncer à ses proches et amis: « J’ai vu Bob Dylan en concert ! ».

 A noter les très bonnes prestations de Bloc Party et Metronomy qui ont assuré le show, le concert parfait de The Rapture et les rappeurs de 1995 et Orelsan bien présent pour mettre l’ambiance avant l’arrivée tardive de Dylan…
Les Vieilles Charrues 2012, ce fut quatre jours de folie, quatre jours de rencontres et découvertes, mais aussi et surtout en exclusivité cette année, quatre jours de concerts ensoleillés ! A l’année prochaine !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Acrossthedays 8489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines