Magazine Culture

Blues Rules festival 2012

Publié le 23 juin 2012 par Nikkos

Cette année, le Blues Rules Festival a encore une fois répondu à nos attentes en nous permettant d’assister à des concerts de musiciens trop peu (jamais) présents sur les scènes Européennes. Le festival garde sa taille humaine et la volonté de partager l’expression des formes dérivées du blues, parfois déroutantes pour certaines oreilles (Ataturk).

Revenons sur les moments marquants du festival, d’un point de vue tout à fait personnel bien sûr.

Molly Gene et Reverend Beat Man auront été les claques sonores de la première journée (Samedi 26 Mai ).

La première, ayant switché son set avec Possessed by Paul James (ayant eu un pb d’avion), nous a fait vivre un moment fort de sa première tournée Européenne. La jeune musicienne du Missouri sait déjà, à 25 ans, tenir une scène conséquente et nous a livré un set tout en énergie qui a marqué les esprits, au regard du nombre de demandes d’autographes.

Cloturant la soirée du Samedi, Reverend Beat Man a donné un concert habité, servi par un son de guitare dantesque.

Il sera présent cet été avec son groupe The Monsters lors du festival Binic Folk Blues Festival (avec entre autres Harold Martinez).

Le lendemain matin nous assistons à l’office, effectué par le véritable Révérend John Wilkins, au temple de Crissier. Il fera une entrée plus bruyante lors de son set le dimanche soir, accompagné de motard, en sa qualité de Bikers Preacher « . Un concert qui rapproche une nouvelle fois les paturages Helvètes avec les collines du Nord Mississippi.

Les locaux Frères souchet (membres du groupe Mama Rosin) auront joué plus tôt dans l’après-midi. Nul doute que l’on entendra parler prochainement de ce groupe…

Dimanche était aussi le grand jour pour le Rising Star Fife and Drums, qui déambule dans le public avant de gagner la scène. Ce groupe de 3 jeunes gens perpétue la tradition du grand père de Sharde Thomas, Otha Turner. Un moment de communion avec le public et de transe musicale.

Konrad Wert (Possessed by Paul James), notre troubadour préféré était aussi présent en ce dimanche et a fait son job; malgré une présence en Europe pour seulement 24 heures, le décalage horaire….

Le festival s’est terminé par la traditionelle Jam Session.

On parle du Blues Rules dans les Inrockuptibles spécial Suisse


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nikkos 114 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog