Magazine Cinéma

Yakuza

Publié le 05 novembre 2012 par Olivier Walmacq

yakuza-pollack_aff

Genre: Thriller

Année : 1974

Durée : 1h52

L'histoire : Un détective à la retraite est chargé de se rendre au Japon pour liberer la fille d'un de ses amis. Mais, sur place, l'homme va devoir faire face à son passé.  

La Critique De Titi70 :

Dans les années 70, Sydney Pollack signe ce film devenu depuis culte et qui influencera pas la suite d'autres cinéastes comme Ridley Scott pour Black Rain.

Reunissant Robert Mitchum et Ken Takakura, le film nous plonge au coeur des traditions et des valeurs orientales ou s'affrontent les anciennes coutumes et le Japon moderne, à travers une oeuvre plus complexe qu'il n'y parait sur les blessures du passé et les non-dits.

affiche-Yakuza-The-Yakuza-1974-3

Harry Kilmer est un privé et un ex flic à la retraite. Un jour, son vieil ami, Georges Tanner, vient le voir et lui demande de l'aide. Sa fille vient d'ètre enlevé par un puissant chef de clan yakuza, Tono Toshiro, qui, en échange, réclame les armes que Tanner devait lui fournir.

Sachant que Kilmer à eu des contact par le passé avec le milieu, Georges Tanner espère que celui ci pourra interceder en sa faveur auprès de Toshiro.

C'est ainsi que l'ancien détective s'envole pour le Japon ou il retrouve un ancien compagnon qui à accepté de l'hébérger, Olivier Wheat, mais, aussi la seule femme que Harry ait aimé, Eiko Tanaka.

Les deux personnes se sont connu dans les années 40, et une passion est née après que Harry ait sauvé la vie de la jeune femme. Seulement, celle ci refusera toujours de l'épouser malgré l'insistance de Harry.

Le retour après la guerre du frère de Eiko, Ken Tanaka, scellera leur histoire. Reconnaissant envers Harry pour son geste, il interdira malgré tout à sa soeur de le revoir. L'homme utilisera alors tout l'argent qu'il possède et offrira un bar comme cadeau d'adieu à Eiko avant de quitter le pays.

C'est dans l'optique de sa mission que Kilmer va également renouer avec Ken Tanaka. Ancien yakuza devenu profésseur d'arts martiaux, l'homme surnommé dans le milieu "celui qui ne sourit jamais" rèste encore extrement craint.

Harry compte bien profiter de l'aide et de la réputation de Tanaka pour libérer la fille de son ami. Mais, il ignore que les évènements vont se compliquer, mettant ainsi sa vie et celle des autres, en grand danger.

YAKUZA--2-

Porté par l'interpretation absolument parfaite de Robert Mitchum en détéctive privé jamais remis de son passé, et Ken Takakara en homme calme qui peut très vite devenir un combattant impitoyable, le film occille entre le drame et le thriller avant que l'histoire ne se termine dans une scène violente ou se mélange les coups de feu d'un fusil de chasse et les coups de sabres, puis, la dernière image sera celle de l'amitié éternelle.

Véritable plongé dans une culture que nous, occidentaux, sommes encore loin de bien connaître, Yakuza reste un excellent film, passionnant à suivre, porté par un très bon scénario et de parfaits interprètes. Un vrai classique du cinéma à redecouvrir.

Note : 15/20  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines