Magazine Basketball

Ray Allen parle de l''autre équipe''

Publié le 29 octobre 2012 par Insidebasket @insidebasket
Décidément il ne passe pas un jour sans que la rupture entre Ray Allen et les Celtics soit au centre des discussions. Nouvelle épisode de la tragédie sauce NBA.
Après que les Celtics aient calmé le jeu puis remis une couche sur les mensonges de l'ancien numéro 20 des Verts, Allen se défend à sa manière et montre bien que pour lui les Celtics sont avant tout ses adversaires.
Demain le Heat va recevoir à la fois les Celtics de Boston mais vont également recevoir leur bagues de champions NBA. Une cérémonie qu'Allen suivra des vestiaires comme ses anciens coéquipiers. La tension sera vive entre les deux parties :
"Vous devez encaisser les critiques. De toute façon l'autre équipe ne vous aime pas, vous devez donc retrouver du réconfort au sein de votre équipe."
"Nous avons coutume de dire que c'est le business. En tant que joueur, vous essayez de faire de votre mieux pour aider l'équipe. Danny connaissait mes ambitions, ce que je voulais améliorer. Mais il m'a dit une chose intéressante : j'espère que je pourrais en discuter avec toi mais je ne peux pas."
Il en profite pour régler ses comptes une fois de plus avec Doc Rivers. Limité dans le système d'attaque des Celtics, Allen a perdu un peu de son rôle de pilier de l'attaque aux yeux de son ancien coach Doc Rivers :
"Les médias venaient me voir en me disant pourquoi vous ne shootez pas aussi souvent, pourquoi vous ne participez pas à l'attaque ? Je n'en sais rien, demandez à Doc. Je n'ai pas besoin d'avoir la balle 15 ou 20 fois, je veux juste participer à ce que nous faisons."
Le Boston Herald relève également que Ray Allen est bien passé à autre chose et que son rôle au sein du Heat lui plaît : 
"Jouer avec Dwyane Wade et LeBron James a été génial. Ils attaquent mais ils font circuler la balle autant qu'ils attaquent. Je ne dirais pas que je suis déconnecté émotionnellement parlant. Je vois que j'ai passé la meilleure expérience professionnelle de ma vie. Les gens que je connais à Boston ne me regardent pas comme si j'étais soudainement contre eux. Lorsque nous avions commencé les négociations, il était clair que l'organisation avait choisi une autre direction."
Comme d'habitude, nous avons droit au classique "c'est pas de ma faute c'est à cause de l'autre". Il va sans dire que la rencontre entre Allen et Boston sur les terres du Heat va être chaud bouillant et que le débat du départ risquent encore de faire du bruit en ce début de saison. La suite au prochain épisode.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Insidebasket 67819 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines