Magazine Cinéma

Test : Sony NEX-6

Par Repostit @S2PMag
Test

Le viseur du NEX7 et le capteur du 5R…

Longtemps difficile à trouver sur le marché, le NEX-7 a séduit bon nombre de photographes, même les plus sceptiques des adeptes du monde du reflex. Conscient de ce succès, Sony a lancé il y a peu deux modèles, le 5R, intégrant de nouvelles technologies, comme le Wifi, et le NEX-6, que nous avons pu tester quelques jours. Ce dernier présente des caractéristiques qui sont à la croisée du 5R et du NEX-7. Basiquement, il reprend du premier le nouveau capteur APS-C CMOS Exmor de 16 Mpxls, tandis que son boîtier s’approche de celui du NEX-7, se dote du même et excellent viseur numérique, mais se veut un peu plus compact, les deux molettes de sélection se voyant ici superposées plutôt que mises côte à côte. Sa finition est elle à la hauteur de celle du NEX-7, tandis que l’on y gagne une fiche connecteur ISO, garnie en son fond d’un connecteur pour de futurs accessoires Sony, comme un micro externe. Belle initiative de Sony, surtout pour les nouveaux venus dans l’univers de la marque, bien que pour être totalement cohérente, il eut été souhaitable qu’une entrée micro en mini-jack soit présente…

Test : Sony NEX-6Si on y perd en résolution, mais est-ce forcément un mal, 16 Mpxls s’avérant largement suffisant pour bon nombre, on dénote également que le système d’auto-focus fait un bond appréciable : en plus de la détection de contraste sur 25 points, il s’adjoint une détection de phase sur 99 points (!), le basculement entre les deux modes se faisant automatiquement. Autant dire que le résultat au niveau de l’AF est excellent, que ce soit en mode photo ou en mode vidéo, certainement appuyé par une sensibilité allant de 0 à 20 IL. Il nous a été en tout cas difficile à prendre en défaut, et il faut vraiment que les conditions de lumière soient très difficiles pour le faire hésiter, tandis que l’AF continu en vidéo est d’un niveau dont bon nombre de concurrents devraient s’inspirer…

Au niveau de la sensibilité, le processeur BIONZ permet d’atteindre le chiffre improbable de 25600 ISO (n’en attendez rien d’exploitable, parler de grain à ce niveau là serait peu réaliste…), mais permet de gérer parfaitement des images jusqu’à 1600 ISO en format A4. Ce même processeur s’occupe de gérer de très bonne manière le mode rafale, atteignant un confortable résultat : 10 i/s sur 10 images consécutives en RAW+Jpeg, avec des temps entre deux rafales de l’ordre de 2 secondes (au delà, les images sont prises par paires à cadence ralentie). Au niveau des modes de prises de vues, le NEX-6 dispose d’un mode Auto HDR, d’un mode de bracketing et d’exposition, du D-Range Optimiser, de 10 modes de balances de blancs, d’un mode panoramique par balayage ainsi que de divers effets créatifs.

Test : Sony NEX-6

Le fonctionnement de l’appareil peut se faire en mode automatique, en exploitant les scènes, mais ce qui intéresse les utilisateurs de ce genre de compacts réside surtout dans les modes manuel et semi automatique. C’est donc avec intérêt que l’on peut noter l’apparition d’une mollette de modes de prises de vues sur le dessus droit de l’appareil, sous laquelle Sony à placé une mollette de réglage, qui rappelle le système à double mollettes du Nex-7. Les temps de pose et l’ouverture se retrouvent donc très facilement paramétrables en mode manuel, ce qui est un véritable plus. Pour les prises de vue, les puristes apprécieront de profiter du viseur numérique intégré, référence en la matière, et directement hérité du NEX-7, le OLED de 1024 x 728 pixels.

Test : Sony NEX-6Par contre, l’écran orientable de 7,5 cm, bien que très bien défini et agréable à l’utilisation, manque cruellement d’une fonctionnalité : l’interface tactile. D’un prime abord, ce manque ne se fait pas sentir, mais lorsque l’on se penche de plus près sur les ajouts logiciels du NEX-6 cela devient évident. Ces logiciels permettent tant le recadrage, la retouche ou encore des effets créatifs, tandis que l’offre s’étoffera par des logiciels à télécharger (payants pour la plupart), autorisant le time-lapse ou des fonctions de bracketing avancées. Il eut été grandement appréciable de pouvoir le faire de façon tactile, un simple recadrage devenant beaucoup plus agréable que sa réalisation par le biais de la molette et des boutons physiques. Mais sans doute que Sony voulait garder ce petit « plus » pour le NEX-5R. On note également que ces logiciels, tout comme le transfert de fichiers, et le firmware, bénéficient de la connexion Wi-fi de l’appareil. On y apprécie le pilotage depuis un smartphone, compensant quelque peu ce manque d’écran tactile sur le NEX-6. Pour les logiciels, il faudra cependant s’inscrire au Sony Entertainment Network avant de pouvoir en bénéficier.

Notre modèle de test était livré avec un objectif 16-50mm (f 3.5/5.6), permettant de zoomer tant sur sa bague que via une commande déportée sur le côté. Un objectif qui s’avère intéressant, qui plus est parfaitement adapté au mode vidéo, offrant un mode full HD AVCHD à 28Mb/s, puisque quasiment inaudible lors de l’utilisation avec la mise au point en continu.

Ce NEX-6 est globalement une réussite, mis à part « l’oubli » de l’écran tactile. La qualité des clichés est de haut très vol dans le segment des compacts à objectifs interchangeables, et il en va de même pour la vidéo, doublé d’une prise son stéréo correcte, bien que l’on souhaite toujours voir figurer une entrée audio externe au format mini-jack. Mais cela devient rare de nos jours.

Face à la concurrence, avec un tel niveau de qualité, Sony positionne le NEX-6 avec l’objectif  16-60mm à un tarif légèrement supérieur à CHF 1000 (constaté sur toppreise.ch), ce qui risque de faire très mal…

Eric Rivera

Fiche Technique
  • Capteur : Cmos Exmor APS-C 23,5 x 15,6 mm 16,1 Mpxl effectif
  • Format : 3/2
  • Protection du boîtier : -
  • Stabilisateur : -
  • Anti-poussière : Vibrations ultrasoniques
  • GPS : Non
  • Wi-Fi : Oui
  • Définition : [3/2] : 4 912 x 3 264 [16/9] : 4 912 x 2 760 pixels
  • Vidéo : 1080p (60 im/s, AVCHD)
  • Sensibilité : Auto, 200 – 25 600 Iso
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (ARW), Raw + Jpeg, MPO
  • Espace de couleurs : sRGB, Adobe RGB
  • Monture : E-Mount, coeff.1,5x
  • Coefficient multiplicateur : 1,5x
  • Mise au point auto. : Détection de phase et de contraste
  • Zones de mise au point : 99 (détection de phase) + 25 (détection de contraste avec choix auto ou manuel) ou 1, détection de visages (LiveView)
  • Illuminateur AF : oui
  • Mise au point  : Auto (déclenchement, continue,prédictive avec suivi), manuelle
  • Mode d’exposition : PASM, modes Scènes, iAuto, Supérieur Auto
  • Mesure de l’exposition : TTL
  • Plage d’exposition : NC
  • Type de mesure : Multizone (1 200), pondérée centrale, ponctuelle
  • Histogramme : Prise de vue, consultation
  • Compensation d’exposition : +/-3 IL par 1/3 IL
  • Bracketing d’exposition : 3 im. +/- 3 IL
  • Vitesse : 1/4 000 à 30 s
  • Vitesse de synchro X : 1/160 s
  • Rafale : 10 im/s (expo et AF sur la 1ère photo) ; 11 Raw, 10 Raw + Jpeg, 15 Jpeg
  • Retardateur : 2 ou 10 s
  • Balance des blancs : Auto, préréglée, manuelle, K
  • Bracketing balance des blancs  : -
  • Réglages divers : D-Range Optimizer, AutoHDR, styles créatifs (Standard, Vivid, Portrait, Paysage, Coucher de soleil, N&B), effets spéciaux (Couleur partielle, Couleur POP, Soft High-key, Postérisation N&B ou couleur, Monochrome contraste élevé, Toy camera, Photo rétro, Soft focus, Peinture HDR, Rich-tone monochrome, miniature), corrections optiques
  • Prise flash : Sabot
  • Contrôle du flash : ADI
  • Flash intégré : NG 6 (100 Iso)
  • Compensation d’exposition au flash : +/-2 IL par 0,3 IL
  • Commentaires sonores : -
  • Visée : Oled XGA, 2,36 Mpts, 100%
  • Moniteur : LCD orientable, 3 pouces/921 kpts
  • Ecran LCD de contrôle : -
  • Mode LiveView : Couverture 100 %, loupe, peaking, grille
  • Modes d’affichage : Zoom, index, diaporama, rotation automatique
  • Stockage : MS Pro et SD/SDHC
  • Connectique : Hi-speed USB, mini HDMI, Wi-Fi
  • Personnalisation : Touches personnalisables
  • Touches personnalisables : nc
  • Divers : Panorama par balayage, HDR, photo 3D,
  • Télécommande : IR opt.
  • Logiciels : Image Data Converter SR, Picture Motion Browser
  • Accessoires fournis : Accus et chargeur, bandoulière, câble USB
  • Alimentation : Accu Li-Ion 7,2 V, 1 080 mA/h
  • Dimensions : 119,9 x 66,9 x 42,6 mm
  • Poids : 287 g (avec accu et MS Duo)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Repostit 4633 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte