Magazine Cinéma

Contes de Noël

Par Egea

La période de Noël est propice aux contes de Noël cinématographiques. Et ce soir, il ne sera pas question de géopolitique, mais de plaisir pur. Na.

Contes de Noël
Contes de Noël

1/ Contes de Noël, car il faut une âme d'enfant pour aller les voir. çà tombe bien, nous avons tous une âme d'enfant même si nous passons notre temps à la cacher derrière nos préoccupations sérieuses. Or donc, sans aucun prétexte (ni enfant, ni petit-enfant, ni petit neveu, ni moutard de la concierge, non rien que moi et madame K), nous sommes allés, deux soirs de suite, nous accorder deux moments de pur infantilisme. Le pied.

2/ Ernest et Célestine : à voir lorsqu'on a plutôt une âme de "petite enfance", genre cinq ans, ce qui est mon cas. Encore un "dessin animé" de souris : après Mickey, Ratatouille et Gus de Cendrillon, cela fait beaucoup, me direz-vous ? Mais celle-ci, de petite souris, est si mignonne. En fait, voici un dessin animé "à l'ancienne", avec traits et aquarelles, et sujets "simples". Du délicat, du charmant, du premier degré, du poétique. Enchanteur et ravissant.

3/ Hobbit : là, un sujet d'enfance plus avancé, pré-adolescent en qq sorte. Du rêve,des bons sentiments, du bien et du mal, des méchants on sait qui c'est, des gentils on sait aussi qui c'est, des paysages splendides, des combats et des angoisses, des Elfes, Orques, nains, Orguals, Golum, magiciens, et autres puissances de tout acabit. Le film met un peu de temps à démarrer mais une fois lancé, on goûte son plaisir. Intensément.

4/ Un peu de géopolitique ? quand même ? Oh, qq chose de très léger, à la hauteur de ces enfantillages : deux films qui sont autant de représentations de l'Occident : celui-ci est non seulement une culture héritée, comme on le dit trop souvent, il est aussi une culture construite, et toujours en construction. Replonger dans l'art de l’enfance, c'est replonger dans nos racines et dans notre identité. D'où l'urgence intemporelle de ces deux films.

Car là réside la vraie utilité des contes, alors qu'on a passé l'année à nous parler des comptes....

Olivier Kempf


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Egea 3534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines