Magazine Concerts & Festivals

Bonaparte à la Flèche d’Or avec A Gauche de La Lune

Publié le 05 novembre 2012 par Pucklife @puck_magazine

Bonaparte à la Flèche d’Or avec A Gauche de La Lune

Lundi 12 novembre, rendez-vous à La Flèche d’Or, Paris pour danser sur le Rock Circus de Bonaparte!

Puck Magazine et A Gauche de La Lune vous offre 2×2 places pour y assister, go ! Il vous suffit de répondre à une simple question: quel est le nom du nouvel album de Bonaparte? et à nous renvoyer votre nom et prénom avant le 11 novembre à victoria@puck-magazine.com! Les gagnants seront prévenus par retour de mail. Et attention, pour pouvoir espérer remporter l’un des deux précieux sésames, il vous sera obligatoire d’être « fan » de notre belle page Facebook. Bonne chance!

Bonaparte, c’est quoi ? Un groupe musical ? Une compagnie de cirque ou une association artistique? Cloisonner les genres n’est pas du goût de ce collectif composé d’artistes représentant huit nationalités. Fondée par un Suisse et installée à Berlin, cette bande de joyeux drilles part en campagne dans toute l’Europe contre les conventions et la mode « groupe + danseuses + glamour »

Masqués et en petite tenue, les gourous de Bonaparte gratifient leur public d’un électropunk musclé alimenté de furieuses guitares qui, tout compte fait, se danse parfaitement. L’hédonisme assumé de Bonaparte se double d’une certaine dose d’engagement politique et d’un sens inné de la fête ! Le groupe aime les raves et les gigs improvisés, mais aussi les concerts privés. La troupe déjantée a notamment joué pour Quentin Tarantino et est devenu la véritable coqueluche de l’underground berlinois.

Sorry, We’re Open est le 3ème album du collectif azimuté. Onze titres borderline, entre électro, blues, punk et envolées folk servis par Monsieur Bonaparte, avec la participation de Housemeister (Boys Noize Records) et de Siriusmo (Monkeytown Records)…En concert, masqués et en petite tenue, les gourous de Bonaparte gratifient leur public d’un électropunk musclé alimenté de furieuses guitares qui, tout compte fait, se danse parfaitement. L’hédonisme assumé de Bonaparte se double d’une certaine dose d’engagement politique et d’un sens inné de la fête ! Le groupe aime les raves et les gigs improvisés, mais aussi les concerts privés. La troupe déjantée a notamment joué pour Quentin Tarantino et est devenu la véritable coqueluche de l’underground berlinois…

Plus d’infos :

BONAPARTE
12 novembre 2012
La Flèche d’Or, Paris (métro Porte de Bagnolet)
20h00 • 18,80 € Achetez votre place


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pucklife 710 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte