Magazine Concerts & Festivals

Converse Nights: Skip & Die - Kroons au Trix, Borgerhout/Antwerpen, le 29 novembre 2012

Publié le 29 novembre 2012 par Concerts-Review

Converse, la sneaker brand, s'est lancée dans le monde de la  musique, aussi bien chez Tonton Sam, que dans la vieille Europe: des mix tapes et des concerts, ainsi, le 22/11, une Converse Night 1 à Eindhoven ( Handsome Poets/ Imaginary Family) - l'édition 2 au  Charlatan ( Gent), le 24/11 ( Oscar & the Wolf/ Bombay Show Pig) et, ce 29 nov., au  Trix, la soirée N°3 ( Kroons/Skip & Die/ AKS).

Un droit d'entrée démocratique et, pour tous les spectateurs ,des goodies (T-Shirt - bag - CD...).

DSC06156.JPG
   ( Skip & Die)

Faudra attendre 20:15 pour voir surgir Kroons.

DSC06112.JPG

Kroons, la monnaie qu'utilisaient les Estoniens avant le passage à  l'Euro?

Non, madame Hip ( Lula Ross) et monsieur Hop ( facebook mentionne Unannounced Guest, on subodore que ce pas annoncé change tous les mois de tête, aujourd'hui on a vu un emcee bermuda hyperkinétique).

Ces couronnes nous viennent d'Amsterdam, un fanclub amstellodamois a  d'ailleurs fait le déplacement jusque dans la cité des diamantaires, elles ont enregistré un album '1+1=11′ et, depuis leur naissance en 2009, ont foulé pas mal de planches Outre-Moerdijk, récemment elles ont assuré la première partie de De La Soul.

Et, ça donne?

De l'énergie à revendre, un brin de sexe à deux balles, une bonne chanteuse, un rapper qui maîtrise le flow, mais à part ça, du vent!

Un magazine du Nord ( Music from NL) titre "Kroons wil iedereen terug naar de dansvloer", une ribambelle de jolies gamines avaient bien compris le message, elles se mouvaient en cadence, elles auraient, probablement,  fait de même avec un bête deejay passant Goose, James Deano, Blackalicious, Mos Def, Nicki Minaj ou Popeye Spinach...

DSC06111.JPG

'Irene' 

.. Gotta smell Irene, gotta smell Irene..

Lula pond: ...the gleam of your sweat is my desire.. elle est bien, cette petite!

Le emcee passe plus de temps dans la fosse que sur scène, après chaque titre il ôte un attribut vestimentaire, tu crains le pire!

En 25', le duo nous  a secoués avec six titres, dont le plus serein ' Time' 'Rub it' , j'enlève le dessus se dit l'élément mâle, tu m'enduis de pommade... c'est dégueulasse, va demander à la gamine... bien vu... rub it on my belly, Samantha...Samantha version masseuse thaï.

Ils termineront par une dirty dance suggestive judicieusement intitulée ' Dirty'.

Ja, Hans!

Moi, j'aimais bien Lula!

T'es marin?

DSC06144.JPG

Skip & Die

DSC06234.JPG
Né d'une collaboration entre  Catarina Aimée Dahms ( Cata.Pirata), from Johannesburg, chanteuse et artiste visuelle ( Her works are transmedia mash-ups of video / photography, illustration / installation, writing, music and performance, mentionne Pup Concepts) et Jori Collignon, un producer néerlandais

Skip & Die sur scène c'est:  Cata.Pirata; vocals / visuals-  Gino Bombrini : percussion / guitar- Rene Kuhlmann: electronica FX - Nique Quentin : percussion - Daniel Rose: string instruments (sitar/guitar/sas).

Avant de voir monter le groupe sur scène, t'es déjà vachement impressionné par le drum kit et toute la panoplie d'engins percussifs .

 Crammed Discs qui a sorti le premier disque du combo, 'Riots in the Jungle', ne tarit pas d'éloges ... a sensational new genre-blending band.. et après la performance donnée à Anvers, on ne peut qu'acquiescer, Skip & Die c'est un bâton de dynamite!

DSC06167.JPG

21:20

Intro planante/ psyche et arrivée d'une incroyable créature longiligne, voilée, casquette Il Portiere di notte, bottillons bleus, bas scintillants, black high waist briefs.. va -t-on vers un spectacle burlesque?

Le sitar distille ses sonorités hindi sur lesquelles se greffent de méchants dancehall/ drum & bass/ grime beats que n'auraient pas renié Mia, ce ' Jungle Riot' augure d'un concert chaud.

Cata vient narguer les photographes, collant son pif sur l'objectif, elle se débarrasse de son couvre-chef pour attaquer ' La Cumbia Dictaturia', un reggaeton/dub/ trance, politiquement incorrect, déchiré par une guitare surf.

Cap sur l'Afrique noire après la Colombie, le tribal, exotique et sensuel   ' Killing Aid' , derrière toi, la jeunesse anversoise a pris des couleurs Zoulous entamant une impressionnante weapon dance.

DSC06182.JPG

DSC06251.JPG

DSC06230
' Love Jihad' , faites l'amour pas la guerre en bégayant sur fond afro-electrobeat/ gangsta rap.

Festif, fiévreux,  à fort pouvoir épileptisant.

' Get your braai on', de l'Afrikaans?

Ja, combiné à du Zulu rap qui décape!

 On reste chez Nelson Mandela avec l'hypnotique ' Zum Zuma'  qui, si on compare,  range Johnny Clegg dans la catégorie vulgaire groupe de bal.

Le spectacle est partout, de jeunes locales, peu vêtues mais pas tout à fait topless, se trémoussent comme des vierges Swazi entamant la danse des roseaux.

Quelle pitié cette alliance autour de l'annulaire..

Un petit tour dans le public pour participer à la fête, voici ' Muti Murder', nouveau dancefloor banger sur fond de sirène.  

Parenthèse lexicale, muti murder =  the killing of a human being in order to excise body parts to

DSC06227.JPG
use as medicine ( merci Wiki).

Retour du sitar pour la dernière plage du set, ' Senorita' .

Salome Catarina Aimée Dahms entame une danse des sept voiles sensuelle avant de participer, avec les copains,  à une séquence Jingo Lo Ba infernale, interruption pour le décollage de la fusée Ariane en direct et reprise du festival de percussions.

Fort, très fort!

DSC06170.JPG

Il est 22h, il faut démonter, puis monter le matos de AKS... petite hésitation, ce sera une dernière consommation, légèrement alcoolisée, et puis cap sur Bruxelles!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte