Magazine Culture

Caroline Keating

Publié le 23 octobre 2012 par Lordsofrock @LORDS_OF_ROCK

POP-FOLK - Ce premier album de Caroline Keating est sorti en avril de l'autre côté de l'océan Atlantique et arrive seulement chez nous aujourd'hui.

carolineke Caroline Keating
Cette canadienne de Québec, auteure-interprète de 25 ans distille depuis 2005 dans des cafés de Montréal sa musique intimiste et pop minimaliste, telle une Cœur de Pirate version anglophone. L’année suivante elle tourne dans des festivals canadiens puis en Europe dès 2009. A l’écoute de ce premier opus, Caroline Keating joue du piano et du piano électrique Wurlitzer, accompagnée par des musiciens à la basse, guitare et batterie alors que d’autres instruments tels que le violon, le violoncelle ou l’accordéon apparaissent ça et là.

De formation musicale classique et avec des textes inspirés par ce qui l’entoure, la chanteuse nous emmène d’abord dans l’intimité harmonieuse du morceau-titre qui débute ce SILVER HEART. S’ensuit "Ghosts", un peu plus tonique et léger, qui prend du corps avec l’accompagnement du piano et l’intermittence du duo basse-batterie ainsi que par quelques touches de violoncelle. "They Say" est une ballade chaloupée alors que le quatrième titre, "The Pier", sonne rock’n’roll et rétro grâce à des effets légèrement saturés des voix et guitare  ainsi qu’avec le Wurlitzer. Les titres suivants, "Lusty Dusty", "Billy Joel" et "So Long Solange" alternent entre la mélancolie du duo piano-voix, parfois avec un violon ou violoncelle et des rythmes plus présents à l’orchestration aérienne… "The One" et l’avant-dernier titre "Gatsby" comportent des variations bienvenues dans l’intensité : la voix s’envole, accompagnée notamment par l’accordéon. L’album se termine par une ode à la ville qui a donné sa chance à Caroline Keating, "Montreal"…

3240338191 Caroline Keating

De manière générale, les morceaux sonnent sur des rythmes plutôt lents avec beaucoup de douceur et poésie, parfois positive, naïve ou mélancolique, la voix légère et candide, tantôt piano-chant ou avec une orchestration plus présente dont l’intensité varie tout en nuances… A écouter pour se détendre après une journée stressante ou pour une soirée live (des dates sont prévues en Allemagne cet automne) dans un club à l’ambiance cosy…


Ecrit par Anita Baumgartner - Le 23 oct 2012



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lordsofrock 14222 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte