Magazine Cuisine

L’origine des fringales remise en cause

Par Nuage1962

Les fringales, il semble que nous créons nous-même ce problème surtout quand les facteurs sont réunit .. tel que l’environnement social, les publicités etc … Il est difficile de résisté a ce genre d’envie mais pourtant il peut s’avérer nécessaire de changer certaines mauvaises habitudes alimentaires
Nuage

 

L’origine des fringales remise en cause

IStock_000019463103XSmall

Quand une rage de bouffe nous tient, c’est parfois difficile de se contrôler. Pourquoi «souffrons»-nous de ces envies irrésistibles de sucré (ou de salé)?

Les spécialistes croient de moins en moins que par les fringales, le corps tente inconsciemment de combler des carences nutritionnelles. Ce serait plutôt l’environnement immédiat qui dicte celles-ci!

Parce que les fringales ont une influence (la plupart du temps négative) sur des problèmes alimentaires comme la boulimie, mais aussi l’obésité, de plus en plus de chercheurs tentent de les comprendre. De plus en plus, ils expliquent leur existence par des facteurs sociaux, culturels et psychologiques.

Dans l’article How to Fend Off a Food Craving de Melinda Beck paru le mois dernier dans le Wall Street Journal, on y lit que le concept de fringale existerait surtout en Amérique du Nord. L’aliment le plus populaire? Le chocolat! En comparaison, en Égypte seulement 1 % des jeunes hommes et 6 % des jeunes femmes ont envies de chocolat (d’après une étude réalisée en 2003). Au Japon, ce serait plutôt les sushis qui feraient l’envie au moment des fringales.

Pourquoi aimons-nous tant le chocolat? Après tout, on a rarement une folle envie de légumes verts, n’est-ce pas? Dans The Hunger Fix, un ouvrage récemment paru et écrit par le médecin Pam Peek, l’empiffrage crée une sorte de dépendance qui mine notre capacité à contrôler nos pulsions et envies addictives.

Quelques trucs pour éviter de devenir accro lorsqu’on ressent une faim irrésistible:

  • Faire un peu d’exercice
  • Mâcher de la gomme
  • Humer une arôme non alimentaire, comme un thé au jasmin, un parfum, etc.
  • Au lieu d’éviter les aliments qui nous cause des envies incontrôlables, consommez-les modestement après un repas. Vous aurez tendance à en manger moins et réussirez mieux à y renoncer lorsque l’envie vous prends entre les repas (selon une étude de l’Université College de Londres)

http://lafouinecuisine.ca



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nuage1962 4013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines