Magazine Autres sports

Sautons aux Conclusions, les matches de 16h

Publié le 14 octobre 2012 par Sixverges
Sautons aux Conclusions, les matches de 16h
Tony Savoie nous résume des matches fertiles en surprises!
-Giants 26, 49ers 3-
Avant match
La Microbrasserie Charlevoix fait de la bière incroyable. Les matchs de 13h ont été accompagnés d’une bouteille de Dominus Vobiscum Lupulus et ceux de 16h par une Dominus Vobiscum double. Faudrait vraiment pas que j’ouvre la Hibernus du même nom avant le SNF, sinon vous aurez des résumés aussi pertinents qu’une intervention de Didier Orméjuste sur la NFL.
Première observation: Alex Smith ressemble pas mal à Aaron Rodgers avec sa barbe aujourd’hui. Il y a au moins ça d’élite chez lui.
1er Quart
Les 49ers y vont avec des passes courtes et du jeu au sol pour débuter le match. Stratégie efficace qui amène San Fran au 26 des Giants avant de voir Smith y aller d’une passe douteuse pour tuer la poussée. David Akers rate un rare botté, ici sur 43 verges.
Après un three and out des Giants, Smith reprend sur sa lancée avec un autre drive de 12 jeux qui se termine par une autre passe sloppy et un placement de 42 verges, réussi cette fois, de Davis Akers. 3-0 Frisco
Les Giants sont complètement amorphes en attaque. Un three and out suivi d’une séquence générant seulement 16 verges. Eli devra se réveiller sinon ma prédiction va prendre le bord assez rapidement.
2e Quart
Les 49ers reprennent le ballon après une série sans histoire des Giants. INTERCEPTION! Prince Amukamara intercepte une passe de Smith . Manningham était seul au milieu du terrain sur le jeu. La barbe de Smith est extrêmement trompeuse.
Le pick d’Amukamara était l’étincelle dont les Giants avaient besoin. Deux gros catchs de Domenik Hixon mettent la table pour une petite dose de SALSA! Victor Cruz marque sur 6 verges et les Giants sont en avant, 7-3.
Après avoir inscrit un FG au cours d’un 2e quart sans histoire, les Giants remontent le terrain avec 1 minute et 34 secondes à faire à la demie, les 49ers bloquent le botté de Lawrence Tynes et reprennent à leur 30. Au lieu de mettre le genou au sol, Colin Kaepernick y va d’une bombe de 36 verges à Mario Manningham qui positionne David Akers pour un FG de 52 verges. Surprise, Akers rate son deuxième botté du match et on va finalement à la pause avec un score de 10-3 en faveur du Big Blue.
3e Quart
David Wilson n’a pas beaucoup d’impact sur le jeu au sol des Giants, mais il trouve une autre manière d’aider son équipe en ramenant le botté d’envoi sur 66 verges! Les Giants débute donc la deuxième demie au 32 des Niners et après 7 jeux, Bradshaw marque le touché sur 1 verge. 17-3 Giants après la transformation et San Fransisco devra se réveiller car l’attaque ne va nulle part depuis l’interception d’Amukamara.
Après un beau jeu renversé qui annonçait un retour de l’attaque de Niners, INTERCEPTION! Antrel Rolle attrape la passe de Alex Smith à une main en plein vol et les Giants sont au 12 des 49ers! Carlos Rogers échappe une interception facile sur le deuxième essai et les Giants se contentent d’un placement. 20-3 Giants
(Relire le paragraphe précédent) Et c’est maintenant 23-3 Giants.
Le manque d’opportunisme des Giants pourrait venir les hanter plus tard dans le match, mais pour le moment les Niners sont dans le trouble. C’est Alex Smith qui avait le meilleur QB rating avant le match, right?
Et Smith me le mets dans la face dès le jeu suivant avec une bombe de 55 verges à Randy Moss. Après un gros sack de Jason Pierre-Paul, San Fransisco fait face à un 4e et 15 au 34 des Giants. Jim Harbaugh décide d’y aller et Smith lance une passe courte à Vernon Davis qui est arrêté après un gain de 7 verges. Ce n’est vraiment pas le match des 49ers.
4e Quart
Le quatrième quart est complètement endormant. Les Niners ne font absolument rien offensivement, exposant leur inaptitude à revenir dans le match avec Alex Smith au poste de QB. Les Giants réussissent à écouler la majorité du temps grâce à du jeu sol très solide, gracieuseté de Bradshaw et David Wilson. 13 jeux plus tard, les Giants mènent 26-3 et il reste 2 minutes au match. Les Niners y vont d’un autre très mauvais match et Alex Smith est vraiment la grosse faiblesse du Frisco, peu importe ce que les statistiques disent.
-Patriots 23, Seahawks 24-
Alors que le focus est sur l’attaque au sol des Patriots depuis le début de la semaine, Bill Belichick a décidé de revenir aux bonnes vieilles habitudes. Tom Brady a lancé 30 passes en première demie seulement et a réussi a déstabilisé la défensive des Seahawks. New England avait le vent dans les voiles après 2 quarts et un massacre similaire au match contre les Bills était une possibilité avec une marque 17-10 au tableau. Mais les Seahawks ont fait les ajustements défensifs nécessaires à la demie et ont réussi à intercepter Brady 2 fois, dont un pick très important d’Earl Thomas alors que les Pats étaient au 3 des Seahawks. Les Pats avaient l’avance 23-10 avec 7 minutes à faire au match mais Russel Wilson a rejoint Braylon Edwards, oui oui, Braylon Edwards pour 10 verges pour ramener le match à un TD d’écart. Après deux grosses séries défensives des Hawks, Wilson a repris le ballon au 43 de Seattle avec 2 minutes 30 secondes à faire et il a réussi une bombe de 46 verges à Sidney Rice pour donner les devants aux Hawks 24-23. Le seul problème est qu’il a laissé 1 minute à Tom Brady pour amener son équipe en position de placement. Mais la défensive de Seattle se tient debout et les Seahawks se sauvent avec la victoire grâce à TOUTE une remontée de Russell Wilson. Voici la raison pourquoi Matt Flynn tient le clipboard.
-Buffalo 19, Arizona 16-
Fin de match rocambolesque. Les Bills ont réussi à imposer le jeu au sol avec C.J. Spiller et Fred Jackson mais les Cards se sont tenus dans le match jusqu’à la fin grâce à une performance ordinaire mais efficace de Kevin Kolb. Celui-ci s'est blessé en fin de matche et fut plutôt mal remplacé par John Skelton. Jay Feely a réussi un placement de 61 verges en fin de match pour amener tout le monde en prolongation. Il a toutefois raté le placement de la victoire sur l dernier jeu du match, un chip shot sur le poteau. Les deux clubs ont cafouillé en prolongation et le duel s’est terminé sur une interception de Skelton. Jairus Byrd a ramené dans la zone rouge adverse pour le placement gagnant. Pour ceux qui croyaient encore en l’Arizone, je vous annonce officiellement que la lune de miel est finie. Jay Feely va mal dormir ce soir.
-Minnesota 26, Washington 38-
Washington a réussi à surprendre les Vikings durant la majorité du match grâce a une attaque diversifiée à la sauce RG3. Le jeune homme ne semblait pas montrer de séquelles de sa commotion cérébrale de la semaine dernière, y allant d’une performance de 139 verges au sol avec 2 TD dont une course spectaculaire de 76 verges avec 3 minutes à faire. Les Vikings étaient alors au milieu d’une remontée qui les avait ramenés à 5 points d’écarts. Christian Ponder a orchestré une belle remontée et les Vikings seront a surveiller à l’avenir. Les Skins sortent une grosse performance de nulle part, comme à leur habitude.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines