Magazine F1/moto

Sprint Cup: Interview de Matt Kenseth (Transcrite en Français)

Publié le 11 octobre 2012 par Khymo1 @actumoteurs
MattKenseth 300x199 Sprint Cup: Interview de Matt Kenseth (Transcrite en Français)

© Sean Gardner/Getty Images for NASCAR

Après sa victoire de dimanche en Sprint Cup à Talladega, Matt Kenseth revient sur l’ensemble de ce qui entoure sa carrière, son changement d’équipe et la future course de Charlotte:

LE MODÉRATEUR: Nous sommes rejoints par Matt Kenseth.
  Matt, parlez des attentes de votre équipe et préparations qui vont se faire à Charlotte ce week-end et avec six courses restantes à disputer dans The Chase.
Matt Kenseth: « Ouais, ils ont travaillé très dur, en particulier sur nos pièces aéros pour Charlotte et nos « affaires » intermédiaires. Je pense donc que tout le monde à la Roush Fenway a été déçu de notre performance à Atlanta, Chicago, et vraiment, même à Dover, d’ailleurs. Alors, ils ont été vraiment bosser là-dessus. Ils ont travaillé très, très dur pour essayer d’obtenir un vrai mieux. Et je suis vraiment impatient d’arriver jeudi en piste et de voir les progrès que nous avons fait, et nous espérons être compétitifs ce week-end. »
  LE MODERATEUR: Des questions? 
 Q. « Je n’étais pas là à Talladega, mais j’ai écouté quelques-uns des commentaires après la course que Jack avait prononcé, à propos de votre mandat à la Roush. Et je me demandais – dernièrement, il ne semble pas y avoir tant de pilotes qui ont passé la majeure partie ou la totalité de leur carrière au sein d’une organisation. Et je suis sûr que pendant ce temps pour vous familiariser avec la façon dont les choses fonctionnent au sein d’une équipen vous avez tissé des liens. Et je sais que vous avez parlé du genre d’opportunité passionnante que vous avez du Joe Gibbs Racing. Je me demandais, est-il une appréhension que vous ayez passé de nombreuses années dans une organisation qui a fonctionné d’une certaine manière, et qui voit là quelques inconnues avant que vous ayez terminé cette année et se tourner vers l’année prochaine? »
Matt Kenseth: « Je ne pense pas qu’il y ait de l’appréhension du tout. Mais il y a certainement une petite quantité… enfin, une certaine quantité d’angoisse. Je veux dire, tout est différent entre le bâtiment d’usine et tout le peuple, pour le fabricant, les sponsors, le chef d’équipe. Tous les ‘trucs’ seront différents. Il y a un peu plus d’anxiété juste parce que vous êtes véritablement confortable dans une structure ou vous avez passé de nombreuses années et je ne suis habituellement pas un gars qui aime le changement. Mais, d’un autre côté, cela est aussi très, très excitant. J’ai été avec l’une des meilleures organisations dans le sport depuis 15 ans, tout ce qu’il y a été réalisé, et nous avons eu une assez bonne quantité de succès ensemble. Mais en même temps, j’ai aussi l’occasion d’aller à une autre de l’une des plus victorieuses des organisations du sport et avoir deux des plus victorieux pilotes là-bas en ce moment, aller à une voiture qui a remporté le championnat et beaucoup de courses. Donc, il est aussi vrai et excitant d’aller essayer quelque chose de différent et de voir comment les choses se font ailleurs, car il est évident qu’ils font aussi beaucoup de succès, aussi bien que là ou je suis. Donc, je suis vraiment excité à ce sujet. Mais, oui, il y a un peu de stress juste parce que tout va être différent. »

 Q. Pensez-vous que la Roush Fenway Racing a réussi un tel palmarès pour vous, comme vous le soulignez depuis 12, 13 ans? Aujourd’hui, c’est un team très fort. Et ce n’est pas comme si vous partiez parce que les choses ne vont pas bien. Pourquoi pensez-vous que ça a été comme un voyage réussi pour vous?
 Matt Kenseth: « Eh bien, beaucoup de choses. Je veux dire, toute équipe sportive est les gens qui la composent. Et l’organisation est les gens qui la composent. Et il y a eu beaucoup de gens formidables là-bas. Et j’ai eu beaucoup de grands avantages à travers ma carrière. Et sans doute le plus grand avantage que j’ai probablement eu tout au long de ma carrière, c’est Robbie Reiser. J’ai commencé avec lui dans la série Nationwide, Busch Series sur les entreprises à Reiser avec lui et son père et sa famille propriétaire de cette entreprise. Et Robbie est un grand organisateur, travailleur acharné. Dès la première fois nous avons couru ensemble – je me souviens courir cette première course de Busch ensemble, nous étions à seulement… Quelque chose comme notre deuxième séance d’essais et il a totalement capté ce que j’ai dit et totalement cru en moi et a travaillé avec moi. Et ce fut le début d’une vraiment grande, longue et fructueuse relation de travail.             Et je pense qu’il a fait beaucoup de bonnes choses là-bas. Et en même temps, quand Robbie et moi sommes allés là-bas ils avaient une grande organisation. Et Mark Martin et Jeff Burton étaient là-bas  pour simplement gagner des tonnes de courses et des championnats qu’ils se disputaient. Et ces gars-là étaient d’une grande aide pour nous aussi. »

  Q. Je voudrais enchaîner sur la question de Jim. Matt, comment voulez-vous garder vos yeux rivés sur ce que vous faites avec le Roush Fenway et non faire en sorte de jeter un oeil sur ET au Gibbs? Comment gardez-vous la tête au The Chase, parce que si vous n’étiez pas dans The Chase il serait peut-être facile de perdre votre concentration sur ce que vous faites maintenant?
Matt Kenseth: « En effet, je veux dire, un certain nombre de choses là-bas se passent mais… Ce n’est pas vraiment aussi difficile qu’il y paraît. Je pense que si nous courions terriblement ou que nous ne nous entendions pas ou peu importe, je pense que ce serait plus difficile. Mais tout le monde a été aussi bon que l’or pour moi là-bas. Ils l’ont toujours été. Et ils le sont toujours actuellement. Et ils nous donnent tout ce qu’il faut pour aller courir bien, être bon et essayer de gagner des courses, comme ce week-end en a été la preuve. Donc, nous travaillons aussi dur que nous pouvons jusqu’à la fin de 2012. Il y a longtemps, nous avons renouvelé notre accord concernant la fin de 2012. Et il dit vraiment beaucoup de choses sur, je pense, l’intégrité du Roush Fenway, parce qu’ils ont vraiment bien appréhendé cet accord. Ils n’ont pas… Ils n’ont rien fait de différent. Cela a été comme d’habitude. Nous avons travaillé aussi dur que nous le pouvions pour essayer d’aller de courses en victoire et essayer de rester dans la lutte pour le championnat. Et nous avons tous les deux travaillé à cela. Il n’y a donc vraiment pas eu de coupure. Il n’a pas vraiment été si difficile que cela de se faire à cette idée. Nous sommes juste à un pour tous, tous pour un dans la Roush Fenway et ce, jusqu’à ce que nous en ayons fini avec notre contrat. »

 Q. Vous étiez l’un des gars qui ont testé la nouvelle surface et la nouvelle configuration au Kansas. Pouvez-vous de sorte en parler un peu sur ce que vous y avez appris et ce que vous avez vu, comment vous sentiez-vous et qu’attendez-vous de la semaine prochaine?
Matt Kenseth: « Je ne suis pas sûr de ‘combien’ j’ai appris. Il y a seulement quelques-uns d’entre nous là-bas. Je pense que la configuration est agréable. Ils ont fait un bon travail avec la piste. Ils ont fait un bon travail avec le Nouveau pavage. Vraiment sympa comme installation. Un       nouveau pavement est toujours très difficile, non seulement pour les gens qui le font, le pavage, mais pour les équipes et les gars qui ont à conduire sur lui. Et c’est juste difficile. Il est difficile d’obtenir plus d’une ‘rainure’ et d’en faire une où vous pouvez exécuter la course côte à côte. Il n’est tout simplement pas très indulgent ce pavage. Mais j’ai hâte d’y retourner. Je sais que les gars de Kansas Speedway ont dépensé beaucoup d’argent et d’effort pour les pneus, les trains roulants.. Vous aviez droit à deux essais le jour où nous y sommes allés. Et je crois vraiment au moment où nous courrons ce sera très bien. Je pense que nous allons nous mettre sur une bonne course. Je pense que ça va être très rapide. Nous espérons faire un peu de bons côte-à-côtes, une belle course et de voir beaucoup d’action là-bas. Donc, ils ont fait un bon travail à ce sujet. »

Q. Avez-vous eu le sentiment d’entrer dans une phase où vous serait bien sur les courses sur ‘plaques’ cette année?
Matt Kenseth: ‘Non, pas vraiment. Les courses ‘plaque’ sont une de ces choses qui sont vraiment imprévisibles. Elle n’a probablement pas été un bon truc pour moi ce type de course- je me le sens ressouvenir dans ma carrière, il y a évidemment un de mes points faibles. Je n’ai jamais senti que j’étais très bon dans ce domaine. J’ai senti que nous ne faisions pas les bonnes décisions, même quand nous avons eu les voitures très rapides. Et je me suis senti comme ça cette année, une ou deux fois, pour être honnête avec vous. Je pensais à la deuxième à Daytona et Talladega le premier trophée sur les 2 courses de ‘dega, ces courses étaient les miennes, et je les ai perdues pour mon équipe. Je pensais et savais qu’ils m’ont donné les choses dont nous avions besoin pour gagner, gagner à la fois ces courses aussi, mais alors, je les avais ratées. Donc, super, super heureux que nous étions en mesure de gagner ce week-end et fêter la victoire avec ces gars. Mais, encore une fois, déçu. J’ai l’impression de les avoir laisser tomber sur ces deux autres courses. Donc, je n’avais aucune idée de nos affaires ni si on allait courir très bon. Vraiment jusqu’à Daytona, , je me sens comme si nous avions appris quelques petites choses. J’ai l’impression que j’ai appris quelques petites choses également et l’équipe a fait aussi bien. Et honnêtement à partir de ce « 150″ tout le chemin jusqu’à ce que où nous sommes, ce qui a été fait avec la course de dimanche dernier, nous avons été étonnamment bons. »

 Q. Avez-vous eu ce sentiment, cette année ou celà vous a surpris?
Matt Kenseth: « Ce sentiment que nous allions être bon? »

  Q. Non, le sentiment que c’était la vôtre de victoire ou que vous pourriez encore perdre?
Matt Kenseth: « Oh, je suis sûr que j’ai du foiré quelque chose quelque part quand même (Rires). Je ne peux pas vraiment penser à tout en ce moment. Mais je pense qu’au début de l’année, surtout, je pense, que nous avons eu quelques courses que nous aurions pu gagner depuis la mi-saison, à l’exception peut-être que Pocono ou nous étions assez bon, Jimmie était un peu mieux, mais nous étions assez bons. Mais à part ça, je ne peux pas penser à d’autres courses désinvoltes ou que nous étions vraiment en position de gagner. Mais au début de cette saison, je pense qu’il y avait quelques courses ici et là où nous avons très bien pu faire si tout serait allé droit. »

  Q. Cela fait un certain temps que vous avez mentionné partir, et cela fait un moment depuis que vous avez changé d’équipe et êtes entré dans le Roush Racing. Et avez-vous observé autre part, au cours de ces années, parce que vous avez séjourné au même endroit, avez-vous observé d’autres pilotes, qui ont changé d’équipe? Que vous pensez que vous pouvez tirer la substantifique moelle sur tout ce que vous avez vu et qui pourrait vous aider dans votre évolution?
Matt Kenseth: « Eh bien, oui, j’ai vu – je pense en ce moment, jusqu’à ce que la saison soit terminée, je pense que j’ai la deuxième plus longue carrière active et relation conducteur / propriétaire dans le garage, je pense. Je suis sûr que je suis juste à côté de Jeff et Hendrick.            Alors, bien sûr, j’ai vu beaucoup de gens, d’équipes changer de line-up au fil des ans. Donc je ne sais pas. Celui qui me vient à l’esprit le plus serait probablement Mark Martin. Il était dans une situation différente, en raison du temps qu’il pensait qu’il voulait prendre sa retraite et il est évident que ce n’était pas vrai. Donc, c’est une situation très différente dans laquelle je suis. Mais je l’ai vu aller à beaucoup d’endroits différents et ils ont eu beaucoup de succès, ce qui me fait du bien.
Donc je suppose que s’il y avait quelqu’un à qui je voudrais demander conseil de fait, ce serait celui-ci. Mais je n’ai pas vraiment eu à le faire, pour être honnête avec vous. Lorsque j’ai parlé à Joe et JD lorsque j’ai été les voir et que j’ai vu certains de leurs trucs ainsi que passé quelque temps avec eux, je me sentais vraiment bien, je savais que c’était le bon endroit pour moi. Je me sentais vraiment à l’aise avec tout. Je me sens vraiment bien dans leur substance, lorsque vous regardez à quel point toutes les voitures de leurs team exécuter de bonnes batailles sur le champ de courses et combien ils gagnent des courses et tout ce genre de choses, je me suis senti comme si ça a été le lieu fait pour moi à présent. Ce n’était vraiment pas aussi difficile ou je n’ai pas été probablement comme conflictuel tel qu’on pourrait le penser. »

  Q. C’est un peu comme quelque chose que votre victoire a changé, dans la mesure où obtenir une victoire aujourd’hui, ça aide quand on s’apprête à passer à une nouvelle équipe?
Matt Kenseth: « Eh bien, ça m’a fait me sentir un peu mieux sur certaines choses. Je veux dire, c’est vraiment important pour moi de terminer cette partie de carrière sur une bonne note. Il serait tout simplement… Enfin, cela aurait pu briser mon coeur si la chose, le relationnel était cassé quand je partirais. Donc, je ne voulais certainement pas cela. Et nous avons eu quelques semaines vraiment agitée dans The Chase, quelques pièces avec rupture et à la suite de l’électronique hors tension et du coup, ne pas avoir de bonnes finitions, tout ne fonctionnait pas bien et tout le monde se repprochait d’être pris à la gorge et des choses comme ça. Il est donc important pour moi d’essayer de vraiment essayer de garder cette unité comme un ensemble cohérent de « front-running » au championnat tout en soutenant l’unité du team. J’espère donc que dans les six prochaines semaines, nous pouvons continuer sur cette lancée, en espérant que nous pouvons obtenir une autre victoire ou deux et finir aussi haut que possible dans les points et mettre fin à cette chose sur une bonne note. »

 Q. Pensez-vous mettre plus de pression sur vous-même comme pilote de course à Charlotte car il est à proximité de commerces, les familles des équipes et autres?
 Matt Kenseth: « Non, pas vraiment. Je veux dire, je pense que de temps en temps oui mais..- c’est drôle parce qu’il y a différents types de pression. Je veux dire, il y a des pressions pour le chef de file de continuer à être le chef de file et augmentez votre avance et d’essayer de gagner le championnat. Et puis avant The Chase il y a des pressions pour entrer dans le… Chase. Il y a toutes sortes de pressions différentes. Il y a des pressions pour les gars dans le top 35 pour faire la course aussi. Donc, c’est différent partout, mais quand vous allez à une piste vous vous sentez comme l’un de vos meilleurs coups, pour moi, j’ai toujours l’impression qu’il y a beaucoup de pression sur la forme. Je me sens comme à Dover qui est un de nos meilleurs morceaux. Si nous allons là et courir 15èmes parce que nous ne pouvons pas suivre, ce sera cela qui porte sans doute sur moi plus que si vous allez à une de vos pistes que vous ne sentez pas mais que vous êtes très bon et que vous exécutez 15ème ou quelque chose comme ça. Donc je ne sais pas si cela à un sens. Il y a une pression pour faire mieux lors des pistes ou vous n’êtes pas très bon. Mais les pistes que vous sentez comme vos meilleurs « morceaux », ou comme une entreprise à gérer ou même comme un pilote débutant ou autre chose, je pense qu’il y a toujours des pressions pour sortir du lot et obtenir ces résultats. Et le type de piste de Charlotte c’est l’une de ces pistes pour la performance. Mais ce n’est pas nécessairement parce que c’est l’endroit où il se trouve, il a juste été l’un de nos meilleurs ovales dans le passé. Donc, vous voulez toujours capitaliser sur ce que vous souhaitez obtenir lorsque vous le pouvez. »

  LE MODERATEUR: Merci.

FastScripts par Sport ASAP


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Khymo1 13219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines