Magazine Emarketing

Maisons passives : un suivi d’un an auprès du client

Publié le 06 novembre 2012 par Innov24 @innov24

Les constructeurs de la FFCMI (Fédération française de constructeurs de maisons individuelles) s’engagent à suivre les occupants des maisons passives haute performance. Objectif : les aider à apprivoiser leur habitat.

Maisons passives : un suivi d’un an auprès du client

Philippe Guenot, chef de projet à la Fédération française de constructeurs de maisons individuelles. © FFCMI

En novembre, de nouvelles normes pour l’efficacité énergétique des bâtiments devraient sortir. Citons HPE et THPE (Hautes et Très hautes performances énergétiques), dérivées de la réglementation thermique RT 2012. Progressivement, tous les utilisateurs de maisons individuelles devront apprendre à vivre dans ces nouveaux habitats. Car utiliser une maison qui ne consomme que 50 kWh/m²/an n’est pas si simple. A fortiori si la maison ne consomme que 15 kWh/m²/an (ce qui va au-delà de la RT 2012) comme le prévoit le projet expérimental de la FFCMI (Fédération française de constructeurs de maisons individuelles) qui porte sur 4 maisons à énergie passive.

Culture de la performance énergétique. Face à ce défit, la FFCMI met en place une formation destinée aux nouveaux occupants. « L’idée c’est de transmettre une culture de la performance énergétique », précise Philippe Guenot, chef de projet à la FFCMI qui a réalisé le cahier des charges des maisons expérimentales.  Nous cherchons par exemple à convaincre les occupants de fermer leurs volets la nuit pour conserver la chaleur à l’intérieur. Ou encore à éviter de ramener chez eux des meubles bas de gamme qui vont dégazer des COV [Composés organiques volatiles, NDLR] pendant 5 ans… » En pratique, ce sont les constructeurs eux-mêmes qui assureront ce « coaching » pendant 1 an. Cependant, il n’y a pas de tronc commun : chaque constructeur organise sa formation comme il le souhaite. Toutefois la fédération leur impose de rendre visite à l’habitant tous les 2 mois.

Maisons passives : un suivi d’un an auprès du client

©FFCMI

Hot line pour équipements expérimentaux. Par ailleurs, en dehors de la garantie décennale, chaque maison bénéficie d’une garantie supplémentaire de 2 ans. Pendant ce laps de temps, les usagers peuvent téléphoner à leur constructeur à tout moment afin de résoudre d’éventuels problèmes. Près de Troyes (Aube), par exemple, une des maisons comporte un dispositif expérimental de ventilation double-flux couplé à une pompe à chaleur. Avantage : la maintenance est gratuite. Inconvénient : des pannes à répétition. « Dans ce type de cas, l’usager est directement en contact avec le fabricant des technologies expérimentales », indique Serge Sot, patron de la société Une maison pour la vie qui a construit la maison auboise.

© Guillaume Pierre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Innov24 1262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog