Magazine Amérique du nord

Toni Nadal se dévoile en Argentine

Publié le 04 octobre 2012 par Rene Lanouille

Toni Nadal se dévoile en Argentine Nous n’aurions sûrement pas pu rencontrer Toni Nadal si son neveu n’était pas actuellement blessé et immobilisé jusqu’à la fin de saison. Pendant son séjour argentin, l’oncle du n°4 mondial a rencontré la presse, son sponsor Babolat ainsi que Martin Jaite, le capitaine de coupe davis argentin. Il nous a aussi dévoilé le secret de la réussite du septuple champion de Roland-Garros. Selon lui, la carrière de Rafael Nadal est due à son extrême humilité.

« Rafa est quelqu’un d’éduquer et qui a les pieds sur terre. Il n’a pas de difficulté financière mais il est reconnaissant envers tout le monde. Ses victoires, il les doit à son humilité et à sa tête bien faite. Quand ca va mal dans sa vie privée, à savoir quand ses parents se sont séparés ou quand il se dispute avec sa copine, il souffre comme n’importe quel être humain. Quand nous sommes à New York ou à Paris, il y a forcément un surcroît de tension par rapport à l’attente des fans et sa personnalité mais Rafa fait toujours profil bas et reste une personne normale. »

En tant qu’entraîneur, Toni Nadal tient à être respecté et rappelle les règles de bon fonctionnement qu’il a avec son neveu : »Je peux dire ce que je veux à mon neveu car notre relation n’est pas une relation avec un intérêt économique. J’ai besoin de montrer que je suis le chef. Parfois, je vois sur le circuit des entraîneurs qui sont au service à 100% de leur joueur. J’estime que ce n’est pas à moi d’aller lui chercher son eau ou de m’occuper de faire recorder ses raquettes. Je viens d’une génération où on respecte les gens plus âgés et je ne peux pas être commandé par mon joueur. »

Fana de football et plus particulièrement du Barça de Johan Cruyff et de Guardiola (pour Toni, Lionel Messi est le meilleur joueur de tous les temps devant Maradona), Toni Nadal estime que le mental est capital pour un joueur de tennis : » Si Rafael est fort mentalement, tout le mérite lui en revient. Si on laisse un gamin jeter sa raquette à 12 ans, alors il est probable qu’il laissera aussi tomber son match quand il aura 15 ans. Prenons l’exemple de David Ferrer. David est fantastique car il continue à s’améliorer mentalement. Ill perdait davantage de matchs à 25 ans mais il a toujours cherché à progresser mentalement, ce qui fait qu’il devient un joueur du top 5 à 30 ans passés. Rafa ne laisse jamais tomber un match. Il a compris que dans la vie, il faut se battre. »

Si Rafael Nadal ne casse jamais ses raquettes, on lui rappelle cette anecdote racontée par Gaston Gaudio l’hiver dernier. Vainqueur de Nadal en 2005 lors de la finale de Buenos Aires, l’argentin affirmait alors que Nadal avait brisé de rage 7 raquettes dans le vestiaire, après la rencontre ! Toni Nadal dément formellement les faits et d’ailleurs, Gaudio a appelé Rafael Nadal pour s’excuser d’avoir raconté cette histoire à un journal argentin.

Toujours convalescent, le genou de l’ancien n°1 mondial semble aller mieux et Toni Nadal espère que son neveu pourra reprendre la raquette d’ici 15 jours. « Il y a encore une petite chance qu’il dispute la finale de la coupe davis contre les tchèques. Mais ça sera juste. Nous souhaitons seulement qu’il puisse continuer sa carrière aussi longtemps que possible et qu’il puisse disputer les prochains JO de Rio. Mais on ne fera pas le forcing au détriment de sa santé. »


Johnny Utah

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte