Magazine Cinéma

Resident Evil: Retribution 3D

Par Ocinemaroc

Le monde a bien changé depuis « Resident Evil : Afterlife ». Alice Abernathy (Milla Jovovich) mène désormais une vie paisible dans un monde débarrassé des machinations d’Umbrella Corp. Elle a même trouvé un époux avec lequel elle a eu une petite fille. Sa vie d’aventures est bien terminée, et elle goûte les joies simples de la paix. Sauf que tout cela n’est qu’une illusion…

Resident Evil Retribution

Resident Evil Retribution

Les plus grandes capitales du monde, New York, Tokyo, Moscou et les autres sont tombées sous les coups de zombis affamés de chair humaine. Seule une poignée d’humains a survécu, et continue la Résistance, autour de l’ex policier Léon S. Kennedy (Johann Urb). Libérée de sa prison, Alice est bien décidée à s’évader du complexe d’Umbrella pour se joindre à cette lutte désespérée. Mais son chemin à travers les étages du bâtiment le mieux gardé de la Corporation va la mener sur les traces du passé de l’entreprise, et de ses motivations.

Li Bingbing / Ada Wong

Li Bingbing / Ada Wong

Maintenant qu’elle connait la vérité, rien n’arrêtera Alice sur le chemin de la vengeance. Sa cible numéro un : le ténébreux Albert Wesker (Shawn Roberts). Son aventure l’entraînera à travers le monde à la poursuite de son ennemi, et d’anciens alliés referont leur apparition pour lui prêter main forte : Luther West, One Shade et Rain Ocampo viendront prêter leur puissance de feu à la Survivante. Mais les apparences sont souvent trompeuses, et l’ennemi n’est pas toujours celui que l’on croit, comme le prouve le retour de Jill Valentine (Sienna Guillory), disparue depuis des années… et maintenant à la tête des forces ennemies. Alice parviendra-t-elle à survivre et à trouver le salut de l’humanité ?

Luther West, Léon S. Kennedy, et Alice

Luther West, Léon S. Kennedy, et Alice

Mika Nakashima en zombie

Mika Nakashima en zombie

Paul W.S. Anderson se réempare de l’univers complexe des fameux jeux vidéo de la franchise « Resident Evil » pour la troisième fois et livre un opus dynamique et plein d’action. La 3D est superbe et vous en met plein la vue, les monstres et zombis sont réalistes et purulents à souhait, et on note avec curiosité le retour de la belle actrice japonaise Miki Nakashima, qui incarnait la première humaine infectée par le Virus-T, et que l’on voit en zombi dans cet opus. Mais on doit bien avouer qu’on finit par se perdre dans ce scénario où interviennent une multitude de personnages du passé, des clones, des complots, des retournements d’alliances, et que sais-je encore. Et, comme le notait une internaute avisée, le monde est au bord de la destruction, on ne trouve même plus à manger, mais, heureusement, les tenues moulantes en latex ne sont pas en rupture de stock. A voir avec la cervelle au vestiaire.

Titre original: Resident Evil: Retribution

Genre: Action, Epouvante-horreur, Science fiction

Durée: 1h 35min

Realisé par: Paul W.S. Anderson

En vedette: Milla Jovovich, Michelle Rodriguez, Kevin Durand

Studio:

Liens

Voir les critiques

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ocinemaroc 3293 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte