Magazine Santé

NEURO: Ne pas avoir la bosse des maths peut faire très mal – PLoS ONE

Publié le 05 novembre 2012 par Santelog @santelog

NEURO: Ne pas avoir la bosse des maths peut faire très mal – PLoS ONEOn parle de la bosse des maths mais la peur des maths pourrait aussi faire (très) mal, à tous ceux qui angoissent à l'idée de devoir s'y mettre. Cette étude de l'Université de Chicago, publiée dans l'édition du 31 octobre de la revue PLoS ONE, révèle que ce type d'anxiété est réellement capable activer des réseaux de la douleur viscérale dans le cerveau et même par anticipation. Rien que d'y penser.


Les chercheurs montrent que la perspective même de devoir « s'y coller » augmente déjà l'activité dans les régions du cerveau concernées. C'est la première preuve scientifique d'une activité neuronale liée à la perspective toute subjective de l'anxiété face aux sciences.


Les régions cérébrales qui s'activent dans le cortex insulaire sont anatomiquement très proches de celles activées lors de graves expériences de rejet social ou lors de l'expérience sensorielle de la douleur. Lors de l'anticipation d'une tâche mathématique, plus l'angoisse des mathématiques est importante, plus l'activité dans les régions associées à la détection de menaces corporelles et à l'expérience de la douleur viscérale est élevée. Et c'est simplement l'anticipation des mathématiques qui est douloureuse, expliquent les chercheurs et elle semble fondée sur la simulation de la menace viscérale et de la douleur.


La douleur physique en réponse à une perspective anxiogène : De précédentes recherches ont montré que d'autres formes de stress psychologique peuvent également entraîner la sensation de douleur physique. Mais ici, l'étude montre une douleur en réponse à l'anticipation d'un événement anxiogène. Le simple fait d'anticiper un événement désagréable peut donc être associé à l'activation de réseaux neuronaux impliqués dans le traitement de la douleur physique.


Ces résultats fournissent également une explication, au niveau des neurones, pour expliquer qu'une personne qui redoute les mathématiques évitera toute sa vie les situations qui peuvent de près ou de loin, le confronter à nouveau avec cette situation réellement douloureuse.


Source: PLOS ONE 7(10): e48076.doi:10.1371/journal.pone.0048076 October 31, 2012 When Math Hurts: Math Anxiety Predicts Pain Network Activation in Anticipation of Doing Math. (Visuel © JiSIGN - Fotolia.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine