Magazine Cinéma

[Critique cinéma] James Bond 007 : Skyfall !

Par Snoufle @SnoufleBox

[Critique cinéma] James Bond 007 : Skyfall !

Aujourd’hui c’est dimanche du coup voici un article hors sujet mais pas trop puisqu’il s’agit d’une critique ciné d’un film que j’ai eu l’occasion de voir hier soir : James Bond 007 : Skyfall. Après 50 ans d’existence la saga James Bond revient sur grand écran pour un épisode qui respire le fan service.

Avant de parler du film en lui-même je voudrais émettre une mention spéciale pour le générique de ce James Bond qui est pour moi le meilleur jamais conçu, il faut dire que les dernières technologies en matière d’audiovisuelle aident beaucoup. La chanson d’Adele colle parfaitement avec les images qui défilent à l’écran deplus le sens de ces dernières est facilement compréhensibles.

[Critique cinéma] James Bond 007 : Skyfall !

Avec l’avènement du tout numérique, de la médiatisation d’anonymous et la procréation des cyber-attaques les scénaristes de film ou même de jeu vidéo (Watch_Dogs) ont trouvés un nouveau filon à exploiter : le cyber-terrorismeSkyfall prend donc place dans un contexte ou l’accent est mis sur le hacking et autres cyber-menaces, un sujet dans l’ère du temps. Tant mieux car le réalisateur va profiter de cette écart entre la nouvelle  (cf le nouveau Q stéréotype même du jeune doué en informatique) et l’ancienne école pour proposer un film de qualité conjugué à quelques clins d’œils aux précédents James Bond, le tout amenés de façon rationnel. On retrouve aussi pas mal d’inspiration de Die Hard 4.

A la suite de sa mort (rassurez-vous il n’ait pas vraiment mort) l’agent 007 profite d’un retraite anticipé à siroter quelques verres de whisky, mais surtout de la Heineken (ah le marketing) et lorsqu’il est temps pour lui de reprendre du service il éprouve bien du mal, faut dire qu’à force de se prélasser au soleil on devient  vite rouillé. Pour la première fois dans un James Bond à ma connaissance, vous assisterez à un 007 plu aussi dynamique qu’auparavant, tous ces jours de bronzette ont eu un effet néfaste sur lui.

Coté gadget on retrouve le strict minimum, ici pas de Jet Pack ou de stylo qui explose, James Bond ne fera pas dans la démesure, ce qui ne l’empêchera pas pour autant de nous proposer des séquences d’action de haute volées.

[Critique cinéma] James Bond 007 : Skyfall !

Au premier abord le méchant de l’histoire à des aires de déjà vu (ancien espion du MI6 qui souhaite se venger), mais la prestation de Javier Bardem est-elle qu’il incarne sans trop de mal un des meilleurs antagoniste de James Bond, du moins de ces dernières années. Soyez sur qu’il vous décrochera à certain moment quelques sourires.

Ce James Bond et sans doute le plus drôle de la trilogie Daniel Craig, certes on est encore loin de l’humour de l’ère Pierce Brosnan, mais en comparaison des deux derniers films estampillés James Bond, Skyfall se place sans peine en pôle position.

Mes seul regrets pour son le manque de gadget, et que le rôle des James Bond Girls soient en retrait par rapport à ce que nous a habitué la saga. Hormis cela le film est excellent et on ne sent pas passer les 2h20. Je vous conseille donc d’aller voir ce James Bond, qui vous procurera un bon moment de cinéma et c’est bien là l’essentiel.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Snoufle 130 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte