Magazine Culture

Ces chansons qu’on n’aurait pas dû reprendre…

Publié le 22 octobre 2012 par Swann

Il y a des titres qu’on entend trop. Repris tellement de fois qu’on ne sait même plus qui est son auteur original… Cette chanson que tu aimais autrefois, aujourd’hui tu la maudis au plus haut point. Reprises éternellement, elles perdent de leurs charmes, leurs authenticités, leurs âmes. Elles sont la propriété de tout le monde et de plus personne en même temps. Et à force de l’entendre encore et encore, tu la détestes.

J’aime profondément Radiohead. Thom Yorke est, pour moi, situé entre Jeff Buckley et Kurt Cobain. Mon Dieu vivant. Pourtant il est l’auteur de cette chanson que je ne peux plus entendre : Creep. Reprises par un million de personnes, elle ne provoque chez qu’une réaction de rejet profond. Pourtant, dieu sait que j’aime tout chez Radiohead. Du plus post-rock au son le plus expérimentale. Du classique Pablo Honey à l’étrange King Of Limbs. Tout, sauf Creep.

Le jour où Birdy a entrepris de démonter la très classieuse « Skinny Love », j’ai su que c’était la fin de notre longue histoire d’amour entre cette chanson et moi. Je l’aimais, je ne peux plus l’écouter. Plus jamais. Plus comme avant. Même la version originale de Bon Iver. Cette pépite est devenue un vrai supplice. J’entends la voix de Birdy couvrir celle de Justin. Elle est pervertie, salie pour de bon… Et c’est celle-ci, cette version de Birdy que le monde entier connait, tandis que des idiots se demandent encore « Who the hell is Bon Iver »…

Lui-même c’est fait connaître avec une reprise. Lui, c’est Jeff Buckley. La reprise c’est Hallelujah. Mais, une si belle reprise, qu’elle ne ressemble en rien à celle de Léonard Cohen. Elle a même été magnifié par la voix, et la technique de Buckley. Depuis beaucoup se sont lancés dans l’exercice, et on essayait de reprendre à leur compte la complainte de Leo…Rufus Wainwright, Ornette, tous les candidats aux émissions de télé-crochets, les pseudos chanteurs Youtube…et le petit dernier en date : Bastien Baker, un jeune folkeux suisse découvert aux Francofolies de la Rochelle (qu’on retrouve par malheur dans l’émission Danse avec les Stars). Il est gentil le Bastien, mais plus scolaire et moins originale comme reprise tu meurs…

Il était une fois, un garçon qu’on surnommait la Tortue. Un mec avec une voix géniale qui n’a fait que des mauvais choix artistiques dans sa carrière. Sur le plateau de la Nouvelle Star il a repris un soir de prime « Sunny ». Tout le monde a adoré. C’est devenu son premier single, ça a tourné en boucle sur les radios, les télés, partout. Et dans la tête des plus jeunes, « Sunny » c’est avant tout une chanson de… Christophe Willem. Of course…

Comme beaucoup de filles un peu trop sensibles j’ai pleuré la première fois que j’ai entendu Someone Like You. Cette conne d’Adele a réussi à trouver des mots  si justes qu’ils te renvoient à ta propre histoire. Ajoute à ça la voix, la mélodie dramatique et s’en était fini pour mes yeux et mon système lacrymal. Sauf qu’à sa sortie, tout le monde a voulu y mettre son grain de sel, même ses copines popstars se sont essayés à la reprise. Tout le monde a chanté Adele, tout le monde s’est pris pour Adele, et ont dénaturé cette si belle chanson. Résultat, aujourd’hui Someone Like You me donne presque de l’urticaire.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte