Magazine Cinéma

CRITIQUE: Les Bêtes du Sud Sauvage

Par Cinedingue @cinedingue

les-betes-du-sud-sauvage

Hushpuppy, 6 ans, a perdu sa mère et vit avec son père malade dans les bayous. Alors qu’une énorme tempête s’abat sur eux, le bayou est transformé en un lieu apocalyptique. Une armée d’aurochs surgit pour semer la terreur; Hushpuppy parviendra-t-elle à affronter ses peurs ?

Sensation du dernier Festival de Cannes où il récolta la Caméra d’Or, les Bêtes du Sud Sauvageest un premier film totalement à part. Tourné avec peu de moyens, le film de Benh Zeitlin nous offre une plongée dans une autre Amérique, celle d’une population qui vit quasiment à l’état sauvage. A côté de cette dimension sociale, Zeitlin propose un véritable conte sur l’enfance et la difficile perte de l’innocence à travers les yeux de la petite Hushpuppy incarnée par l’extraordinaire Quvenzhané Wallis! Avec son image très granuleuse, proche du documentaire, le film de Zeitlin offre de nombreux moments visuellement incroyables, empreints d’une poésie rare. Souvent éblouissant, les Bêtes du Sud Sauvage est également bouleversant et constitue une expérience de Cinéma épatante. Sans conteste l’un des grands films de cette année 2012!
NOTE: 9/10


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinedingue 14834 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte