Magazine Culture

Morceaux choisis - Fernando Pessoa

Par Claude_amstutz

pessoa.jpg

Je rentre à la maison, je ferme la fenêtre.
On apporte la lampe, on me souhaite bonne nuit,
Et d'une voix contente je réponds bonne nuit.
Plût au Ciel que ma vie fût toujours cette chose:
Le jour ensoleillé, ou suave de pluie,
Ou bien tempétueux comme si le Monde allait finir,
La soirée douce et les groupes qui passent,
Observés avec intérêt de la fenêtre,
Le dernier coup d'oeil amical jeté sur les arbres en paix,
Et puis, fermée la fenêtre et la lampe allumée,
Sans rien lire, sans penser à rien, sans dormir,
Sentir la vie couler en moi comme un fleuve en son lit,
Et au-dehors un grand silence ainsi qu'un dieu qui dort.
 

Philippe Jaccottet, D'autres astres plus loin épars - Poètes européens du XXe siécle (La Dogana, 2005)

traduit du portugais par Armand Guibert

image: Fernando Pessoa (romeojuliette.blog.lemonde.fr)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claude_amstutz 25354 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines