Magazine Culture

Nulle Part (Danny Whitten)

Publié le 18 novembre 2012 par Hunterjones
Nulle Part (Danny Whitten) Neil était tellement big.
Cheval Fou aussi grâce à lui.
3 ans avant, Billy Talbot (un bassiste), Ralph Molina (un batteur) et Danny Whitten (un guitariste/Chanteur) faisaient du doo-wop dans les bars. Pas 100% incognitos puisqu'ils étaient sur scène et responsables du show. Mais pas aussi bigs que les Grateful Dead ou The Mama's & The Papa's.
Nulle Part (Danny Whitten) Et là c'était Neil Young qui rebaptisait leur band (The Rockets) Crazy Horse. LE Neil Young de Buffalo Springfield.
En 15 jours, Talbot, Molina & Whitten chanteraient et joueraient avec lui en studio, c'était 1969, les étés fous du peace & love. Ils seraient un peu plus que le back-up band de Neil Young sur son deuxième effort solo puisque Whitten, 26 ans, contribuaient à l'écriture et à l'exécution des trois morceaux les plus importants de l'album. Trois morceaux encore très forts dans le répertoire de Young aujourd'hui.
Danny Whitten, le petit bâtard de nulle part, avait des raisons de se penser big lui aussi. L'héroïne, déjà présente dans ses veines avant Neil, devenait son nouveau sang. Du sang inévitablement de perdant.
Nulle Part (Danny Whitten) Young allait rejoindre Crosby, Stills & Nash et les rendre épiques avant de revenir aux Crazy Horses pour un autre effort solo en juin 1970. Toutefois, Young limogerait du studio Whitten, Talbot et Molina à mi-chemin de l'enregistrement du disque. Entre autre parce que la santé de Whitten se détériorait en raison de son usage de la drogue. Trois chansons de l'album ont Whitten à bord.
Young, qui a aussi un coeur, choisit de produire le premier effort solo de Crazy Horse. Danny Whitten y contribuera pour 5 chansons. L'une d'elle deviendra un classique.
Si tout aurait alors dû bien se dérouler, c'est tout le contraire qui va arriver. Whitten s'enlise de plus en plus dans l'héroïne et son talent se dissipe. Talbot et Molina le renvoient du band et enregistre pas un mais deux albums en 1972, sans lui.
Nulle Part (Danny Whitten)
Neil Young écrit durant cette période un déchirant morceau en pensant à Whitten. Il enregistre aussi son plus fameux album, sans Crazy Horse.
Toutefois pour la tournée qui suivra la sortie de Harvest, Young fait appel à Molina, Talbot et tend la main à Danny Whitten pour être son guitariste de tournée. Whitten se présente aux pratiques au ranch de Young à san Francisco mais pendant que les reste du band organise de nouveaux arrangements pour les morceaux, Whitten traine derrière à tenter de trouver le rythme. Il ne se rappelle jamais des cordes à jouer et retarde et exaspère tout le monde. Il est ou bien trop saoûl, ou bien trop gelé. Il est nulle part ça c'est certain. Young est forcé de le mettre à la porte.
Nulle Part (Danny Whitten)
Il lui donne 50$ pour son billet de retour vers Los Angeles et le remercie.
"Mais Neil, tu ne peux pas faire ça je n'ai nulle part à aller!"
"Sorry, it's not happening, man. You're not together enough." lui répond Young.
Young, Molina et Talbot pratiquaient encore quand le coroner les appelle en studio, le même soir , pour les aviser que Danny Whitten est mort d'une overdose.
Young est anéanti avant la livraison d'une importante tournée. Il se sent complètement responsable de la mort de son ami et prendra plusieurs années à admettre qu'il n'y pouvait rien.
Nulle Part (Danny Whitten)
Quand un roadie de Neil Young meurt aussi d'une overdose quelques mois plus tard, Young dédie son album Tonight's The Night à Danny Whitten et à ce roadie.
Neil était encore big en 1972.
Il y a 40 ans, ce soir, Danny Whitten ne serait plus jamais nulle part.
Neil Young & Crazy Horse seront au Centre Bell dans 5 jours.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines