Magazine Cinéma

Cinéma : Frankenweenie

Par Framboise32

Cinéma : Frankenweenie

Film d’animation de Tim Burton avec, Pour la VO,  les voix de : Charlie Tahan, Winona Ryder, Martin Landau, Martin Short, Catherine O’Hara, Atticus Shaffer, Conchata Ferrel, Tom Kenny, Robert Capron, James Hiroyuki Liao, Christopher Lee

Synopsis : Après la mort soudaine de Sparky, son chien adoré, le jeune Victor fait appel au pouvoir de la science afin de ramener à la vie celui qui était aussi son meilleur ami. Il lui apporte au passage quelques modifications de son cru… Victor va tenter de cacher la créature qu’il a fabriquée mais lorsque Sparky s’échappe, ses copains de classe, ses professeurs et la ville tout entière vont apprendre que vouloir mettre la vie en laisse peut avoir quelques monstrueuses conséquences

Tim Burton a l’idée de Frankenweenie en stop motion depuis 1984, il en a fait tout d’abord un court métrage. Le choix du noir et blanc fait écho au court métrage original et aux films d’horreurs dont est fan le réalisateur. Le choix a été imposé à la production, au départ récalcitrante. Danny Elfman a composé la musique de ce long métrage, seizième collaboration avec Tim Burton. Le Scénario est signé John August d’après une idée originale de Tim Burton. Le film est produit par  Tim Burton et Allison Abbate. Andy Gent est le responsable des Marionnettes. Peter Sorg a signé la photographie. Les superbes Décors sont supervisés par Rick Heinrichs. Tim Browing est le directeur Artistique. Browing. Le film est Distribué par Walt Disney.

Victor est un jeune garçon solitaire. Il n’a qu’un seul ami, son chien Sparky. Sparky va avoir un accident mortel. Victor est inconsolable. Jusqu’au jour ou lors d’un cours de science, il a une idée pour ramener à la vie son unique ami….

L’histoire de Frankenweenie est inventive et réjouissante. Elle rend hommage au cinéma d’horreur et d’épouvante.

Dès les premières images, l’ambiance est donnée avec le logo noirci de Disney,  on se doute que l’univers  » rose bonbon » de Disney sera loin, très loin.

Puis arrivent les premières scènes, en noir et blanc, très années 50,  avec Victor, son chien, ses parents, la vie en banlieue et les décors.  La famille Frankenstein est devant un écran,  lunettes 3D  sur le nez. La famille regarde un film de monstres réalisé par Victor le fils, un court métrage avec en vedette son chien  Sparky. Puis l’école et la première vision des enfants, des enfants bien loin d’être considérés comme mignons, les visages sont tordus, les dents de travers, le teint cadavérique, les regards inquiétants… On y est …  Le film est fluide, les décors nostalgiques, il y a de l’humour, de l’emotion, de « l’horreur », et de la poésie.

Frankenweenie est drôle, sensible et plein de clins d’œil à des oeuvres classiques. Savoureux

Cinéma : Frankenweenie
Cinéma : Frankenweenie
Cinéma : Frankenweenie
Cinéma : Frankenweenie
Cinéma : Frankenweenie
Cinéma : Frankenweenie
Cinéma : Frankenweenie

Sortie en France le 31 octobre 2012

A partir de 10 ans


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines