Magazine Culture

Un top album carrément rétro pour 2012

Publié le 07 décembre 2012 par Swann

On n’échappe pas aux tendances. Et la tendance en fin d’année c’est de faire des tops. Tops clips, tops chansons, tops concerts, tops albums. Je n’échappe pas à la tendance. Donc, comme tous le monde je vais faire mon top album. Mais pas avec les sorties de 2012. Juste mes albums préférés que j’ai le plus écouté en 2012. Mes préférés à moi, parce qu’on est sur un blog et que finalement sur un blog on fait ce qu’on veut. Mon top est le top de vieille conne tu peux le dire parce qui y figurent seulement des albums qui sentent la poussière et le formol. Le plus récent date de 2007. C’est déjà loin. La majorité des autres disques sont sortis à une époque où mes parents me faisaient écouter Henri Dès, pour d’autres je n’étais même pas née. Pas de syndrome de l’âge d’or, ou du « c’était-mieux-avant« . On fait de très bons albums aujourd’hui, ce sera l’objet d’un autre billet fait en concertation avec toute l’équipe du blog.

1. Joy Division, Closer (1980)

Joy-Division-Closer-1980

Numéro un incontesté cette année. Alors qu’on vante les albums influencés par Joy Division, je préfère écouter la source, la base. Le groupe qui me remue le plus intérieurement. Des titres intemporels qui ne prennent pas une ride malgré les années.

2. Radiohead, Pablo Honey (1993)

Pablo Honey

Chaque jour, mon top Radiohead change. Je ne sais jamais lequel je préfère. Les trois premières places sont interchangeables et se battent constamment en duel Pablo Honey, Hail To Thief et In Rainbows. Mais si on en croit mon Ipod, Pablo Honey est celui que j’écoute le plus.

3. Jeff Buckley, Live at Sin-é (1993)

live-at-sin-e

Oui, plus encore que Grace, parce que cet album est un live. Pris sur le vif, dans une cave new-yorkaise. Parce qu’il n’y a que la voix de Buckley et sa guitare. Des reprises, oui beaucoup mais déjà une façon d’arranger les titres très personnels, et puis on entend ce que Jeff Buckley était avant de devenir la star de Grace ou d’Hallelujah… C’était le mec qu’on découvrait, celui qui sortait de nulle part.

4. Alice in Chains, Live MTV Unplugged (1996)

Alice in chains

Le meilleur Unplugged de MTV, l’un des derniers concerts de Layne, la douleur et la tristesse se voit sur son visage mais s’entend également dans sa voix.

5. The Smiths, Hatful Of Hollow (1984)

the_smiths_hatful_of_hollow

A Masterpiece. Tout simplement. « Does the body rule the mind and does the body rule the body…I don’t know… » Mythique.

6. Neil Young, The Harvest (1972)

neil young

Papa folk. Cette voix, ces chansons. Tout parce que c’est Neil et parce que tout le monde entier devrait l’avoir écouter au moins une fois dans sa vie.

7. Depeche mode, Violator (1990)

violator depeche mode

Le meilleur album de Depeche Mode. Une obsession pour le titre « Sweetest Perfection ». Une chanson qui parle de l’addiction aux drogues. Pourquoi les meilleures chansons parlent-elles toujours de drogues ou d’amour contrarié ?

8. Bleach, Nirvana (1989)

nirvana_bleach

Beaucoup ne sont pas d’accord avec moi. Mais, Bleach reste mon album préféré. Parce qu’il va dans tous les sens, parce que le son est crade. Parce que ça hurle, les guitares crachent, c’est brut, imparfait, énervé. C’est ça Nirvana.

9. Velvet Underground, Velvet Underground & Nico (1967)

Velvet_Underground_and_Nico

Le premier album de V.U. et pour moi le meilleur. C’est drôle parce qu’à sa sortie ce fût un échec commercial total. Des thèmes choquants pour la société bien pensante et un rock bien trop expérimentale. Trop avancé pour son temps. Aujourd’hui, cet album est rentré au panthéon du rock.

10. Janis Joplin, I Got Dem Ol’ Kozmic Blues Again Mama! (1969)

Janis-Joplin-I-Got-Dem-Ol-Kozm-

C’est marrant, c’est la seule fille du classement, et on dit d’elle qu’elle a une voix de mec. C’est ainsi. Janis Joplin est une déesse. One Good Man est dans mon top titres de cette année.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte