Magazine Autres sports

La Table Ronde 6VB, semaine 6

Publié le 12 octobre 2012 par Sixverges
La Table Ronde 6VB, semaine 6Pas pire petit trio de matches cette semaine: Pats/Seahawks, Giants/Niners et Broncos/Chargers.
Patriots-Seahawks
Nick T : Hey ho, on aurait jamais pensé que ce match serait un sujet de table ronde. Cependant, la belle tenue des Hawks en défensive fait d’eux une équipe susceptible de surprendre les Pats, surtout à Seattle. J’ai souvent de la misère à suivre Pete Carroll mais mettons que ses dernières décisions rapportent. Bruce Irvine (DE) semblait un reach clownesque lors du dernier repêchage mais il a 4.5 sacks en 5 matches et personne ne peut le bloquer. Les jeunes KJ Wright (LB) et Earl Thomas (S), acquis par Caroll, performent aussi très bien. C’est moins reluisant en attaque mais Russell Wilson est un work in progress, ça pourrait bien tourner. De toute façon quand t’accordes une moyenne de 14 points par match, t’as juste besoin d’en compter 15 pour gagner. Les deux prochaines semaines seront déterminantes pour le Seattle car après les Pats, ils affronteront les 49ers…Pour ce qui est de la troupe de Bill Belichick, mettons qu’elle inspire la crainte. Le plan de match « fast hurry-up » utilisé contre les Broncos a permis l’éclosion d’un jeu de course étonnant, enlevant de la pression à Brady. Le Foxboro Hobo n’a pas peur d’innover et on lui lève notre chapeau pour cette dernière mutation. La défense des Pats est encore so-so mais elle n’empêchera pas le club de gagner. Pour cette semaine, les Pats sauront adapter leur plan de match histoire de ralentir le pass rush adverse avec des draws à la pelle. Ce ne sera pas un festival offensif mais les Pats ne seront pas inquiétés. NE 21, SEA 10
Wallette: Comme Nick l’a mentionné, c’est assez surprenant de voir ce duel dans nos Tables Rondes. Les Seahawks sont une belle surprise, mais il reste trop de football pour penser que ces derniers causeront encore beaucoup surprises. On adore Earl Thomas et sa présence sur le terrain. Lui est Eric Berry (Chiefs) sont l’avenir de la NFL à la position de Safety. Malgré leurs bonnes performances, les Seahawks ne pourront pas arrêter la bande de Brady. Que vous les aimiez ou pas, les Pats sont une puissance, et ce, bien au-delà de leur fiche de 3-2. On le disait en début d’année, mais les Pats sont relativement seul dans leur division. Lorsque tu es 3-2, que tu es encore premier et que tu ne vois pas de compétition derrière toi, tu sais que tu es bien en scelle. Victoire de Boston : 28-14.
Christophe: Cette rencontre là a bien beau se trouver dans la table ronde, je crois c'est un candidat de premier choix au titre du match que l'on croyait bon, mais qui n'est pas serré du tout. Les Bills de Buffalo ont réveillé les Patriotes il y a trois semaines et franchement, je ne crois pas que la défense des Seahawks va les rendormir. En plus, on ne peut pas dire que l'attaque de Seattle soit redoutable. Les Pats se sont déjà fait jouer le tour par une équipe faible de la NFC Ouest, ça n'arrivera pas deux fois. Je m'attends à un gros statement de la troupe à Bill Belichick et on changera de poste assez vite. Pats 38, Hawks 17
Tony: La défensive des Seahawks m’impressionne cette année. Pas de grosse vedette, seulement une unité qui joue robuste et qui se défonce a tous les matchs. Les Pats devront utiliser leur jeu au sol à profusion pour sortir de ce match là avec la victoire. Le scénario de ce match là est déjà écrit dans le ciel; les Seahawks vont garder le pointage bas durant tout le match et Pretty Tom terminera le boulot en fin de match avec une poussée orchestrée de main de maître comme lui seul sait si bien le faire. Patriots 24 Seahawks 13
Domanick43: Aller jouer au Qwest Field de Seattle n'est jamais une mince affaire, mais quand c'est Brady et sa bande qui s'y collent, c'est déjà plus simple et ça laisse peu de place à l'incertitude. Pourtant, les Seahawks ont quelques arguments à faire valoir, à commencer par une défense surprenante, aussi efficace contre la passe que contre la course. Une chose que les poolers avertis avaient peut-être subodorée mais que je n'avais personnellement pas vu venir. Cela dit, les équipes affrontées n'étaient pas toujours de gros calibre (Cards, Rams, Panthers) mais les Seahawks ont tout de même réussi à prendre très peu de points, et ça même contre les Packers (qu'ils avaient réussi à museler avant le TD litigieux). Malheureusement, on s'arrête là du côté des bonnes nouvelles puisque Seattle affronte cette semaine la meilleure attaque de la ligue... Les Pats sont certes moins en vue côté défense, mais ce n'est sûrement pas l'attaque bancale des Seahawks qui devrait les faire trembler. Le match sera joué à la mi-temps, et l'écart sera assez important car les Patriots ont besoin d'encore plus de mordant... Patriots 34 – Seahawks 13
NY Giants-49ers
Nick T : Reprise de la finale de la NFC de l’an dernier et cette fois-ci les Niners sont sur une lancée. Dieu du ciel qu’ils ont torché les Jets et les Bills. Ce sera évidemment une autre histoire contre le NYG mais j’ai l’impression que la troupe de Jim Harbaugh saura rehausser son jeu de façon appropriée. Le jeu de course du Frisco gagnait 4.1 v/course l’an dernier et s’est amélioré au point de générer 6.1 v/course cette saison. Tabarouette. Mario Manningham n’a pas encore explosé et Randy Moss ne fout rien mais il faut croire que leur présence ouvre des corridors de course pour Gore et Hunter. La présence de Colin Kaepernick permet aussi d’ajouter des coquesteries d’auteur à l’offensive, ce qui n’est pas négligeable. Tout ça pour dire que les Niners sont encore forts en défense mais qu’ils sont presque aussi redoutables en attaque. On commence à bien connaitre les Giants : bon pass rush, bon jeu de passe, jeu de course et tertiaire médiocres. Petit problème : ils n’ont que 8 sacks en 5 matches, ce qui leur vaut le 24e rang à ce chapitre. Sans pression sur le quart, leurs faiblesses sont exposées et ça force l’attaque à marquer des points à la pelle pour gagner des matches. Les G-Men vont donc frapper un nœud contre les Niners. Ceux-ci prendront les devants et vont asphyxier leurs rivaux, boa-style. Un match brutal où chaque verge sera durement gagnée. NYG 13, SF 24
Wallette: À voir les Giants jouer, on se demande comment ils ont fait pour gagner le Super Bowl il y a moins d’un an. D’un autre côté, Victor Cruz semble s’être enfin réveillé, ce qui est un bon signe pour les G-Men. La force de NYG se trouve en défensive et c’est par eux qu’ils devront passer s’ils espèrent l’emporter. La semaine dernière face aux Browns, le NYG ne s’est pas présenté en première demie. C’est le genre de truc qu’ils devront éviter devant les redoutables Niners. Ces derniers sont les préférés de bien des gens pour remporter le Super Bowl, et ce, malgré les fiches parfaites de Houston et Atlanta. Alex Smith fait la job, Frank Gore porte bien le ballon, Vernon Davis est sous-estimé et la ligne offensive est imposante. Par contre, ce n’est pas l’offensive qui nous impressionne le plus, mais bien l’explosive défensive. Le duo Aldon Smith et Patrick Willis succède à celui de Terrell Suggs et Ray Lewis. S’ils restent en santé, ils feront mal à beaucoup d’offensives dans le futur. Victoire du Frisco 33-21
Christophe: On a droit à une reprise du match de la finale de la NFC de l'an passé, mais ça devrait être moins serré. La saison des Giants n'est pas encore commencée et ils ne sont pas prêts à faire à la musique étant donné qu'on a pas encore menacé le poste de Tom Coughlin. Du côté des 49ers, la défaite contre les Vikings semble les avoir réveillés et ils sont en feu depuis. Leur jeu de course est impossible à arrêter avec Gore, Hunter et Kaepernick et Alex Smith distribue assez bien le ballon pour faire avancer les siens. Pour ce qui est de la défense, sa réputation n'est vraiment plus à faire. On a affaire à une unité qui va donner du trouble à Eli Manning tout au long de la rencotre. SF 27 NYG 21
Tony: Ce match là est possiblement le plus gros rematch de la saison. La fin de match dramatique de la finale de la NFC donnera un élément de motivation supplémentaire aux Niners qui, on se le dira, n'en ont pas vraiment besoin ces temps-ci. L'équipe est sur une lancée, ayant pil. successivement sur la tête des Jets et des Bills après une défaite étrange face aux Vikings. Alex Smith se donne des airs de Joe Montana récemment, le wildcat mené par Colin Kaepernick est une arme redoutable et la défensive... reste la défensive des 49ers. Les Giants de leur coté sont seulement 3-2, mais l'équipe est dangereuse à tous les matchs, même après plusieurs blessures à des éléments clés. Le match peut aller des deux cotés, mais je vais y aller avec une victoire des Giants. Giants 31 49ers 24
Domanick43 : Houlà, voilà une sacrée affiche qui retiendra l'attention de tout aficionado qui se respecte. Un match qui sent la poudre et qui pourrait être un peu moins défensif que prévu, même si les envolées de receveurs ne seront certainement pas légion. Côté Giants, ce n'est plus vraiment la défense qui impressionne mais l'attaque, car même si elle connaît des matchs sur courant alternatif, elle assure tout de même un minimum de rendement avec un Eli Manning qui gagne en épaisseur. Côté Niners c'est plus ou moins le contraire : la défense est monumentale et impressionne toujours et encore, car blanchir les Jets de cette façon (et presque les Bills) était quand même imprévisible. L'attaque quant à elle livre des matchs de plus en plus solides même si elle est encore capables d'absences comme contre les Vikings. Le match devrait néanmoins se décider sur tout petit rien... Alex Smith en est à 8 touchdowns pour 1 interception alors que Manning a lancé 10 touchdowns pour 5 interceptions, et c'est peut-être bien là que la différence pourrait se faire, à moins que Ted Ginn Jr ne décide de se transformer en facteur X, ce que je pressens assez bien... Giants 21 – 49ers 27
Broncos-Chargers
Nick T : Les matches entre ces deux équipes feront foi de tout dans la course au titre de l’AFC Ouest. Les Raiders et les Chiefs sont atroces, alors les deux équipes ici aux prises n’auront qu’à se maintenir autour de .500 pour se battre pour la 1e place. Les tiebreakers seront donc cruciaux. Que dire des Broncos? La défensive est inégale, une chance que Von Miller était là dimanche, et l’offensive commence les matches en retard. Ça s’avère une combinaison perdante contre les bons clubs mais ça devrait suffire contre les Éclairs. La troupe de Norv Turner est dirigée par Norv Turner, elle est donc totalement imprévisible. Les Chargers pourraient gagner ce match 45-3 ou perdre 33-0, qui sait? Personnellement, je pense que Peyton Manning va commencer le match à l’heure contre la médiocre défense du San Diego et les Broncos vont prendre une avance confortable assez rapidement. Broncos 36, Chargers 20
Wallette: L'AFC Ouest est beaucoup moins dominante qu’elle l’a déjà été. Ce match entre Denver et San Diego est clairement un match pour déterminer le futur champion de la conférence. Les Chargers sont devenus la première équipe à être battue par New Orleans la semaine dernière, heureusement pour eux ils seront à la maison. De leur côté, les Broncos se présenteront sur la côte ouest avec un seul but : oublier leur défaite de la semaine dernière. On s’attend à un fort match du duo Manning-Williams. De l’autre côté du ballon, le meilleur joueur de l’encan 2011, Von Miller fera payer Philip Rivers tout le match. Ce dernier devrait se mettre à pleurer vers le milieu du 2e quart. Victoire des chevaux 31-30 sur les éclairs.
Christophe: La fiche des Broncos est trompeuse, ils ont affronté beaucoup de bonnes équipes jusqu'à maintenant. De l'autre côté, nous avons les Chargers qui ont perdu contre des Saints sans coach. En même temps, une équipe dirigée par Norv Turner est pas mal l'équivalent d'une équipe sans coach. Si jamais les Broncos peuvent décider de commencer leur rencontre à temps pour faire changement, ils ont une chance de faire énormément de mal à leurs rivaux de division. Ceux-ci sont ébranlés après leur défaite honteuse et les Broncos démontreraient l'instinct du tueur en les aplatissant cette semaine. C'est exactement ce à quoi je m'attends de la troupe de Peyton Manning. La défensive orange va faire ce qu'elle a à faire pour garder son club dans le match pendant que Manning va nous rappeler ses beaux jours. Denver 35, San Diego 27
Tony: La défensive des Broncos est complètement tombée à plat contre les Pats la semaine dernière. Brady et Stevan Ridley ont dominé la bataille du temps de possesion grâce à 4 drives de plus de 12 jeux qui ont généré 24 des 31 points du New England. Peyton commence à jouer avec le feu en ouvrant toujours la machine en deuxième demie car il n'a pasla défensive pour le garder dans le match. Du coté des Chargers, Norv Turner a finalement compris que son playmaker principal au poste de RB est Ryan Mathews, et non Jackie ''3 yard rush'' Battle. Si Philip Rivers contrôle bien le ballon et que Mathews peut répéter sa performance de dimanche soir sur une soirée de 25-30 ballons, les Chargers surprendront les Broncos. Chargers 27 Broncos 21
Domanick43: Dans une division aussi nulle que l'AFC Ouest, voici un match qui fait pratiquement office de rencontre au sommet ! En tous cas, je suis bien mal placé pour émettre un pronostic puisque je me suis complètement déchiré dans mon preview d'avant-saison en annonçant les Chiefs en tête et les Raiders outsiders, deux équipes totalement à la ramasse... Dans ma boule de cristal, j'avais aussi vu les Chargers dans les profondeurs du classement... Tout faux ! Les Bolts sont encore très loin de faire peur, mais ils sont tout de même assez solides pour pouvoir inquiéter l'équipe de Peyton Manning, dont on ne saura certainement jamais pourquoi il a choisi d'aller à Denver plutôt que d'aller chercher le titre avec les Niners. Peut-être le besoin d'un dernier défi... Bref, les deux teams ont plutôt le même profil, se rendront coup pour coup dans un match plutôt ennuyeux, et auront sûrement du mal à se départager. Broncos 20 – Chargers 21

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines