Magazine Culture

Phnom Penh : les touristes bâtisseurs

Publié le 01 décembre 2012 par Cambodiaexpat @Cambodiaexpat

Coup de coeur pour l’action de Songthoul Fernandez, dirigeant de l’agence de voyages Kennary Tours à Phnom Penh !

Le Cambodge regorge de rencontres que l’on n’oublie pas.

Parti dans les années 70 pour les mêmes raisons que beaucoup d’autres cambodgiens, Songthoul pose ses valises en France. Le regard aiguisé, …Songthoul espère et se projette : déjà, la décision est prise. « Je reviendrai dans mon pays. »

Beaucoup de cambodgiens parmi les anciens sont dans le même état d’esprit à l’époque. « Son pays » représente quelque chose de fondamental. Cela fait du bien de l’entendre, dans ces temps où, en France, se développe un désamour sidérant.

Il rejoint de grands tour-opérateurs dans un marché en plein développement, de plus en plus ouvert et proposant au Français qui commence à en avoir les moyens des voyages peu chers dans des contrées lointaines.

Dans les années 90, le climat s’apaise au Cambodge. Songthoul n’a jamais cessé de prendre des nouvelles, de rester en contact avec sa famille, de tenter de comprendre l’indicible comme son résultat : un pays appauvri, déconstruit, en ruines morale, politique et économique.

Il décide alors de revenir à Phnom Penh.

« Je suis revenu au Cambodge avec une seule idée, une seule : contribuer à réduire la pauvreté de mon pays« . C’est tout. Une seule idée, un seul but.

Dans ce contexte désolé et meurtri par 4 ans de génocide et 10 ans de guerre civile et contre les occupants vietnamiens, que faire ? Construire des maisons.

C’est alors que tout s’éclaire : « je connais le monde du voyage et le métier, je suis capable de faire découvrir à l’étranger ce qu’est ce pays, dans sa grandeur et dans sa détresse. Et je suis capable d’aider les villageois, qui n’avaient pas grand chose et maintenant n’ont plus rien« . Nous sommes en 1992. Il crée alors Kennary Tours.

Et concrètement ?

« Je ne veux pas parler de tourisme solidaire, ou responsable. Cà, ce sont des mots à la mode. Ce qui compte, c’est de faire quelque chose et de faire en sorte que les gens aient envie de participer. Discrètement et efficacement« .

(si vous ne comprenez pas le khmer, ce n’est pas grave… et vous aurez en plus un aperçu des infos télévisées locales !)

Chaque touriste passant par Kennary Tours se voit proposer de verser quelques dollars à l’association de Kennary Tours. Dès le seuil de 1 000 dollars atteint, une maison est construite dans un village.

« Mon métier, c’est l’émotion. On n’imagine pas ce que le Cambodge produit auprès du touriste. C’est un réservoir de culture, de richesse humaine, et moi, je veux le faire connaître« … J’ai l’impression de m’entendre, nous sommes totalement en phase.

Une maison en bois sur pilotis en béton à la place d’une habitation en palme à même le sol. Plus d’inondation. Plus de serpent. Plus de toit qui s’envole. Une porte qui ferme. Un intérieur pour une famille. C’est si simple.

Sur chaque maison est apposée une plaque avec le nom des donateurs : des Comités d’Entreprise, des particuliers français, des membres de la famille de Songthoul… Ces plaques représentent son action et la générosité des voyageurs. Chaque touriste ayant participé est invité dans le village. « Pas longtemps, ce n’est pas du voyeurisme, rappelle Songthoul, simplement un moment fort de prise de conscience et de partage« .

« Je veux démontrer par du concret que le tourisme peut correspondre à la fois à un besoin du marché et contribuer à la réduction de la pauvreté. Si seulement la moitié des agences du Cambodge faisait de même, des centaines de villages pourraient bénéficier d’habitats décents». Alors, on attend quoi ?

Aujourd’hui, fin 2012, 113 maisons ont été construites. 113 familles relogées. Voilà le travail de Songthoul. Un travail de fond, merveilleux, simple, concret.

La reconnaissance du Roi à travers un courrier très explicite et le soutien du Ministère du Tourisme sont là pour démontrer, si besoin en est encore, que Soungthoul est dans le vrai.

Si vous voulez voyager utile, contactez au plus vite Kennary Tours en cliquant ici.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cambodiaexpat 436 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines