Magazine Cuisine

Faux sang

Par Didierguillion

fauxsang01


Cliché © Stéphane Odo
J'ai eu besoin, pour un personnage, de fabriquer du faux-sang. C'est la première fois que j'applique ce que j'ai appris en cuisine pour le théâtre !
Les contraintes étaient : des ingrédients faciles à trouver, pas chers, comestibles, sans trop de gout, sans odeur, qui ne tachent ni la peau, ni les vêtements, et ne poissent pas.
Il y a deux critères importants pour un bon réalisme : la viscosité et la couleur.
J'ai essayé une mixture chocolat en poudre/chocolat de nappage, le rendu est sympathique mais on sent fort le chocolat et comme c'est sucré cela colle dans le cou, aux vêtements, aux plis des coudes, très désagréable. Et en plus je suis sur qu'en été cela attire les abeilles ! Donc je voulait une recette sans sucre : coulis de framboise, miel ou autre sirop de maïs.
Pour la viscosité, j'ai essayé avec de l'agar-agar, cela donne une gelée qui coule difficilement. Idem pour la gélatine animale.
J'ai tenté ensuite avec de la farine de maïs, c'est trop difficile à doser correctement et le rendu n'est pas génial.
Je me suis donc tourné vers la farine de manioc, qui est la composition essentielle du Tapioca ou des Perles du Japon.
Après quelques tâtonnements, la viscosité est excellente et surtout stable dans le temps même sur plusieurs jours. On conserve simplement l'appareil au froid positif dans un récipient hermétique.
Pour la couleur, la composante essentielle est le rouge carmin que l'on trouve au rayon pâtisserie.
Le rendu étant trop limpide, on l'opacifie avec un soupçon de bleu pâtisserie et du café lyophilisé.
Alors voici :

fauxsang02
100 g d'eau
10 g de Tapioca
1 cc rase de café lyophilisé
20 gts de colorant rouge
1 gt de colorant bleu
Cuire le tapioca dans l'eau à feu doux, jusqu'à ce que mélange soit translucide (environ 5mn)
fauxsang03
Mixer.
fauxsang04
Ajouter les colorants et le café, bien mélanger.
fauxsang05
C'est tout.
Pour un rendu plus "vieux sang", augmenter un peu le dosage du café.
Résultat : une bonne viscosité, une couleur stable.
Quand le mélange sèche sur la peau, cela la fripe légèrement et donne une impression de peau abimée.
Cela se lave à l'eau tiède, y compris sur les vêtements blancs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didierguillion 280 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines