Magazine Culture

Un incendie a ravagé le bateau de bains et le lavoir du canal Saint-Martin.

Par Bernard Vassor

Par Bernard Vassor

pompiers,canal saint-martin

C’est dans la nuit du 5 janvier 1864, que s’est déclaré un gigantesque incendie provenant de l’école de natation et du bateau de laveuses tous deux  situés sur la canal Saint- Martin, en face du grenier d’abondance.

Une flamme s’élevant à une hauteur prodigieuse s’apercevait dans divers points de la capitale même très éloignés. Des pompiers des casernes voisines accourus en toute hâte avaient aligné en toute hâte des pompes à incendie en grand nombre pour protéger le grenier d’abondance que l’on craignait de voir attaqué par le feu. La difficulté, pour les soldats du feu étaient grandes, la température était cette nuit-là de moins 5 degrés.

Le reflet de l’incendie sur la glace qui couvrait le canal produisait un effet pittioresque.

A 11 heures moins 10 du matin, l’incendie était maîtrisé. Le bateau de bains et le bateau des laveuses étaient entièrement détruits.

..................

« Sur la droite, par une large découpure de ce singulier paysage, vous apercevez la longue nappe blanche du canal Saint-Martin, encadré de pierres rougeâtres, paré de ses tilleuls, bordé par les constructions vraiment romaines des Greniers d’abondance »

Balzac, La femme de trente ans


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines