Magazine Asie

Japonisme : 祈り - Inori

Par Kaeru @Kaeru
Petite séance de rattrapage sur un thème qui a été un peu délicat à aborder :祈り, inori, prière.

Je ne priais jamais.
J'ai eu une éducation résolument athé.
La prière était pour les grenouilles de bénitier.
La prière était pour les faibles.
La prière était inutile.
Et puis, j'ai été au Japon.
Japonisme : 祈り - Inori
J'ai marché dans les jardins des temples et des sanctuaires. Je me suis purifiée la bouche, et les mains. S'incliner. Frapper deux fois dans ses mains pour attirer l'attention du Kami du lieu. Faire un veux. Encore, s'incliner humblement, et lancer une pièce dans la boite à offrande. Souvent, une pièce jaune trouée de 50 yen, pour plus de chance.
Un vœux pour soi, et surtout un vœux pour ceux qu'on aime.
Et j'ai compris l'essence de la prière. Pas besoin d'avoir une croyance spécifique, une religion avec un joli label dessus. Les souvenirs surgissent et les émotions sont là, toujours aussi vives.
Japonisme : 祈り - InoriJaponisme : 祈り - Inori
Je dis souvent que là-bas, j'ai eu un choc spirituel. Je n'ai pas d'autres mots pour qualifier mon expérience. Le vocabulaire me fait défaut pour expliquer la profondeur du changement, la clarté que j'ai perçu.
Alors parfois, je prie.
Ma prière ne rentre pas dans les clous. Ne s'adressent pas à un dieu comme le conçoivent beaucoup d'autres. Ma prière n'a pas besoin d'écoute, pas besoin de système ou de structure pour s'envoler.
Je prie. Il faut juste que le lieu soit habité, sinon, je n'y songe même pas.
Japonisme : 祈り - InoriJaponisme : 祈り - Inori
Je me souviens, enfant et adolescente, d'heures passées à contempler la mer. D'heures passées seule en forêt, dans un terrain vague, sur des chemins de campagne. Je réalise alors que la prière n'est pas si étrangère à mon existence. Je n'avais pas compris. Le Japon m'a permis de retrouver quelque chose que j'ai toujours eu.
À Tôkyô, ses jardins et ses lieux de cultes, ses quartiers résidentiels arborés étaient des invitations constantes à la prière. À Paris, c'est plus délicat. L'agressivité et la violence de la société n'ont pas de filtre. Mais parfois, lors de mes marches solitaires, je trouve un jardin, une église vide d'humain.

Japonisme : 祈り - Inori

 Et j'adresse une prière...
Japonisme est une projet réalisé en collaboration avec Anne (trouveuse de mots magiques) et Virginie.   Copyright : Marianne Ciaudo

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kaeru 5607 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte