Magazine Culture

Mark Lanegan - "Blues Funeral" 2012 4AD

Publié le 30 octobre 2012 par Audiocity

 

  "The Gravedigger's Song" plante le décor du nouvel album de Mark Lanegan sorti au début de l'année. Au choix : boîtes à rythmes, boucles de guitares sur lit de vapeurs "blues", nappes en tous genres, orchestrations majestueusement délurées mariant l'électrique et le synthétique, présence de volutes de souffre et de sombres présages, textures engluées dans la noirceur d'un corpus littéraire et scientifique singulier; de toutes façons on plonge et on ne ressort plus de ce "Blues Funeral" aux allures de corbillard inarrêtable, trop heureux de s'y sentir à l'aise et de suivre son allure le temps d'une heure passée en sa présence. Et une fois terminé, on recommence, parce que les tympans en redemandent. Je suis très loin de connaitre tout de l'oeuvre de ce chanteur, et même pour tout dire je n'en suis qu'aux prémisses. Il faut dire qu'elle est énorme. Entre ses projets solos, les albums de Screaming Trees, ou encore ses innombrables contributions, la carrière de Mark Lanegan est déjà plus que bien remplie. Cette-fois il a pris du temps pour lui. Juste pour lui et pour son "band". C'est donc à Mark Lanegan Band que nous avons à faire ici, ou l'union d'une douzaine de musiciens au total, Mark Lanegan, Alain Johannes et Jack Irons compris (les 3 principaux membres). Un trio largement augmenté donc, et l'idée de proposer une production radicalement différente de ce à quoi il avait habitué son public, mais finalement dans la lignée créatrice de "Bubblegum" paru en 2004, autre très bon disque à avoir été encensé par les critiques (pour ça rien n'a changé et l'unanimisme perdure).
Plus "moderne" dans le choix des sonorités ou dans le travail sur les arrangements, "Blues Funeral" n'en reste pas moins jubilatoire de plaisir, comme de constater combien cet artiste ne laisse pas de place pour la réédition de projets déjà faits, sans cesse tourné vers le changement et l'évolution.  Aucun réchauffé. Aucune facilité. Et puis la profondeur de cette voix qui suffit à l'identifier tout de suite en remplissant de sa présence tous les instants de la musique. Simplement indispensable, avec toutes mes excuses pour le retard. Amazon iTunes Officiel

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Audiocity 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines