Magazine Culture

Les Rolling Stones : des aliens au concert Sandy

Publié le 14 décembre 2012 par Titzou

Ce mercredi 12, le "121212", concert au bénéfice des victimes de l'ouragan Sandy, a étalé sur la scène du Madison Square Garden son lot de pleureuses showbiz et de pop stars milliardaires déguisées en prolos proches du peuple souffrant. Plus quelques rogatons imbus d'eux-mêmes et imbuvables, tels Paul McCartney, Roger Waters, Eric Clapton. Mais que faisaient les Rolling Stones dans cette galère ? Ils apportaient 12 minutes de vrai bonheur aux gens, pardi !

Les Rolling Stones : des aliens au concert SandyMick Jagger, le 12.12.1.2. Photo Tessa Ivascu
Quand les Rolling Stones sont arrivés sur la scène du Madison Square Garden vers 4h du matin heure française, nous nous sommes retrouvés soudain devant un ovni. Un vaisseau spatial rempli d'aliens, faisant une brève escale pour se dégourdir les jambes, avant de s'envoler vers la planète Rock'n'Roll. C'était tellement différent comme son et comme attitude de tout ce qu'on avait vu avant que ç'en était gênant.
Le public qui, à juste titre, avait envie d'être heureux, s'est lâché d'un coup et on a vu enfin de beaux sourires sur les visages, des rires, des pas de danse, de l'agitation, du mouvement. Car enfin, si on fait un concert pour réunir des volontés et de l'argent pour reconstruire après une catastrophe, c'est une joie quand même et une fête : on voit que les gens répondent présent, que l'argent arrive qu'il y a des forces pour rebâtir. Il faut s'en réjouir !
Cette capacité et ce plaisir malsain des Américains de se mettre des cendres sur la tête et de vouloir faire à tout prix un deuil commun en mondovision, pendant qu'une quelconque bonne femme à grosse voix beugle une chanson dégoûlinante, sont vraiment nauséabonds. Quelle arrogance ! Quelle prétention ! Quelle imposture ! Croire et vouloir faire croire qu'on peut requinquer des gens avec une cérémonie de consolation collective, alors que le chagrin est une question privée et que chacun a le droit de faire son deuil comme il veut et comme il peut, c'est soit très naïf soit machiavélique.
Les Rolling Stones : des aliens au concert SandyKeith Richards, le 12.12.12. Photo Tessa Ivascu
Le message que véhicule la musique des Stones (je suis né dans un ouragan de feux croisés et la vie est un pet de travers, mais regarde-moi comme je danse et je m'éclate) agit alors comme un révélateur de plaque dentaire. Il met à nu ce chancre mental qui envahit les cerveaux et les maintient sous une chappe de plomb, pour la grande satisfaction des tireurs de ficelles (pourvoyeurs de shows de consolation collective le soir, dealers d'armes de destruction massive pendant la journée). 
Du coup, quand les Rolling Stones déboulent sur la scène d'un "benefit concert" entre deux pleureuses humanitaires qui se la jouent "près du peuple", oui, c'est gênant. On réalise que les aliens, c'est les autres. Que la gêne soit avec eux !
"Toutes les familles sont heureuses de la même façon, chacune est malheureuse à sa façon" dit le petit père Léon (Tolstoï). Oublions donc ce "Concert pour Sandy" et son malheur totalitaire, et prenons au hasard un petit moment de bonheur collectif. Le riff de Keith à la minute 6:23 dit TOUT.

Un lien pour le passage du vaisseau Stones hier soir ici :

Les Rolling Stones, Madison Square Garden, 12.12.2012

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Titzou 185 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte