Magazine Culture

La charge de la preuve

Publié le 23 octobre 2012 par Anargala
Quand on rappel que les croyances aux phénomènes surnaturels n'ont aucune preuve pour elles, les croyants rétorquent le plus souvent qu'il n'existe aucune preuve que ces phénomènes auxquels ils croient n'existent pas. Et là, ils sortent la formule imparable : "L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence". Or, il y a là un sophisme, celui de l'appel à l'ignorance : "Vous n'avez pas prouvé que cela est faux, donc c'est vrai". Magnifique.
Ce petit film en anglais explique avec patience et humour pourquoi il n'en est rien. La charge de la preuve est toujours du côté de celui qui avance des hypothèses surnaturelles, irrationnelles et/ou farfelues. Dire "vous ne pouvez pas prouver que les fantômes n'existent pas" est une stratégie de défense, une pirouette si vous préférez, pas un argument recevable. C'est à qui croit aux fantômes de prouver leur existence.
Soit l'affirmation "il y a un phoque sous la glace de Saturne qui m'envoie des messages télépathiques toutes les nuits". Eh bien c'est à celui qui l'affirme de le prouver. Autrement, on passerait sa vie à essayer de réfuter des croyances débiles !
Donc, à chaque fois que l'on affirme quelque chose, on doit le prouver. Ou alors, on n'affirme rien. "Ce qui est affirmé sans preuve, peut être réfuté sans preuve".

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anargala 10656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine