Magazine Cuisine

Tomber dans les Pommes

Par Papa Bosse Et Maman Cuit @pbmcuit

En Octobre, la pomme est à l’honneur. Nous avons  décidé de la mettre en avant pour l’occasion et de vous présenter ce fruit, pas si défendu que ça, qui se mange aussi bien cru que cuit dans les desserts ou en accompagnement de mets salés, en compote, tarte, gâteau ou en jus.

PommesDéjà tentatrice au jardin d’éden 

La pomme est le premier fruit consommé, dans l’histoire par Adam et Eve,  et aussi en France. Il en existe une multitude de variétés. Pas évident, du coup, de choisir LA pomme idéale pour l’apprécier tel quel au goûter ou la savourer dans notre recette préférée.

Devant l’étalage, pas question d’être paumé !

Détrompez-vous, la pomme aussi a ses saisons, que la saison nommera. Effectivement, on retrouve la pomme toute l’année, mais ses variétés diffèrent au fil des mois, alors, comment les différencier, comment  sélectionner la pomme du moment et la déguster à l’instant T?

Nous avons fait le point et vous détaille les 5 variétés de pommes principales : leur robe, goût et tenue.

  • la Golden : La séductrice

Elle est à croquer toute l’année. Vêtue d’une robe d’or, on craque pour sa chair  sucrée aux arômes de banane. Choisie jaune, elle reste moelleuse et douce, un peu verte (de jalousie !), elle est plutôt croquante et juteuse voir acidulé. Vous pouvez la consommer crue ou la cuisiner. Idéale pour les desserts, elle garde une bonne tenue tout en respectant sa chair moelleuse et fondante. (Pomme au four et Tarte)

  • la Gala : La secrète

Sous sa robe au mélange de rouge et d’or, elle nous révèle un trésor de chair ferme. Croquer, elle libère un goût bien sucré aux arômes fruités de banane et de poire. Elle est une des premières pommes de la rentrée et est présente jusqu’en février. Plutôt cuisinée en tarte, elle joue sur une couleur appétissante et sur ses merveilleuses saveurs sucrées ; au four, notre pomme joue l’équilibre du ferme et du fondant avec une tenue – de gala ! – irréprochable.

  • la Granny Smith : La tonique

En la voyant, on a envie de fredonner toutou tou you tou, avec sa peu brillante et ses parfums d’agrumes, elle est ferme et croquante. Avec une chair juteuse et ses arômes rafraîchissant  on préfère la dévorer à pleine dents d’octobre à mai. Son mordant incomparable fait de la Granny la championne de la croque acidulée.

  • les Rouges : Les flamboyantes

Elles attirent l’œil par leur couleur rouge et brillante et nous incitent à les croquer sans modération. Mais ce sont surtout ses parfums de bois vert qui comblent notre odorat. Consommée d’octobre à avril et plutôt crue que cuite, elles font complètement craquer les amoureux d’en-cas sur le pouce par leur chair ferme et croquante délicatement sucrée.

  • la Braeburn : La parfumée

Par son odeur de feuilles vertes et d’herbe coupée, elle nous transporte dans son verger. Son goût tempéré à la fois sucré et acide ainsi que sa texture ferme, croquante et juteuse nous séduise de octobre à avril. Cuite, ses tranches fondantes et moelleuses donnent une bonne tenue  aux tartes et donnent un bon équilibre entre la pâte et le fruit. Un festival de saveurs acide et sucré !

Variétés de pommes

Maintenant que vous connaissez les secrets des principales variétés, on se retrouve tout le long du mois d’octobre sur nos marchés ou à la fête de la pomme de vos quartiers !

Quelques recettes de pommes

Pour vos plats sucrés-salés à base de pommes :

Médaillons de boudin aux pommes

Tarte aux poireaux et pommes

Mais aussi, pour vos desserts aux pommes :

Compote de pommes
    
La recette de la Tarte au Concentré de Pommes

Consultez toutes nos recettes de pommes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Papa Bosse Et Maman Cuit 6227 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines