Magazine Cinéma

ASTERIX ET OBELIX : AU SERVICE DE SA MAJESTE, film de Laurent TIRARD

Par Geybuss

ASTERIX ET OBELIX : AU SERVICE DE SA MAJESTE, film de Laurent TIRARD Synopsis : 

50 avant Jésus Christ. César a soif de conquêtes. A la tête de ses glorieuses légions il décide d'envahir cette île située aux limites du monde connu, ce pays mystérieux appelé Brittania, la Bretagne.
La victoire est rapide et totale. Enfin... presque. Un petit village breton parvient à lui résister, mais ses forces faiblissent. Cordelia, la reine des Bretons, décide donc d’envoyer son plus fidèle officier, Jolitorax, chercher de l’aide en Gaule, auprès d’un autre petit village, connu pour son opiniâtre résistance aux Romains…
Dans le village gaulois en question, Astérix et Obélix sont déjà bien occupés. Le chef leur a en effet confié son neveu Goudurix, une jeune tête à claques fraîchement débarquée de Lutèce, dont ils sont censés faire un homme. Et c'est loin d'être gagné.
Quand Jolitorax arrive pour demander de l'aide, on décide de lui confier un tonneau de potion magique, et de le faire escorter par Astérix et Obélix, mais aussi Goudurix, car ce voyage semble une excellente occasion pour parfaire son éducation. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu...

Avec Gérard Depardieu, Edouard Baer, Fabrice Luchini, Catherine Deneuve

 

-toile2.jpg

  

Mon humble avis :  Allez, je vais être sympa, je vais mettre deux étoiles, parce que les intentions sont bonnes, même si le résultat est sans doute très éloigné de ces mêmes intentions. La distraction est là, accompagnée de longueurs. Et puis longueurs rime avec lourdeurs. Les quelques trouvailles et l'énergie que mettent la plus part des acteurs ne suffisent pas à proposer un film digne Gosciny qui, comme le montre une photo circulant sur Facebook, doit se retourner dans sa tombe.

Finalement, je préférais l'espèce de fougue de l'Asterix incarné par Christian Clavier à la placidité pseudo intellectuelle de la version Edouard Baer. Là se situe peut-être ma plus grande déception car j'adore autant l'acteur que l'homme, mais là, la potion magique ne prend pas.

Et, le pire dans cela, c'est cette espèce de mélange entre modernité et Histoire. Quel mauvais goût ! Jusque dans les costumes où l'on retrouve des pantalons slim genre H&M (à part le fameux rayé d'Obelix, aucun costume de fait ancien, usé, pré-médiéval car en 50 avant JC on est encore très loin de moyen âge) et le générique de fin où Goudurix se retrouve sur scène ave une guitare électrique à la place d'une cytare... L'anachronisme est constant et me fut désagréable.

 Alors mes deux étoiles vont pour les quelques bons moments (notamment avec Valérie Lemercier) et la 3 D, qui cette fois ci, se révèle enfin efficace depuis la pub jusqu'à la toute dernière image du film.

Astérix et Obelix sont peut être au service de sa majesté, mais cet opus caricatural dessert plutôt l'univers de nos gaulois nationaux (redondant non ?).
Alors, moi je dis, arrêtez là les frais ou alors, rendez nous Chabat !!!! 

 

 

 

 

 

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines