Magazine Culture

22 octobre / Terreur de se faire enfermer à nouveau

Par Blackout @blackoutedition
22 octobre Terreur de se faire enfermer à nouveau Il avait lutté contre les franquistes et occupé la Sorbonne... Et deux ou trois bricoles. En un an Ugo n'en sut guère plus sur Manuel. Ce petit basané cachait-il un passé illicite ? Certes pour lutter contre la dictature il avait dû franchir plusieurs fois la frontière. Et dans les deux sens. France-Espagne et au propre comme au figuré. Etait-ce pour cela que lorsque ce flot de paroles était passé, il ne restait que du vent ? Et tout dans son comportement, que ce soit envers Sergio ou lui, respirait la loyauté et la gentillesse. Ugo aimait bien Manuel. Mais il était pris de temps en temps d'accès de rage qu'il avait du mal à contrôler. Alors la petite troupe de résistants avait convenu d'un pacte. Si Ugo était à bout, s'il sentait monter en lui une colère pathologique, il cassait un bock dans la cheminée, puis, soulagé par cet acte d'une violence qui n'apparaissait pas à un œil non exercé, il ramassait les débris et payait, et le verre cassé et la tournée. Car s'il avait arrêté les médicaments, il penchait pour la dive bouteille. Une fois il lança le bock si fort qu'il reçut un éclat dans l'œil. Il eut très mal et très peur trois jours durant, mais pas question de voir un médecin, terreur de se faire enfermer à nouveau. Ses amis attendirent le quatrième jour pour trinquer à sa santé revenue. A suivre... demain !

Tweeter

Suivre @blackoutedition

© Black-out


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blackout 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines