Magazine Asie

Soirée Wakanim – Puella Magi Madoka Magica au Grand Rex

Publié le 01 décembre 2012 par Paoru

Ce weekend, c’est une fois de plus Painfool qui prend la plume, pour un reportage cette fois-ci ! Compte-rendu de la soirée WakanimPuella Magi Madoka Magica !

Bonne lecture

:)

Arrivée à 19h45 pour la séance des deux premiers films de Puella Magi Madoka Magica, qui débute théoriquement à 20h30, je suis surpris par la longueur de la file d’attente. Elle déborde largement à l’extérieur, ponctuée çà et là de vigiles qui vous demandent chacun leur tour « vous êtes là pour le dessin animé ? ». L’excellente initiative de Wakanim a mobilisé beaucoup de monde, c’est peu de le dire !

Le Grand Rex
Puella Magica au Grand Rex

Aux alentours de 20h15, la séance commence par la projection d’un message enregistré des six principales seiyu (les doubleuses) de Puella Magi Madoka Magica. Chacune d’entre elles se présente, indique quel personnage elle double, ainsi que son personnage préféré. Vient ensuite le début du film, au rythme de Luminous, chantée par ClariS. On notera que l’opening de la série, Connect, a été produit par la même artiste.

Madoka-Magica

La diffusion du film en lui-même commence enfin, dans un silence quasi-religieux, si ce n’est quelques réactions à des moments clefs de l’histoire… La mort de Mami a eu le droit à son lot d’applaudissements. La seconde partie de soirée s’est déroulée dans la même ambiance, calme, bien loin des réactions hystériques que promettaient certains fans sur les réseaux sociaux !

La salle de cinéma

Mis bout à bout, ces deux premiers opus reprennent exactement l’histoire de la série, sans grande surprise. Les scènes clés sont présentes, les ellipses discrètes. Avoir la chance de profiter de l’originalité visuelle de Madoka dans une salle de cinéma éclipse le manque d’originalité scénaristique que certains lui reprochent. D’ailleurs, ne vaut-il pas mieux parler de fidélité envers l’œuvre d’origine ? De toute façon, on peut être sur que le troisième volet apportera un complément original à l’histoire, qui contentera, espérons le, les aficionados en mal de nouveau contenu !

Lors de l’entracte, j’ai eu la chance de pouvoir échanger quelques mots avec Olivier Cervantes, le directeur commercial de Wakanim. Pour préparer cette séance exceptionnelle, son équipe a travaillé sans relâche, en coopération avec un traducteur japonais. Il m’explique que le staff d’Aniplex était présent pour la projection (dans ma rangée, en fait), mais qu’ils ne sont pas restés jusqu’au bout. Ils voulaient juste ressentir l’ambiance globale. Après tout, ils connaissent ces films sur le bout des doigts, puisqu’ils les ont réalisés !

madokafr

Il avoue que son cœur a failli s’arrêter au début du premier film, à cause d’un problème de sous-titrage lié aux contraintes techniques du Grand Rex. Apparemment, il manquait les contours noirs du texte, lors d’un passage sur fond blanc. Je ne l’aurais pas su s’il ne me l’avait pas dit, mais sûrement cela a-t-il sauté aux yeux de d’autres personnes.

Dans l’ensemble, M. Cervantes était plus que satisfait de l’affluence que cette projection a généré. On compte plus de 600 pré-réservations, pour environs 700 places vendues au final. Le troisième film est prévu pour mai 2013, et Wakanim espère mettre en vente un coffret intégral en juillet. Il précise aussi que Wakanim possède désormais toutes les autorisations nécessaires pour faire diffuser ses bobines dans les salles françaises, mais celles-ci se montrent frileuses quand on leur parle de films d’animations japonais. Il est resté évasif quant aux longs métrages qu’ils proposeront à l’avenir, mais on est en droit d’espérer de nombreux projets, tous plus intéressants les uns que les autres !

puella-magi-madoka-magica

Remerciements l’équipe de Wakanim, pour son initiative, mais aussi pour sa disponibilité ! Merci à Olivier Cervantes, qui a pris le temps de discuter durant l’entracte, ainsi qu’à Ludovic Alcala, en espérant que la prochaine fois, ils auront un micro pour nous dire quelques mots avant la séance et recevoir une ovation dûment méritée !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Paoru 8438 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines