Magazine Côté Femmes

Article sans titre

Publié le 09 novembre 2012 par Marigotine

 

 C'est comme en politique parfois il est bon de changer de cap...

Capitaine, on devrait faire demi-tour

Hier je vous les présentais en uniforme et de dos...

   607f8732-281e-11e2-beb6-225ddcf72f23-800x532-copie-1

Aujourdhui les voici de face et en costard cravate....

0745d934-29c5-11e2-bf2e-ead3a0b07c7d-800x532.jpg
 Le 18ème congrès du parti communiste chinois s'est ouvert ce jeudi par l'entonnement de l'hymne national. L'actuel vice-président chinois Xi Jinping (ici au centre) devrait remplacer le président Hu Jintao à la tête du parti. Il s'apprête, sauf changement majeur, à prendre en mars 2013 les rênes de la puissance émergente. Crédits photo : WANG ZHAO/AFP Et pour une poignée de quelques milliards de dollars    Une pluie de confetis pour fêter la réélection!
Déluge. Une pluie de confettis a inondé le public venu célébrer la victoire de Barack Obama à Chicago. Le président réélu a voulu teinter son intervention d'espoir, clamant que «le meilleur est encore à venir» pour le peuple américain. Il a assuré qu'il revenait «plus déterminé et plus inspiré que jamais» pour ce second mandat à la maison Blanche.Déluge. Une pluie de confettis a inondé le public venu célébrer la victoire de Barack Obama à Chicago. Le président réélu a voulu teinter son intervention d'espoir, clamant que «le meilleur est encore à venir» pour le peuple américain. Il a assuré qu'il revenait «plus déterminé et plus inspiré que jamais» pour ce second mandat à la maison Blanche." title="Article sans titre" />Déluge. Une pluie de confettis a inondé le public venu célébrer la victoire de Barack Obama à Chicago. Le président réélu a voulu teinter son intervention d'espoir, clamant que «le meilleur est encore à venir» pour le peuple américain. Il a assuré qu'il revenait «plus déterminé et plus inspiré que jamais» pour ce second mandat à la maison Blanche." border="0" /> Une pluie de confettis a inondé le public venu célébrer la victoire de Barack Obama à Chicago. Le président réélu a voulu teinter son intervention d'espoir, clamant que «le meilleur est encore à venir» pour le peuple américain. Il a assuré qu'il revenait «plus déterminé et plus inspiré que jamais» pour ce second mandat à la maison Blanche. Crédits photo : PHILIP SCOTTR- ANDREWS/REUTERS A cause d'une poignée de "conards" Flambée ...de protestations pour le "enième" plan de rigueur Flambée de protestations. Un policier anti-émeute est englouti par les flammes d'un cocktail Molotov devant le parlement grec. Les 70.000 athéniens descendus dans la rue mercredi n'ont pas empêché le vote du nouveau plan de rigueur. Le gouvernement de coalition est soumis à rude épreuve en ce second jour de grève nationale, écartelé entre la pression des manifestants et celle des bailleurs de fonds qui réclament toujours plus d'économies budgétaires, si le pays veut conserver sa place dans la zone euro.Flambée de protestations. Un policier anti-émeute est englouti par les flammes d'un cocktail Molotov devant le parlement grec. Les 70.000 athéniens descendus dans la rue mercredi n'ont pas empêché le vote du nouveau plan de rigueur. Le gouvernement de coalition est soumis à rude épreuve en ce second jour de grève nationale, écartelé entre la pression des manifestants et celle des bailleurs de fonds qui réclament toujours plus d'économies budgétaires, si le pays veut conserver sa place dans la zone euro." title="Article sans titre" />Flambée de protestations. Un policier anti-émeute est englouti par les flammes d'un cocktail Molotov devant le parlement grec. Les 70.000 athéniens descendus dans la rue mercredi n'ont pas empêché le vote du nouveau plan de rigueur. Le gouvernement de coalition est soumis à rude épreuve en ce second jour de grève nationale, écartelé entre la pression des manifestants et celle des bailleurs de fonds qui réclament toujours plus d'économies budgétaires, si le pays veut conserver sa place dans la zone euro." border="0" /> Un policier anti-émeute est englouti par les flammes d'un cocktail Molotov devant le parlement grec. Les 70.000 athéniens descendus dans la rue mercredi n'ont pas empêché le vote du nouveau plan de rigueur. Le gouvernement de coalition est soumis à rude épreuve en ce second jour de grève nationale, écartelé entre la pression des manifestants et celle des bailleurs de fonds qui réclament toujours plus d'économies budgétaires, si le pays veut conserver sa place dans la zone euro. Crédits photo : Dimitri Messinis/AP/SIPA/Dimitri Messinis/AP/SIPA Bisous d'automne et bon samedi à tous.
Lèvres feuille

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marigotine 1310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine