Magazine Cinéma

Les seigneurs

Par Ocinemaroc

Attendue comme LA comédie française de l’année, «Les seigneurs » réunit un casting phénoménal dirigé par un réalisateur auréolé de gloire. Olivier Dahan, encore sur la vague de « La Môme » s’attaque là à une fable réunissant football, destins brisés, gueules cassées et humour franchouillard. Loin de l’envolé lyrique du biopic d’Edith Piaf pour lequel il fut acclamé, Dahan se tourne cette fois vers le potache, mais avec un œil et une tendresse qui lui sont particulières.

Les seigneurs

Les seigneurs

L’ancienne gloire de l’équipe de France de football Patrick Orbera (Jose Garcia) a touché le fond. A 50 ans, sa fortune dilapidée, sans travail, sans famille, tout ce qu’il lui reste, ce sont des désillusions et un goût prononcé pour la bouteille. Mais lorsque la justice lui retire le droit de visite de sa fille Laura à moins de trouver un emploi stable, Orbera n’a d’autre choix que d’accepter un poste d’entraîneur… à Molène, petit port de pêche Breton.

José Garcia / Patrick Orbera

José Garcia / Patrick Orbera

Malgré les premières difficultés de compréhension, Orbera va vite prendre fait et cause pour ses joueurs. En effet, l’équipe doit remporter ses trois prochaines rencontres, sous peine de voir la conserverie de poisson, principale source de travail du village, fermer ses portes. Les joueurs se battent donc pour plus qu’une simple victoire, mais pour la survie du village. Le problème, c’est qu’ils sont nettement plus doués pour la pêche et le lever de coude que pour le ballon rond.
Orbera joue alors son joker : il contacte d’anciens de l’équipe de France tombés comme lui dans la déchéance et parvient à les convaincre de revêtir le maillot de Molène. Après quelques déboires, il finira par réunir une équipe digne de ce nom autour de Rayane Ziani (Gad Elmaleh), petit génie du foot trop vite grandi et paralysé par ses phobies, Wéké N’Dogo (Omar Sy), dont la femme refuse de le voir remettre un pied sur les terrains, David Léandri (Franck Dubosc), le buteur mégalomane reconverti dans le théâtre, Marandella (Ramzy Bedia), grand épicurien totalement hors de contrôle, et Shaheef Berda (Joey Starr), tout juste sorti de prison pour possession et usage de stupéfiants.

Les stars de Molène !

Les stars de Molène !

Sur le papier, l’équipe semble imbattable, mais les vieilles gloires sont décidément bien rouillées. Sans compter les inévitables prises de bec entre ces hommes à l’égo surdimensionné, le manque de pratique les a rendus mous et paresseux. Orbera aura fort à faire pour remettre son équipe sur les rails pour espérer remporter les victoires nécessaires pour sauver la conserverie, sous les yeux pleins d’espoir de la belle Floria (Frédérique Bel) et de Titouan Leguennec (Jean-Pierre Marielle), le patriarche de Molène.

Bon, on ne va pas se mentir, c’est avant tout un film de potes que « Les seigneurs ». Le casting impressionne, mais chacun joue dans son registre de prédilection, et on vient plus voir les acteurs que les personnages qu’ils incarnent. Mais le résultat est malgré tout sympathique, et tient bien le cap. Avalanche de gags, quiproquos absurdes et humour chauvin, on rigole bien pendant ce film, même si il accumule une série ahurissante de clichés sur le foot et la Bretagne. Un bon moment à passer, et donc à voir… enfin, si il n’y a pas de Classico ce soir-là.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ocinemaroc 3293 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte